Vélorution ressuscite et s’attaque à l’avenue des Vosges ce vendredi
L'actu 

Vélorution ressuscite et s’attaque à l’avenue des Vosges ce vendredi

La Vélorution est de retour ! Les Strasbourgeois sont invités à manifester sur leur vélo ce vendredi 1er juin pour militer en faveur de ce moyen de transport écologique et inciter la municipalité à réaliser des aménagements pour les cyclistes. Le collectif Vélorution qui renaît de ses cendres vise en particulier l’avenue des Vosges. La balade-manifestation des deux roues partira de la place de la République à 19 heures.

Malgré des distinctions et des statistiques favorables, certains grands axes de Strasbourg restent dépourvus d’aménagements cyclables. Ces lacunes mécontentent des cyclistes strasbourgeois, poussés à rouler sur le trottoir comme sur l’avenue Jean-Jaurès, la route du Polygone ou encore l’avenue des Vosges. C’est précisément sur cette dernière artère de Strasbourg que le collectif Vélorution veut inciter à la création d’une piste cyclable. Lundi 28 mai, ses militants ont même dessiné des vélos éphémères sur la chaussée, afin de matérialiser leur revendication.

Et vendredi 1er juin, le collectif Vélorution appelle à enfourcher la bicyclette pour manifester au départ de la place de la République à 19 heures. L’événement est soutenu par onze organisations, telles que CADR 67 StrasbourgGCO non merciAlternatiba Strasbourg ou encore Bretz’Selle. Les organisateurs espèrent rassembler au moins 200 personnes.

Le parcours de la manifestation a pour but de faire rouler les participants sur des axes difficiles pour les vélos, et rappeler que les voies de circulation doivent être partagées en ville. Après l’avenue des Vosges, direction les boulevards du quartier gare et les abords de la Petite-France (voir la carte ci-dessous).

Trajet de la vélorution de Strasbourg du 1er juin

Le collectif renaît de ses cendres

Le collectif strasbourgeois est autonome mais de nombreux mouvements Vélorution existent partout en France et dans le monde. Formé il y a plus ou moins cinq ans, il est longtemps resté inactif suite notamment aux départs de certains de ses membres les plus actifs. Mais depuis janvier, il s’est renouvelé et une toute nouvelle équipe d’une dizaine de personnes est en place.

Maxime Orhon en fait partie. S’il convient que la politique de la municipalité de Strasbourg est volontariste, il estime que l’on peut progresser davantage :

« On parle peu du fait que Strasbourg est classée dans les dix dernières villes concernant les conflits cyclistes/piétons. L’avenue des Vosges est symptomatique de cette situation. Bien souvent, on remarque que la politique vélo se fait au détriment des piétons plutôt que des voitures. À Strasbourg, il faut au moins que la moitié des voitures dégagent ! »

La fédération des usagers de la bicyclette (Fub) a réalisé une enquête nationale sur l’année 2017 et plus de 2 500 Strasbourgeois se sont exprimés. Le collectif a ensuite analysé près de 1 000 commentaires. Résultat : un tiers des répondants estiment que l’avenue des Vosges est l’endroit le plus problématique pour l’utilisation du vélo à Strasbourg. Une situation qui agace Maxime Orhon :

« L’existence d’une route à cinq voies sans place pour les mobilités actives au cœur de Strasbourg, à quelques mètres d’un quartier classé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco est un pur scandale. »

Des actions concrètes

L’objectif est donc d’exiger qu’une place soit accordée aux cyclistes sur cette artère, qui s’étend sur 1,2 km et sur laquelle 2,5 mètres de part et d’autres sont consacrés aux piétons, contre et 25 mètres aux voitures (places de stationnement comprises).

Marquage du collectif Vélorution sur l’avenue des Vosges le 28 mai 2018. (Photo : Sophie Dupressoir / doc remis)

À l’avenir, le collectif souhaiterait diriger ses actions vers les quartiers en périphérie de Strasbourg comme le Neuhof, Hautepierre, Neudorf, Kœnigshoffen car il est selon eux souvent difficile de relier le centre-ville depuis ces quartiers.

Un collectif pour « Réinventer l’avenue des Vosges »

Un tout nouveau collectif partage les ambitions de Vélorution : « Réinventons l’avenue des Vosges » s’est formé il y a environ deux mois et réuni une quinzaine de personnes parmi lesquelles des habitants, des riverains, des familles et des personnes travaillant sur l’avenue. Ils ont décidé de se mobiliser pour rendre ce grand axe agréable à… vivre.

Des discussions ont déjà eu lieu et le collectif organise une réunion d’information publique jeudi 7 juin au restaurant l’Atelier, avenue des Vosges. Pour Sophie, l’une des membres fondatrices du collectif, l’avenue des Vosges est « un peu l’oubliée des aménagements de la ville ». Elle explique que certaines personnes au sein du collectif ont connu l’avenue de la Paix avant l’arrivée du tram et ses pistes cyclables. Ils en mesurent les avantages aujourd’hui. Elle souhaite un meilleur partage de l’espace :

« On est pas des acharnés contre la voiture, on l’utilise aussi au quotidien. »

La circulation intensive de l’avenue crée aussi des problématiques de pollution sonore. Avec le passage de nombreux poids lourds, certains habitants ressentent des vibrations en permanence. En outre, des médecins membres du collectif alertent sur les risques sur la santé, car l’avenue des Vosges est le deuxième axe le plus pollué de Strasbourg après l’A35.

Cette revendication intervient à moins de deux ans des élections municipales de 2020, à une époque où tous les projets du mandat sont engagés. La question pourrait s’inviter dans la campagne électorale, qui semble avoir déjà débuté.

Y aller

Vélorution, vendredi 1er juin, départ de la manifestation place de la République à 19h. Voir l’événement sur Facebook 

Réunion d’information du collectif « Réinventons l’avenue des Vosges« , jeudi 7 juin à l’Atelier, 31 avenue des Vosges à Strasbourg. Voir l’événement sur Facebook

L'AUTEUR
Caroline Alonso
Caroline Alonso

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 948 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 107 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 473 visites. 8 commentaires.