Environnement 

Deux-Rives : Émergence, Cité Jardin et RiveActive se dévoilent

La ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont présenté vendredi les projets retenus pour l’aménagement de cinq lots des Deux-Rives, dans les môles Citadelle et Starlette.

Lorsque le Strasbourgeois se rend au Port-du-Rhin ou à la Coop, il traverse des étendues de hangars désaffectés et de zones industrielles en déshérence. Ce sont les môles Citadelle et Starlette qui se retrouvent entre le Neudorf et le Rhin et qui ont longtemps abrité des entreprises liées aux activités portuaires.

Dans son entreprise pluridécennale vers le Rhin, Strasbourg a choisi d’urbaniser en priorité le quartier du Port-du-Rhin, laissant effectivement un vide entre la ville actuelle et le fleuve.

Plan des premiers projets

Le détail des nouveaux projets dan le quartier des Deux Rives. Cliquez pour agrandir (plan SPL des Deux-Rives)

Une batterie d’aménageurs et de promoteurs sont depuis deux ans invités à présenter leurs projets à la SPL Deux-Rives, la société publique créée par la Ville de Strasbourg et l’Eurométropole pour coordonner l’urbanisation de cette nouvelle portion de la ville.

Et vendredi, la SPL a communiqué de nouveaux lauréats pour 2 lots du môle Citadelle et 1 sur le môle Starlette.

Selon son directeur Éric Bazard, la SPL demande aux promoteurs et architectes de faire preuve d’originalité :

« Un débat qui émerge et se poursuit est comment ne pas faire des villes génériques, avec les mêmes projets architecturaux, quand bien même ils sont de qualité, avec les mêmes projets ou les mêmes magasins dans toutes les villes. »

L'Emergence de Citadelle devrait indiquer l'entrée dans la nouvelle ville (doc KCAP / Oslo)

L’Emergence de Citadelle devrait indiquer l’entrée dans la nouvelle ville (doc SAS-3B / KCAP / Oslo / Images : Yam Studio)

Sur la Citadelle, la tour émergence et ses petits

À Citadelle, la SPL a d’abord choisi l’opérateur SAS-3B, avec les agences KCAP, basée à Rotterdam, et Oslo, basée à Strasbourg pour construire une tour de logements haut de gamme. Rue89 Strasbourg avait déjà évoqué ce projet.

Autour, les constructions seront moins hautes et spectaculaires, mais prendront plus de place au sol. Elles permettront aussi de rééquilibrer la part de logements sociaux, fixée à 30% sur l’ensemble des Deux-Rives, vu qu’il n’y en a pas dans la tour triangulaire baptisée Émergence.

Une cité « jardin » avec des briques

À côté, c’est le cabinet ultra-sollicité et décidément très apprécié par les élus strasbourgeois, Dominique Coulon & Associés, qui a été choisi avec HHF et Stradim pour construire la « Cité Jardin, » qui était prévue dans le plan d’aménagement.

Parmi les originalités de l’opération : une terrasse collective, une serre, une salle festive, un atelier de réparation pour les vélos, une buanderie collective et même une chambre d’ami à partager entre les 85 logements, dont 30 locatifs sociaux et 14 en accession sociale.

Malgré quelques espaces pour de la verdure, plus de lumière ou des accès de plein-pied, difficile tout de même d’y voir des « jardins » sur l’ancien terrain portuaire. L’opération compte 6 500 m² avec des prix moyens qui devraient osciller autour de 3 900 euros par mètre-carré. Les façades seront en bois et en brique.

La construction devrait être plus rapide que celle des projets voisins. Les premiers emménagements prévu pour la mi-2020.

L’aspect « jardin » de la Cité Jardin ne saute pas aux yeux… (doc D. Coulon & associés + HHF architects / Images : Philippo Bolognese)

Les appartements de la Cité Jardins devraient disposer d’entrées de plein pied. (doc D. Coulon & associés +  HHF architects + Tatiana Bilbao ESTUDIO / Images : Philippo Bolognese )

Au sud du môle deux autres opérations complètent l’ensemble. La SPL a choisi l’opérateur social Nouveau Logis de l’Est avec les architectes Kuhn & Lehmann, basés à Fribourg-en-Brisgau, pour le lot « Presqu’île Sud ». Il s’agira d’un « habitat de 80 logements sur 5 600 m², accessibles et de qualité » avec des commerces en rez-de-chaussée.

Plus au sud, l’opérateur social Domial a été retenu, associé à une plateforme, pour élaborer un programme mixte « innovant associant des logements et des solutions de stationnement et de mobilité ». Ce programme dit « Dock-1 », concerne 60 logements locatifs intermédiaires sur environ 4 000 m². Les livraisons sont attendues pour la fin 2020/début 2021. Les visuels de ces deux derniers ensembles ne sont pas encore disponibles et seront présentés en 2018.

« Rive Active » pour débuter Starlette

Juste en face, môle Starlette, la SPL propose un plus grand ensemble architectural de 35 000 m², dont 20 000 m² de bureaux et plus de 200 logements appelé « RiveActive ». Ces bâtiments en brique pleine doivent « incarner l’ambition de mixité économie-habitat du quartier Starlette », qui sera le quartier central de la « ville-port » que souhaite construire Strasbourg aux Deux-Rives.

Le projet choisi a de nouveau été conçu par Dominique Coulon & Associés et HHF architects, associés cette fois à Tatiana Bilbao Estudio, un cabinet basé à Mexico, Bâle et Barcelone. Il devrait être construit par Kaufmann & Broad et Stradim, associés à un futur opérateur de logement social.

Certaines pièces seront réversibles en bureaux comme en appartement, selon l’état de la demande lors de la fin des travaux. Entre la route du Rhin et le quai, les concepteur arriveront par ailleurs à caser une piscine, un espace de co-working, une crèche, un cabinet médical, un restaurant face à l’eau du bassin Vauban.

La fin de ce vaste aménagement est prévue pour la deuxième moitié de 2021. Le coût de construction est estimé à 50 millions d’euros. Le prix au mètre carré devrait également avoisiner les 4 000 euros du mètre-carré.

Une projection de Starlette RiveActive (doc D. Coulon / Tatiana Bilbao Estudio)

Une projection de Starlette RiveActive (Dominique Coulon & associés + HHF architects + Tatiana Bilbao ESTUDIO / Images : Philippo Bolognese)

Une projection de Starlette RiveActive (doc D. Coulon / Tatiana Bilbao Estudio)

Les logements seront nombreux et denses (Dominique Coulon & associés + HHF architects + Tatiana Bilbao ESTUDIO / Images : Philippo Bolognese)

Commerces et logements devraient se côtoyer à Starlette (doc D. Coulon / Tatiana Bilbao Estudio)

Commerces et logements devraient se côtoyer à Starlette (Dominique Coulon & associés + HHF architects + Tatiana Bilbao ESTUDIO / Images : Philippo Bolognese)

Pour le maire Roland Ries (PS), qui suit de manière très attentive l’urbanisation vers le Rhin là où il délègue volontiers d’autres dossiers à son équipe, notamment son premier adjoint (Coop, Manufacture des Tabacs, Wacken, transports, marché de Noël), ces projets répondent à l’ambition de ce nouveau morceau de ville  : « une mixité fonctionnelle et mixité sociale ». Le but est d’en finir avec des quartiers de bureaux, d’appartements, d’industries, etc.

D’autres projets bientôt présentés

Un peu plus loin, au Port-du-Rhin, en face de Kehl, la SPL prévoit la « Cour des Douanes » pour s’élever à la place de l’ensemble administratif qui a été abandonné. Il s’agira d’un projet mixte de logements qui donnera le profil de Strasbourg vue du Rhin, comprenant environ 330 logements avec en outre 10 000 m² dédiés à des activités de services (commerces, bureaux, hôtels, résidences…). Les détails doivent encore être précisés.

Les avancées sur le projet de l’ancienne Coop, qui doit faire place à environ 200 logements, dont au moins une partie sous des formes originales comme l’habitat participatif seront présentées début 2018.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard

A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l’été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Manifestation contre l’esclavage en Libye devant le Parlement Européen mardi

par Cécile Mootz. 379 visites. 1 commentaire.

À la Semencerie, un marché de Noël artisanal, une kermesse et des concerts

par Cécile Mootz. 965 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation samedi contre l’ouverture du bar associatif du « bastion social » à Strasbourg

par Cécile Mootz. 3 351 visites. 4 commentaires.