Turbulent Transition : les transformations de la société coréenne en images
Culture 

Turbulent Transition : les transformations de la société coréenne en images

actualisé le 28/03/2016 à 22h55

Turbulent Transition

Le visiteur découvre les évolutions culturelles et urbaines qui ont marqué la Corée des années 1950 à aujourd’hui au Maillon. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg)

La Chambre et le Maillon accueillent deux expositions : Turbulent Transition #1 et Turbulent Transition #2 du 2 mars au 4 mai. Les artistes contemporains présentent une réflexion sur la recherche d’identité de l’homme dans la société coréenne à travers l’urbanisation, le développement économique et les bouleversements culturels.

« Modernisation », « mondialisation » et « identité ». Ce sont les trois mots-clefs que Emeline Dufrennoy, commissaire d’exposition, utilise pour qualifier Turbulent Transition. Le projet ambitieux se décline à deux endroits : Turbulent Transition #1 au Maillon du 2 mars au 4 mai 2016 et Turbulent Transition #2 à la Chambre du 4 mars au 24 avril 2016.

Ces deux expositions sont le résultat d’un travail en commun de longue haleine en coproduction avec l’Asia Culture Center, AccResearch & Archive (Gwangju, Corée). La particularité de l’événement : il est organisé dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016 pour célébrer le 130ème anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Une occasion de découvrir la Corée du Sud sous un angle original : à la fois historique et contemporain.

Turbulent Transition #1 est une exposition qui regroupe les artistes Sekwon Ahn, Ok Hyun Ahn, Taedong Kim, Hanyong Kim, Hein-Kuhn Oh et Ki-Chan Kim à travers des images d’archives et des clichés plus récents de la ville de Séoul. Le visiteur y découvre les évolutions culturelles et urbaines qui ont marqué la Corée des années 1950 à aujourd’hui, accompagné par la voix de Nina Simone en fond sonore. Kim Taddong a l’habitude de travailler à l’aube, heure à laquelle de nombreux jeux de lumière sont possibles, en prenant en photos des gens qu’il rencontre au hasard :

« Au départ je prenais seulement la ville en photos. Puis je me suis rendu compte que les passants entraient dans mon espace de création comme si une histoire allait arriver. Alors j’ai gardé ce concept. »

Tubulent Transition

Ahn Sekwon montre la tension entre le centre-ville et la périphérie de Séoul avec des panoramiques. (Photo MCM / Rue89 Strasbourg)

Ahn Sekwon, en revanche, s’attache à la destruction et la reconstruction de la ville qui évolue avec des panoramiques sur fond de tension entre le centre-ville et la périphérie :

« Aujourd’hui, on construit des buildings uniformes partout, même en Corée. C’est le résultat de la mondialisation. »

Dans la série Homo Sentimentalis, Ok Hyun Ahn met en scène le chagrin et la souffrance, des émotions universellement partagées pour « sentir les âmes des autres ».

Turbulent Transition

La série Cosmetic Girls offre une vision plus contemporaine de la recherche d’identité. (Photo Hein Kuhn Oh)

Hein-Kuhn Oh, seul artiste au Maillon et à la Chambre

Hein-Kuhn Oh, est le seul artiste qui expose sur les deux lieux et le seul à la Chambre. Pour Turbulent Transition #1, il présente la série Itaewon Story. Une plongée au cœur de ce quartier connu pour ses divertissements culturels et influencé par la culture américaine avec des rencontres surprenantes. Contrairement à la première exposition, Turbulent Transition #2 offre une vision plus contemporaine de la recherche d’identité avec les séries de portraits de jeunes filles et d’un garçon. Les séries Girl’s Act, Portraying Anxiety et Cosmetic Girls qui portent un regard sur les codes esthétiques et cosmétiques de l’adolescence. Hein-Kuhn Oh explique l’évolution de son travail entre les deux expositions :

« On ne le soupçonne pas, mais la Corée est le paradis du cosmétique. Je voulais montrer comment on peut se cacher derrière le maquillage et comment on est vu par les autres. »

Turbulent Transition #2 a des allures de « catalogue » ou « encyclopédie » mais c’est un parti pris pour l’artiste :

« Je ne suis pas là pour dire si c’est bien ou pas. Je suis là pour inviter le spectateur à réfléchir. »

Y aller

Turbulent Transition #1
 – Sekwon Ahn, Ok Hyun Ahn, Taedong Kim Hanyong Kim, Ki-Chan Kim, Hein-Kuhn Oh. Du mardi au vendredi, 17h – 19h, du 2 mars au 4 mai au Maillon, 7 place Adrien Zeller à Strasbourg.

Turbulent Transition #2 – Hein-Kuhn Oh. Du mardi au dimanche, 14h – 19h, du 4 mars au 24 avril à La Chambre, 4 place d’Austerlitz à Strasbourg.

Y aller

Turbulent Transition #1 - Photographic messages from Korea
Lieu : Maillon, Théâtre de Strasbourg - Scène européenne
Date(s) : Du Me.2/3 au Me.4/5, du Ma. au Ve. de 17h à 19h et le Sa. de 14h à 19h Les soirs de spectacle : dès 17h jusqu'à la fin de la représentation
Voir l'événement sur jds.fr

L'AUTEUR
Marie-Charlotte Méoni
Stagiaire à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Enseignants et parents du collège Twinger déçus par la réponse de l’académie

par Pierre France. 1 894 visites. 3 commentaires.

Menacé d’une expulsion, le squat Bugatti mobilise ses soutiens mardi

par Pierre France. 1 225 visites. 6 commentaires.

La place des Halles évacuée pendant cinq heures mercredi

par Rue89 Strasbourg. 10 871 visites. 7 commentaires.