Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Après un passage au quartier d’affaires de Strasbourg, Adidas quitte définitivement l’Alsace
L'actu 

Après un passage au quartier d’affaires de Strasbourg, Adidas quitte définitivement l’Alsace

par Achraf El Barhrassi avec Jean-François Gérard.
Publié le 30 juin 2022.
Imprimé le 16 août 2022 à 16:01
1 832 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Adidas a confirmé sa décision de quitter l’Alsace, après une soixantaine d’années de présence sur le territoire. Environ 140 salariés du siège français sont concernés par ce regroupement des activités à Paris.

L’entreprise allemande a décidé, le 30 juin, de lâcher son siège social flambant neuf dans le quartier d’affaires de Strasbourg pour rejoindre le 9ème arrondissement de Paris. L’objectif d’Adidas est de rassembler tous ses collaborateurs dans un seul et unique siège social afin de « renforcer la culture d’entreprise », a indiqué la direction générale du groupe. 

Mathieu Sidokpohou, directeur général du secteur Europe du Sud pour Adidas détaille dans ce communiqué :

« Notre but est de permettre aux collaborateurs à Strasbourg de continuer leur carrière chez Adidas tout en renforçant notre culture d’entreprise avec un site unique dédié à tous. Nous prendrons le temps d’accompagner ces évolutions ces deux prochaines années pour que chacun se retrouve dans le projet d’entreprise. »

140 salariés sont concernés par le déménagement du siège social de l’entreprise allemande vers Paris. (Photo Achraf El Barhrassi / Rue89 Strasbourg)

Le siège social strasbourgeois de l’entreprise fermera en juin 2024. Les salariés devront se plier aux conditions de mobilité fixées par la direction, indiquent les représentants syndicaux. En fonction du poste, l’entreprise pourrait faire preuve d’une « flexibilité inédite » en termes de télétravail. « Il serait ainsi question de trois à huit jours par mois sur site à Paris », indique Adidas dans son communiqué.

Un déménagement déjà envisagé en 2015

Le regroupement des salariés d’Adidas à Paris était déjà envisagé par le groupe début 2015, quand son siège français était encore basé à Landersheim près de Saverne. La direction alsacienne avait alors cherché une porte de sortie, craignant à l’époque un plan social déguisé car trop de salariés en fin de carrière n’auraient pas suivi. Il avait fallu une intense mobilisation des collectivités locales, pour « faciliter » un déménagement vers le nouveau quartier d’affaires de Strasbourg « Archipel » et trouver une nouvelle activité pour le siège historique, devenu une académie autour du vin.

Les pouvoirs publics voyaient là une « locomotive » pour le nouveau quartier d’affaires de Strasbourg, qui n’avait pas encore d’implantation de grands groupes à annoncer. Mais celle-ci s’annonçait déjà provisoire, puisque dès l’origine seul un bail de location de 9 ans avait été signé. (lire notre enquête). Adidas avait installé son siège à Landersheim en 1970.

Les salariés s’étaient brièvement mobilisé le 21 juin contre cette fermeture remise à l’ordre du jour au printemps.

Article actualisé le 02/07/2022 à 12h06
L'AUTEUR
Achraf El Barhrassi avec Jean-François Gérard

En BREF

Retour de la Grande braderie ce samedi : transports gratuits et sécurité renforcée

par Lucie Lefebvre. 1 599 visites. 7 commentaires.

L’association Deaf Rock veut continuer d’accueillir des services civiques

par Pierre France. 844 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution du Rhin après l’incendie d’un centre de tri de déchets industriels

par Nicolas Cossic. 3 451 visites. 2 commentaires.
×