Amateurs de courts-métrages, voici trois festivals en quinze jours à Strasbourg
Culture 

Amateurs de courts-métrages, voici trois festivals en quinze jours à Strasbourg

À Strasbourg, six festivals de vidéos et autour du court-métrage sont organisés tout au long de l’année. Mais trois se regroupent et se chevauchent en quinze jours : Ose ce court du 1er au 3 juin, le Marathon vidéo 48h du 9 au 11 juin et le Festival 3M samedi 10 juin. Si chaque festival a son esprit, son historique, sa philosophie… une concurrence s’installe.

Envie de vous secouer les mirettes ? Ça tombe bien, Strasbourg accueille trois festivals de films courts-métrages en juin. Il n’est pas sûr que cette profusion de rendez-vous perdure…

Un extrait de la sélection 2017 d'Ose ce court (doc remis)

Un extrait de la sélection 2017 d’Ose ce court (doc remis)

Ose ce court, première édition à Strasbourg

Ose ce court a lieu du 1er au 3 juin à l’UGC Ciné-Cité de Strasbourg. Après douze éditions organisées en partenariat avec la Ville de Bischheim, l’équipe organisatrice souhaitait en 2016 toucher un public plus important, mais n’a pas pu trouver de lieu d’accueil adéquat. C’est donc suite à une année de pause qu’Ose ce court revient pour sa treizième édition. Le concept reste le même : le jeudi soir est consacré à une sélection régionale (Ose ce concours) et les deux jours suivants à la projection de la sélection francophone.

Ose ce court du 1er au 3 juin – UGC Strasbourg

Les réalisateurs participants ont eu quatre mois pour réaliser un court métrage d’une durée maximale de sept minutes. Le thème de cette année est un regroupement de plusieurs sujets d’inspiration : la citation « nous n’avons pas les mêmes valeurs », la mise en avant de l’acteur Jean-Paul Belmondo, et l’intégration d’une photo de deux coureurs se transmettant un bâton relais.

Teaser de l’édition 2017 de Ose ce court (vidéo Ose ce court / Facebook)

À Noël aussi…

À la rentrée, les étudiants pourront compter sur un autre Festival de court-métrage, intégré à Paye Ton Noël. L’association Pelpass l’organise avec le Crous. En 2016 suite aux attentats et aux frais supplémentaires des frais de sécurité, la partie cinéma a été annulée. Les organisateurs souhaitent bien réaliser une édition 2017. Les thèmes et contraintes de ce concours seront connus fin août début septembre.

Cette édition sera décisive pour l’association, qui opère ce festival sans subvention cette année. Cependant, ils peuvent compter sur un prix « réduit » pour la location des salles et sur l’aide de la Ville de Strasbourg quant à l’impression des supports de communication.

Les organisateurs attendent la fin de cette édition pour se remettre en question : un nouveau format pourrait voir le jour, à moins que le concept ne soit modifié. Les organisateurs espèrent aussi trouver des dates qui ne se chevauchent pas avec celles des autres festivals similaires.

À noter que pour annoncer son arrivée à Strasbourg, Ose ce court a récemment réalisé un quiz cinéma au Graffalgar, dont le succès a convaincu les organisateurs de renouveler l’expérience une à deux fois par an.

Le Festival 3M, le festival entre copains

Le week-end suivant, l’Espace K accueille la dixième édition du Festival 3M. Peu connue du grand public, cette manifestation a démarré ses projections dans des appartements de colocation, avant de s’agrandir et de se professionnaliser, d’abord chez Avila à la Meinau puis pendant deux ans au Molodoï. Pour ce dixième anniversaire, le Festival 3M investit donc la salle de théâtre de l’Espace K, rue du Howald à Strasbourg.

Le principe reste inchangé depuis dix ans : des réalisateurs ont trois mois pour réaliser un court métrage de moins de 3 mn 33 s, avec 3 mots imposés. Cette année, il s’agit de « blé », « miettes » et « préservatif ».

À noter que ce concours de courts-métrages amateurs fonctionne de manière autonome et ne demande aucune subvention à la Ville de Strasbourg.

Changement de direction pour le Marathon vidéo 48 heures

Dans le même temps, le Marathon vidéo 48 heures aura déjà commencé. Un festival qui a acquis une certaine renommée grâce à un concept un peu différent : cette fois les films ne sont pas réalisés à l’avance, le challenge est au contraire de les produire entièrement sur les deux jours de l’événement, de l’écriture du scénario au montage en passant par la réalisation proprement dite.

Après une année de pause en 2016 suite à un changement de direction, le Marathon 48h revient, avec Mathieu et Michael aux commandes. Il y a six mois les deux hommes ont décidé de reprendre l’événement, tout en conservant la même recette et le même schéma de fonctionnement.

Pas moins de 40 équipes débuteront leur travail vendredi 9 juin au soir, et l’ensemble des films ainsi produits sera projetée le dimanche soir à l’UGC Ciné-Cité Strasbourg. Soulignons que les nouveaux organisateurs pensent déjà à 2018, l’idée de délocaliser le Marathon dans d’autres villes de la région Grand Est comme Nancy, Metz, Reims a été évoquée.

Le nouveau départ du Marathon 48h

Les lauréats de ces trois concours auront la chance de voir leurs courts-métrages diffusés sur l’application Ligne de Ville.

Le Plus Petit Festival du Monde reviendra …

Les habitués se seront aperçus d’un absent de marque à ce début de saison festivalier : le Plus Petit Festival du Monde, dont le concept consiste en la création d’un court métrage de seulement 5 à 10 secondes. Le PPFM fait en effet une pause cette année. La décision n’a pas été facile à prendre pour les organisateurs (Les Trolls du Multimédia), mais les projets personnels et/ou professionnels de chacun ont pris le pas sur la passion. Dans les prochains mois, une campagne de recrutement verra le jour sur Facebook, dans l’espoir de trouver de nouveaux bénévoles motivés.

Le plus Petit Festival du Monde reviendra en 2018

Avec un tel foisonnement dans la programmation, la question de l’adhésion du public à ces rendez-vous est essentielle. Déjà tous les organisateurs pensent à 2018 : subventions, bénévoles, location des salles et… comment éviter de s’auto-cannibaliser.

Y aller

Festival Ose ce court, du jeudi 1er au samedi 3 juin  à l’UGC Ciné Cité, avenue du Rhin à Strasbourg-Neudorf. Gagnez des pass trois jours sur Rue89 Strasbourg.

Festival 3M, samedi 10 juin à l’Espace K, rue du Hohwald à Strasbourg-Gare.

Marathon 48h, du vendredi 9 au dimanche 11 juin à l’UGC Ciné Cité, avenue du Rhin à Strasbourg-Neudorf

L'AUTEUR
Cyrielle Renault
Cyrielle Renault
Une grande partie de mes journées est passée derrière un ordinateur ou derrière un appareil photo. J'adore capter les émotions, les moments de vie. Fan de magnesium sous la forme tablette de chocolat , de PS4 le week-end et de cuisine pour combler les heures le dimanche matin.

En BREF

Le tribunal administratif suspend l’arrêté sur les masques au centre-ville

par Pierre France. 15 990 visites. 8 commentaires.

Les mobilités du monde d’après en débat

par piet. 1 146 visites. 4 commentaires.

Le tribunal administratif juge que le port obligatoire du masque au centre-ville est légal mais inutile

par Pierre France. 9 704 visites. 9 commentaires.