Trois concerts de Lyre le Temps à la Laiterie, pour un public très restreint
Culture 

Trois concerts de Lyre le Temps à la Laiterie, pour un public très restreint

actualisé le 03/06/2020 à 18h53

Depuis ce mardi 2 juin, la Laiterie est à nouveau ouverte pour les artistes en résidence. Pour marquer le coup, Artefact a décidé d’inviter le groupe d’electro-swing Lyre le Temps. Les Strasbourgeois se produiront trois fois entre vendredi et samedi, devant un public restreint.

Que le temps des concerts parait loin ! À la Laiterie, le dernier c’était celui la chanteuse folk Pomme et c’était le jeudi 12 mars, il y a déjà trois mois. Depuis, plus rien. La salle des musiques actuelles strasbourgeoise est restée porte close avec pour conséquence le report ou l’annulation d’une soixantaine de dates. Mais cette période inédite d’inactivité est sur le point de s’interrompre. La Laiterie sera en effet exceptionnellement ouverte au public pour une série de trois concerts du groupe de hip-hop et d’electro-swing strasbourgeois Lyre le Temps. Thierry Danet, co-directeur d’Artefact précise le dispositif :

« Tout est parti du projet de Lyre le Temps qui s’appelle #StudioDressing. Pendant le confinement, Ry’m [le chanteur] a publié une vidéo par jour tous les jours depuis son dressing. Les musiciens de Lyre le Temps sont résidents chez nous depuis très longtemps et donc ils nous ont proposé de conclure cette série par une captation avec un stream sur scène. Alors on s’est dit que, quitte à rebrancher la Laiterie, il fallait que ce soit en présence de notre public. »

Jour 53 pour le #StudioDressing de Lyre le Temps (YouTube)

60 spectateurs au lieu des 870 habituels

Vendredi 5 et samedi 6 juin, la Laiterie accueillera donc à trois reprises 60 spectateurs au lieu des 870 habituels dans la grande salle, soit à peine 7% de la jauge maximale. Une réouverture unique dans le respect des conditions sanitaires : distanciation physique dans les files d’attente, port du masque obligatoire pendant toute la durée du concert, gel hydroalcoolique à disposition du public, zone de 4 mètres-carrés par personne…

Le patron d’Artefact et de la Laiterie en a bien conscience, ce modèle de concert ne peut pas « s’inscrire dans la durée, » ne serait-ce que pour des raisons économiques (voir encadré ci-dessous). Pour Thierry Danet, il s’agit de réinventer la culture en période de Covid-19 :

« C’est pour ça que c’est un coup unique ! Aujourd’hui, nous travaillons à la réouverture en septembre. Ce qui est sûr, c’est que ce scénario avec un public aussi limité ne pourra pas fonctionner. Cette série de concerts, c’est aussi l’occasion d’entendre la voix des spectateurs, qui sont absents de tous les débats autour de la culture. »

Une salle qui dépend aux trois quarts de son public

Le budget de l’association Artefact dépend à 75% de ressources propres (billetterie, consommations, vestiaire). Cette saison, à cause de l’épidémie de coronavirus, le staff de la Laiterie a dû annuler ou reporter près d’un tiers des concerts (pas moins de 60 dates) sur les 160 prévus pour l’ensemble de la saison. « Un boulot de titan » pour le directeur Thierry Danet qui a cherché à conserver le plus longtemps possibles ses salariés. « Nous avons fini par avoir recours au chômage partiel pour l’équipe qui est liée directement aux concerts eux-mêmes : le bar, l’accueil du public, etc. », détaille-t-il.

Session swing et « scratchs furieux »

Après une dernière date qui avait mis le feu à la Laiterie en 11 mai 2019, la formation strasbourgeoise proposera donc à la poignée de chanceux présents une session live de son dernier album « Prohibition Swing » (label French Gramm).

Et pour décrire la patte des quatre musiciens, c’est encore la description Facebook du groupe lui-même qui en donne la meilleure définition. Lyre le Temps, c’est un peu « comme si Cab Calloway faisait des claquettes sur une bordée de scratchs furieux ». Un concert qui présentera quelques nouveautés, notamment le titre I’m Not A Robot sorti pendant la période de confinement.

Y aller

Concerts de Lyre le Temps, vendredi 5 à 17h30 (sur invitation) et samedi 6 juin à 16h30 et 19h30 à la Laiterie, 17 rue du Hohwald à Strasbourg. Tarif unique : 10 €, attention places très limitées ! Voir l’évènement sur Facebook

L'AUTEUR
Robin Dussenne
Normand exilé en Alsace, j'aime écrire sur les migrants, les religions, les minorités et les musiques métissées.

En BREF

Lidl a oublié de payer plus de la moitié de la prime Covid de ses salariés étudiants

par Guillaume Krempp. 4 611 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Samedi et dimanche, le pic d’ozone entraîne une baisse du prix des transports en commun et de la vitesse sur les routes

par Manuel Avenel. 1 632 visites. 1 commentaire.

Académie de Strasbourg : privés de diplôme, des étudiants de BTS dénoncent une injustice

par Alice Ferber. 4 109 visites. 1 commentaire.