Pour le 1er mai confiné, les syndicats appellent à manifester aux balcons
L'actu  Politique 

Pour le 1er mai confiné, les syndicats appellent à manifester aux balcons

Une intersyndicale de cinq organisations de salariés appelle à manifester aux balcons et sur les réseaux sociaux à la place de l’habituel cortège de la Fête du Travail.

« Même confiné-es, manifestons toutes et tous le 1er mai, avec des pancartes, banderoles, ou en envahissant les réseaux sociaux ». L’intersyndicale CGT – Solidaires – FO – FSU – CNT appelle à manifester depuis chez soi, confinement oblige. 

L’intersyndicale CGT – Solidaires – FO – FSU – CNT appelle à manifester depuis son balcon pour le 1er mai. (Photo FrG)

Pour les organisateurs, il est nécessaire de continuer à manifester en période de crise sanitaire :

« Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de personnes sont confinées. De nombreux pays vivent grâce aux oublié-es, aux invisibles de nos sociétés, qui continuent à travailler, le plus souvent au risque de leur propre vie. »

Extrait du communiqué commun

Des revendications autour de la crise du coronavirus

Les revendications s’inscrivent dans la crise liée au coronavirus. L’intersyndicale s’oppose à la réouverture des écoles le 11 mai qui ferait peser « un risque incompréhensible d’une nouvelle vague de contamination ». Ils réclament également plus de mesures de protections comme la généralisation des masques et des tests. L’intersyndicale s’oppose également « aux primes données au bon vouloir du patron », ou aux « aides ponctuelles » et demande plutôt « un revalorisation du SMIC et des salaires » en particulier dans les conventions collectives et la fonction publique. 

Le collectif CGT – Solidaires – FO – FSU – CNT appelle également au développement des services publics « nécessaire et indispensable pour assurer l’égalité et répondre aux besoin de la population ». Pour les personnes en situations difficiles, l’intersyndicale souhaite une suspension des loyers et des dépenses d’énergie, ainsi qu’une aide « pour l’accès à l’internet et aux transports ».

Un appel à manifester depuis chez soi

Dans un contexte de crise sanitaire où les manifestations sont devenues impossibles, « le 1er mai doit permettre à chacun et chacune de s’emparer de ces revendications, et par tous les moyens les rendre visibles ». Pour les rendre visibles justement, le collectif de syndicats invite les manifestant à manifester depuis chez eux, en accrochant par exemple des pancartes ou des banderoles à leurs balcons ou fenêtres, ou en s’exprimant sur les réseaux sociaux. Le collectif a déjà créé un événement Facebook nommé  “Strasbourg 1er Mai – manif au balcon ».

Dans l’après-midi, à 16h, La Fédération du Bas-Rhin du Parti Communiste Français (PCF), propose une conférence en ligne sur « L’Histoire du 1er mai en Alsace ». Elle se déroulera avec l’historienne alsacienne Françoise Olivier-Utard. Ce premier épisode s’inscrit dans une série d’événements à suivre chez soi que proposera le parti politique. La conférence sera diffusée en direct sur la page Facebook du PCF Bas-Rhin.

L'AUTEUR
Clara Monnoyeur
Étudiante en journalisme. En stage à Rue89 Strasbourg.

En BREF

Rassemblement samedi pour la régularisation des sans-papiers

par Clara Depoers. 4 538 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Strasbourg va étendre les terrasses des bars et restaurants pour permettre leur réouverture

par Pierre France. 6 721 visites. 5 commentaires.

Action symbolique à la frontière samedi pour demander sa réouverture

par Clara Monnoyeur. 3 897 visites. 3 commentaires.