Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Une dizaine de nouveaux artistes s’installent au Bastion XIV
L'actu 

Une dizaine de nouveaux artistes s’installent au Bastion XIV

par Roxane Grolleau.
Publié le 7 juin 2017.
Imprimé le 26 septembre 2021 à 09:27
2 631 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une dizaine d’artistes ont été sélectionnés pour occuper les ateliers du Bastion XIV, derrière la gare à Strasbourg. Il s’agit de la 15ème génération d’artistes qui occupe ce lieu.

Sur la trentaine de dossiers proposés au jury de la Ville de Strasbourg, dix nouveaux artistes ont été sélectionnés en novembre 2016 pour rejoindre les couloirs sombres du Bastion XIV, des ateliers aménagés derrière la gare centrale de Strasbourg, rue du Rempart. Ils emménagent depuis le mois d’avril. Ils sont sculpteurs, dessinateurs, peintres ou scénographes, un quart d’entre eux sont issus de la Haute École des Arts du Rhin (HEAR), mais aussi d’autres écoles d’art en France ou autodidactes.

Emilie Picard vient de Marseille. Peintre, elle a voulu tester l’Est de la France, plus ouvert à ce domaine selon elle :

« Il y a plus de facilités ici que dans le sud, pour les artistes illustrateurs ou peintres, comme moi. Les propositions sont plus nombreuses, le territoire est plus dynamique. Et j’ai toujours eu une attirance plus grande pour les peintres du nord de l’Europe que du sud. »

Axel Gouala, sculpteur et dessinateur, fait partie de la dizaine d'artistes qui emménage au Bastion XIV (Photo RG/Rue89 Strasbourg)

Axel Gouala, sculpteur et dessinateur, fait partie de la dizaine d’artistes qui emménage au Bastion XIV (Photo RG / Rue89 Strasbourg)

Répartis dans les ateliers par binômes

Pendant deux ans, les artistes sont répartis dans les 24 ateliers du Bastion XIV, et sont systématiquement installés par binôme dans ces ateliers de 50 à 70 m2. Les services de la Ville se chargent eux-mêmes de la répartition, en cherchant à associer des univers ou des techniques relativement proches. À ce jour, 42 artistes occupent les 2 000 m2 de l’imposant bâtiment construit par l’armée du Kaiser Guillaume II rue du Rempart.

Pour les petits nouveaux du Bastion, le fait d’être en colocation et au contact d’autres artistes est stimulant. Clémentine Cluzeaud, scénographe, n’aime pas travailler seule :

« C’est peut-être parce que je viens de l’univers du théâtre… Mais je trouve qu’on a plus à s’apporter en travaillant à plusieurs. Je ne travaille quasiment jamais seule. J’ai fait et je fais encore plusieurs projets avec d’autres artistes du Bastion, de la HEAR, où j’ai fait mes études, et d’ailleurs. »

Les ateliers du Bastion XIV sont loués aux artistes pour 50 euros par mois (Photo RG / Rue89 Strasbourg)

Les ateliers du Bastion XIV sont loués aux artistes pour 50 euros par mois (Photo RG / Rue89 Strasbourg)

Les ateliers sont loués pour 50 euros par mois

Les artistes ne payent que 50 euros par mois de location, essentiellement pour amortir les charges. Au terme des deux ans, les artistes repassent devant un jury s’ils désirent rester deux ans de plus au Bastion XIV. La reconduite du bail n’est cependant possible qu’une seule fois.


Les nouveaux résidents du Bastion XIV

L'AUTEUR
Roxane Grolleau
Roxane Grolleau
Journaliste intéressée par les sujets de société

En BREF

Faible opposition contre MackNext à Plobsheim, commune rurale rattrapée par l’urbanisation

par Martin Lelievre. 1 471 visites. 17 commentaires.

Visites de quartier, ateliers et spectacles : Hautepierre fête ses 50 ans

par Martin Lelievre. 646 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’évacuation du camp de la Montagne Verte, des personnes logées et des tentes subtilisées aux associations

par Thibaut Vetter. 4 364 visites. 8 commentaires.
×