Chérif Chekatt abattu par la police
L'actu 

Chérif Chekatt abattu par la police

actualisé le 14/12/2018 à 17h25 : Cet article est mis à jour au cours de la journée

La traque pour Cherif Chekatt est terminée. L’homme est suspecté d’avoir tué au moins trois personnes mardi soir au Marché de Noël a été abattu par la police au 74 rue de Lazaret, à la limite de Neudorf et de la Meinau, au sud de Strasbourg.

L’essentiel des développements de jeudi

  • Cherif Chekatt a été abattu au 74 rue du Lazaret, au sud du quartier de Neudorf par une brigade spécialisée de terrain (BST).
  • Le Marché de Noël va réouvrir vendredi avec 15 points d’entrée contre 19 et une desserte en tram modifiée.
  • Le bilan de l’attaque de mardi soir est passé à 3 personnes décédées, 5 blessés graves et 8 blessés légers.
  • Des unités du RAID de la police nationale ont été déployées au début du Neudorf, de 15h à 17h, mais sans interpellation.
  • Une cinquième personne, qui ne fait pas partie de sa famille, a été placée en garde à vue, après ses parents et deux de ses frères. Il s’agit de son logeur selon Le Parisien.

Le direct

01.04

C'est la fin de ce direct, on se retrouve demain sur Rue89 Strasbourg.


23.11

Rue de Dornach (Photo Ophélie Gobinet / Rue89 Strasbourg / cc)

Rue du Lazaret (Photo Ophélie Gobinet / Rue89 Strasbourg / cc)


22.52

Témoignage de Luc, habitant rue Sainte Cécile, chez lui lors des faits :
"J'ai entendu une longue rafale de mitraillette. 20 minutes plus tard c'était confirmé sur BFM TV."


22.43

D'après nos informations, Chérif Chekatt était notamment caché des locaux de la SNCF près des lieux où il a été abattu.


22.39

Après une allocution de moins de deux minutes à la Préfecture, le ministre de l'Intérieur arrive sur place pour féliciter les troupes.


22.38

Sur place, beaucoup de gens aux fenêtres ou de curieux. Quelques riverains sont bloqués. Tout le monde attend, avec beaucoup de caméras autour des barrages.


22.38


22.34

Un riverain a capté la scène juste en face.


22.31

Sur la place Kléber, des Strasbourgeois saluent la fin de cette tragique série d'événements... (Photo Claire Gandanger / Rue89 Strasbourg / cc)

Sur la place Kléber, des Strasbourgeois saluent la fin de cette tragique série d'événements... (Photo Claire Gandanger / Rue89 Strasbourg / cc)


22.24

D'après nos informations, l'hélicoptère qui surplombait le quartier servait à un repérage par chaleur thermique.


22.22

Réaction de Roland Ries, maire de Strasbourg :
"Alors même que le Ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, annonçait la réouverture des marchés de Noël de Strasbourg ce vendredi, nous apprenions que le terroriste qui s’en est pris à notre ville mardi soir, était décédé lors de la tentative d’arrestation qui s’est déroulée ce soir, dans le quartier de Neudorf. Après ces jours de tristesse et de deuil, il fallait retrouver la vie habituelle de Strasbourg. Ce sera chose faite dès demain, et je m’en réjouis. Pour autant, mes pensées vont aussi aux victimes, à leur famille, et à tous les Strasbourgeois et les Visiteurs qui ont été traumatisés par cette séquence épouvantable. J’adresse un grand merci à toutes les forces qui ont été mobilisées pour traquer et trouver le tueur, comme à tous les services et toutes les personnes qui ont accompagné, aidé, soigné, et pris en charge les victimes et leurs proches. A Strasbourg, la volonté de résister comme la capacité à se rassembler ont été les plus forts."


22.19

Roland Ries commente la neutralisation de Cherif Chekatt et annonce des changements dans les mesures de sécurité du Marché de Noël :


22.18

L'adresse exacte de la neutralisation du terroriste est le 72 rue du Lazaret selon le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.


22.15

Témoignage d'une serveuse au Café Grognon, 52 rue de Lazaret à quelques numéros de l'endroit où Chérif Chekatt a été abattu :
"Il y avait des clients dehors en train de fumer et on a entendu les gyrophares des voitures de police. On a couru vers la première voiture de police pour savoir quoi faire. On nous a dit qu'il y avait rien de sérieux, mais on est rentrés et on a fermé les volets, comme mardi soir. Et on a appris à la télévision que le suspect était mort. Des clients ont entendu les coups de feu mais pas moi."


22.12

Réaction de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, après l'annonce de la neutralisation de Cherif Chekatt :


21.52

Selon nos informations, il a été tué par des policiers simples, des Brigades spécialisées de terrain (BST), anciennement « UTeQ » (unités territoriales de quartier).


21.49

Des habitants applaudissent les forces de l'ordre au barrage de police rue du Lazaret, au croisement avec la rue Sainte Cécile et la rue Saint-Erhard.


21.37

Chérif Chekatt a donc été retrouvé quelques centaines de mètres plus au sud du quartier où il a grandi, rue du Chêne.


21.34

Chérif Chekatt a été abattu par les forces de l'ordre dans le quartier de la Meinau, peu après 21h. Selon France Info, le principal suspect dans l'attaque du 11 décembre s’était réfugié dans un entrepôt situé à la plaine des Bouchers.


21.27

D'après plusieurs sources concordantes Chérif Chekatt a été abattu un peu après 21h.


21.24

Le marché de Noël de Strasbourg rouvrira ses portes demain, a annoncé le ministre de l'Intérieur. Christophe Castaner a indiqué que les points d'entrée dans la Grande-Île passeront de 19 à 15. Des policiers nationaux accompagneront les agents de sécurité privée, qui pourront demander l'ouverture des manteaux. Les stations de tram Alt-Winmärik et Langstross Grand'Rue seront fermées entre 11 h et 20 h. La station Broglie restera fermée à toute heure. Le marché de Noël fermera tous les jours 20 h au lieu de 21 h.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé la réouverture du marché de Noël et quelques modifications dans le dispositif de sécurité. (Photo Pierre Pauma)

       


20.13

Une réunion autour de la réouverture ou non du Marché de Noël se tient en ce moment. Annonce vraisemblablement dans la foulée.


18.12

Une messe se tient en la cathédrale, en présence de Mgr Ravel, archevêque de Strasbourg, en mémoire des victimes de l'attaque de Strasbourg. (Photo CG / Rue89 Strasbourg / cc)

Une messe œcuménique, avec des représentants de plusieurs cultes religieux, se tient dans la cathédrale, en présence de Mgr Ravel, archevêque de Strasbourg, en mémoire des victimes de l'attaque de Strasbourg. (Photo CG / Rue89 Strasbourg / cc)


17.40

Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer le maire de Strasbourg et le préfet pour décider de l'ouverture, ou non, du Marché de Noël.


17.27

Le blocage rue de Belfort est levé.
(Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)

(Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)


17.21

La rue de Belfort est toujours bloquée (Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)

La rue de Belfort est toujours bloquée (Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)


17.02


16.53

L'opération de police est levée, sans interpellation.


15.36

Tout le quartier est bouclé par un périmètre de sécurité. L'école du Schluthfeld, située à proximité, se trouve à l'intérieur du périmètre bouclé et les parents ne peuvent pas y accéder pour le moment.
La police municipale a bouclé tout le quartier (Photo PP / Rue89 Strasbourg)

La police municipale a bouclé tout le quartier (Photo PP / Rue89 Strasbourg)


15.33

Depuis 14h45, des importants effectifs de forces de l'ordre, dont certains éléments du RAID, sont déployés autour des rues d'Epinal, de Belfort et au début de la route de l'Hôpital. Les autorités n'ont pas communiqué sur ce déploiement mais il semble qu'il soit lié à la traque de Cherif Chekatt.  


14.13

"Aujourd'hui on s'est levés et on est prêts à ouvrir nos volets, on ne peut pas se laisser abattre comme ça", a dit au maire une commerçante qui tient un chalet place de la Cathédrale.


14.12

Marc Keller, président du Racing Club de Strasbourg, a indiqué que ses joueurs arboreront un maillot spécial samedi, sans sponsor :
"Hier matin je suis allé voir les joueurs et l'entraîneur. Je les ai trouvé très choqués. On a des joueurs de partout. Ce qui s'est passé hier a eu un retentissement dans le monde entier."


14.11

La radio France Bleu Alsace mettra ses studios sur le marché de Noël quand il rouvrira, et le directeur d'antenne a précisé qu'il disposerait de créneaux sur les ondes nationales.


13.00

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, a réuni une sélection de Strasbourgeois à l'Hôtel de ville jeudi midi pour voir avec eux quels étaient leurs sentiments, et s'il était opportun de rouvrir le Marché de Noël. De nombreuses personnes présentes l'ont souhaité. Le maire a écarté tout "rassemblement citoyen" en hommage aux victimes, étant donné que tout rassemblement est strictement proscrit par les autorités, étant donné que les effectifs policiers sont toujours mobilisés pour retrouver la trace Cherif Chekatt.  


12.00

Le bilan de l'attaque perpétrée à Strasbourg au soir du mardi 11 décembre a un peu évolué. Toujours provisoire, il est désormais établi à 3 personnes décédées, 5 blessés graves et 8 blessés légers selon la préfecture du Bas-Rhin. Ce bilan peut malheureusement encore évoluer en raison des blessures à la tête d'une partie des autres victimes. L'identité de la 3e personne décédée a été communiquée, il s'agit de Kamal Naghchband, 44 ans, père de 3 enfants. Il était réfugié afghan. Un office funéraire est prévu vendredi à la mosquée Eyyub Sultan de la Meinau. Le Centre d'Accueil des Familles, chargé d'accompagner et de soutenir les familles de victimes est toujours ouvert jeudi matin à la cité de la musique et de la danse de Strasbourg, place Dauphine. La cellule d'Information du Public est désormais joignable gratuitement au 0806 000 667.


Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur l’attaque de Strasbourg.

L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Il a fallu un effort collectif pour fournir cet article ! Pfiou.

En BREF

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 127 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 680 visites. 4 commentaires.

Ballon d’Alsace, Kaysersberg, Ribeauvillé… Ces sites classés pourraient être moins protégés

par Jean-François Gérard. 1 599 visites. Aucun commentaire pour l'instant.