Quatre suspensions après des affrontements racistes en marge d’un match de foot à Mackenheim
L'actu 

Quatre suspensions après des affrontements racistes en marge d’un match de foot à Mackenheim

Le district d’Alsace de la Ligue de football amateur du Grand-Est (qu’on appellera plus simplement la LAFA) a suspendu quatre joueurs pendant 10 matches, suite aux échauffourées qui ont eu lieu en marge d’un match de foot entre l’AS Benfeld et l’AS Mackenheim qui recevait dimanche 6 mai. Après des insultes racistes, une bagarre a éclaté entre 4 joueurs et le terrain a été envahi puis le match arrêté (voir notre article). Les joueurs noirs de l’AS Benfeld ont été particulièrement ciblés, l’un d’eux a perdu connaissance et selon des témoignages, des personnes dans le public se sont avancées vers les joueurs avec des couteaux…

Les sanctions prononcées jeudi 24 mai par la LAFA concernent quatre joueurs, deux de l’AS Mackenheim et deux de l’AS Benfeld. Car, indique la LAFA, il ne s’agit pour l’instant que des premières sanctions quasi-« automatiques » :

« Les événements se sont déroulées en deux temps, il y a d’abord eu une bagarre entre quatre joueurs, deux de Mackenheim et deux de Benfeld. Ils ont tous écopé de cartons rouges et donc de 10 matches de suspension, suite à ces échanges de coups. Le racisme et l’envahissement du terrain, ainsi que les coups qui ont suivi, font l’objet d’une seconde instruction, qui n’est pas encore terminée. Il y aura donc d’autres sanctions à venir, et qui seront vraisemblablement beaucoup plus lourdes. »

Sanctions mal comprises

Mais du côté de l’AS Benfeld, l’entraîneur de l’équipe, Jean-Michel Dietrich, ne comprend pas ces sanctions qui visent deux joueurs noirs de son équipe, Kerfalla Sissoko et Moudi Laouali, et se dit « écoeuré » :

« Nous allons faire appel auprès de la LAFA. Car écoper de 10 matches de suspension, soit quasiment la moitié d’une saison, alors qu’on est victime d’une agression, c’est insupportable. Ils n’ont agressé personne, c’est eux qui se sont faits insulter puis taper dessus, la LAFA renvoie tout le monde dos à dos avec ces sanctions, ça n’a rien à voir avec la réalité de ce qu’il s’est passé ce dimanche. »

Les responsables de l’AS Mackenheim n’ont pas souhaité réagir aux sanctions infligées contre deux de leurs joueurs, « sur ordre de [leur] avocat ».

Pas de racisme selon les gendarmes

De leur côté, les gendarmes achèvent leur enquête suite à ces faits. Après avoir auditionné de nombreux joueurs, membres du public et l’arbitre, ils ne retiennent qu’une seule victime, Kerfalla Sissoko qui avait perdu connaissance, et un seul auteur, qui a reconnu l’avoir frappé. Mais les propos racistes ne n’ont pas pu être recoupés et, en l’état de l’enquête, ils ne seront pas retenus comme facteur aggravant contre l’auteur présumé. La présence de couteaux n’a pas non plus pu être établie. La gendarmerie prévoit de transmettre le dossier au Parquet dans les prochaines semaines.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Mobilités : l’usage de la voiture toujours en recul à Strasbourg

par Pierre France. 1 959 visites. 18 commentaires.

Strasbourg compte bannir les plus vieux diesel dès 2021

par Jean-François Gérard. 3 397 visites. 27 commentaires.

Épuisées, des mères d’enfants handicapés devant le rectorat pour obtenir de l’aide

par Guillaume Krempp. 10 900 visites. 15 commentaires.