Usine d’incinération : poursuite de la grève, mesures de sécurité supplémentaires
L'actu 

Usine d’incinération : poursuite de la grève, mesures de sécurité supplémentaires

L'usine d'incinération de Strasbourg, située au Rohrschollen, au sud de Strasbourg (Photo TT / Rue89 Strasbourg)

L’usine d’incinération de Strasbourg, située au Rohrschollen, au sud de Strasbourg (Photo TT / Rue89 Strasbourg)

La grève d’une majorité des salariés de l’usine d’incinération du Rohrschollen, 90% selon la CGT, se poursuit. Elle a débuté le 21 mars avec un droit de retrait depuis le 23 avril.

Les conditions de travail sont toujours au coeur du conflit entre les salariés et la direction de Sénerval, la filiale du groupe Séché Environnement qui gère l’usine d’incinération des déchets de la CUS. Pour la CGT, elles sont dangereuses et nocives pour la santé des salariés. La CGT accuse même Sénerval de faire courir des risques sanitaires à la population strasbourgeoise, ce que la direction dément.

De leurs côtés, les services de l’État accentuent la pression sur Sénerval. Après un arrêté d’urgence le 16 avril imposant à l’entreprise de revoir la surveillance des rejets dans l’air et un plan de maintenance préventive, un autre arrêté a été rédigé par le Coderst (Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques). Dans ce texte, les services de l’État demandent :

  • « un plan de contrôle des chaudières des lignes 1 et 2, afin de garantir leur utilisation en toute sécurité en attendant les travaux à venir,
  • la mise à niveau des lignes d’incinération 3, puis 2 et 1, et la réalisation d’un bilan technique (après travaux),
  • la réalisation d’un diagnostic portant sur le catalyseur du dispositif de traitement des fumées et sur les brûleurs d’appoint ».

La CGT voit dans ces mesures une reconnaissance du combat des salariés. Pour sortir du conflit, le syndicat précise qu’il serait « scandaleux [que les salariés] doivent supporter des pertes de revenus pour des raisons totalement imputables à l’employeur ».

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur le conflit à Sénerval

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Plus de 3 000 personnes contre la loi de Sécurité globale à Strasbourg

par Pierre France. 3 201 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Fabienne Baas : « On rêve de retirer l’Unité de Valorisation énergétique, mais on en a besoin »

par Guillaume Krempp. 830 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vigivélo, lancement du dispositif pour retrouver les vélos volés à Strasbourg

par Pierre France. 2 555 visites. 14 commentaires.