Cinq « étudiants en lutte » envoyés à la coordination à Paris
L'actu 

Cinq « étudiants en lutte » envoyés à la coordination à Paris

Une assemblée générale s’est tenue sur une pelouse du campus de l’Université de Strasbourg vendredi 20 avril, au lendemain de l’occupation d’un bâtiment pendant deux heures avant que les CRS n’évacuent les lieux. Les étudiants et professeurs étaient une petite centaine pour évoquer les moyens de se coordonner avec le mouvement national.

En ce vendredi 20 avril, l’heure était à la remobilisation pour les étudiantes et étudiants en lutte contre la loi ORE (orientation et réussite étudiante) et la sélection qu’elle induit. Une assemblée générale a eu lieu sur la pelouse devant le Patio, sur le campus principal de l’Université de Strasbourg. Elle a réuni une centaine d’étudiants et de professeurs, soit bien moins de participants que les précédentes assemblées qui affichaient 500, voire 800 personnes. La veille au soir, vers 22h, les étudiants ont été délogés par la police du bâtiment de Math-Info qu’ils avaient décidé d’occuper trois heures plus tôt.

Les étudiants et étudiantes en lutte prépareront la suite de la mobilisation pendant les vacances scolaires. (Photo TV / Rue89 / cc)

Les débats ont principalement tourné autour de la CNE (Coordination nationale étudiante), car 5 étudiants strasbourgeois se rendront à Paris ce week-end pour une réunion avec cet organisme étudiant national. Les billets de train sont financés par les syndicats CGT et Snesup.

L’assemblée générale a notamment voté pour proposer à la CNE de se lier à une série de manifestations les 1er, 5 ou encore 14 mai, dans le cadre d’une opposition globale « à la politique du gouvernement. »

Organiser des actions attrayantes et soutenir Tolbiac

Les étudiants comptent aussi utiliser les vacances scolaires du 23 au 29 avril pour préparer une rentrée militante. Une étudiante a expliqué que des « actions ludiques et attrayantes pourraient aider à ramener plus de monde dans la lutte. » L’intégration de plus d’étudiants dans le mouvement d’opposition, est un argument souvent utilisé pour justifier le blocage des bâtiments.

Un autre étudiant s’est exprimé à propos de l’image à donner au mouvement :

« Après les vacances, il faudra proposer des actions pour recréer le lien entre les étudiants contre la loi et ceux contre les blocages. »

Enfin, pour soutenir les étudiants de l’université de Tolbiac qui se sont faits expulser du bâtiment qu’ils occupaient depuis le 26 mars, l’assemblée générale appelle à un rassemblement place de la République, ce vendredi soir à 18h.

Prochaine assemblée générale des « étudiants en lutte » : lundi 23 avril à midi.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur le mouvement des étudiants

L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
Après avoir réalisé des études scientifiques, je me suis spécialisé dans la médiation et la vulgarisation des sciences.

En BREF

Des traces de sang retrouvées dans l’appartement du suspect de l’enlèvement de Sophie Le Tan

par Jean-François Gérard. 3 460 visites. 6 commentaires.

Disparition d’une étudiante de 20 ans à Schiltigheim, un homme de 58 ans en garde à vue

par Pierre France. 5 825 visites. 1 commentaire.

La deuxième version du futur Parc des expositions sera en bois

par Jean-François Gérard. 1 881 visites. 8 commentaires.