Brèves 

La brasserie Mercière condamnée pour injure contre le maire de Niederhausbergen, Jean-Luc Herzog

Le maire de Niederhausbergen, Jean-Luc Herzog (La République en Marche), peut être fier de lui. Après près d’une année de procédure, il vient d’obtenir de la Cour d’appel de Colmar la condamnation de Franck Julich pour injure publique. L’artisan brasseur doit verser à Jean-Luc Herzog 1 000€ au titre des réparations pour son préjudice moral et 500€ de participation aux frais d’avocats. Franck Julich a également été condamné à 1 500€ d’amende, avec sursis.

Les faits remontent à l’été 2016. À la suite de la parution de notre article sur l’incapacité de Jean-Luc Herzog à dialoguer avec ses administrés, des commentaires très critiques contre le maire sont publiés sur la page Facebook de la brasserie Mercière. Très remonté, Jean-Luc Herzog les fait constater par huissier puis porte plainte auprès du procureur de la République pour injures et diffamations publiques. Il demande au couple d’artisans brasseurs, auquel il refusait le droit de s’installer sur un ancien terrain familial, 5 000€ de réparation de son préjudice et 1 500€ de participation à ses frais d’avocats, des frais qui sont par ailleurs pris en charge par la commune.

Le charmant village de Niederhausbergen (Photo Wikimedia Commons / cc)

Le charmant village de Niederhausbergen (Photo Wikimedia Commons / cc)

« Ce maire est vraiment débile »

Parmi des centaines de commentaires peu amènes, la justice a retenu quatre publications litigieuses :

  • « ce maire est vraiment débile »
  • « ce maire est une honte »
  • « ils sont de plus en plus cons nos maires »
  • « ça sent la corruption ce truc »

En mai, le tribunal correctionnel de Strasbourg avait rejeté les accusations de diffamation et déclaré Franck Julich non coupable d’injure. Mais Jean-Luc Herzog a fait appel de l’action civile du jugement de première instance. Et la Cour a retenu que les commentaires publiés par les internautes sur la page Facebook avaient bien été lus par les brasseurs sans qu’ils les suppriment immédiatement.

Franck Julich, qui a déménagé sa brasserie à Cosswiller, est amer :

« On ne comprend pas bien… C’est nous qui avons subi un préjudice dans cette affaire, notre agrandissement était nécessaire, il a tout fait pour nous empêcher d’avancer et sans la générosité de milliers de soutiens, nous n’aurions jamais pu rebondir à Cosswiller. Mais bon, maintenant c’est fait. On a justement quitté Niederhausbergen pour en finir avec cette personne donc on va payer et tourner la page. Nous sommes déjà passés à la suite d’ailleurs. Le premier brassin de bière de Noël La Mercière arrivera à temps ! »

Les habitants de l’agglomération de Strasbourg ont donc perdu une brasserie artisanale et un projet de développement local autour des circuits courts et des savoirs-faire anciens mais au moins, l’honneur du maire est sauf.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur Jean-Luc Herzog, maire de Niederhausbergen.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.
En BREF

Non, les élus de Strasbourg n’ont pas augmenté leurs indemnités de 25%

par Pierre France. 755 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Mercredi soir, des universitaires à la rencontre des habitants pour parler des migrations

par Rue89 Strasbourg. 223 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Détonations entendues à Strasbourg : c’était des avions de chasse

par Pierre France. 2 289 visites. Aucun commentaire pour l'instant.