Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
11-Décembre : Où en est l’enquête ?
Vigies 

11-Décembre : Où en est l’enquête ?

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 10 décembre 2019.
Imprimé le 06 mars 2021 à 13:07
2 518 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À lire sur DNA.fr

Un an après l’attentat du 11 décembre 2018 à Strasbourg, 5 personnes sont mises en examen et écrouées dans le cadre de l’enquête en France, a indiqué une source judiciaire à Rue89 Strasbourg.

Dans un long article consacré aux avancées de l’enquête publié samedi, les DNA indiquent que les enquêteurs cherchent désormais à savoir dans quelle mesure l’entourage du terroriste, né à Strasbourg en 1989, était impliqué.

Dans sa famille, pourtant nombreuse, seule la situation d’un frère aîné est confuse. Interpellé fin 2018, il n’est pas établi s’il est encore incarcéré en Algérie. Les parents ou autres frères de Chérif Chekatt ont été mis hors de cause. Il n’avait pas de compagne connue ni d’enfants.

Incarcérations autour de l’arme et ses munitions

Les enquêteurs cherchent toujours à savoir comment Chérif Chekatt s’est procuré un pistolet revolver d’ordonnance Lebel calibre 8 mm, modèle 1892. Les recherches mènent pour l’instant vers une famille de gens de voyage sédentarisés, près de Sélestat. Quelques jours avant la fusillade, une transaction a été avortée et un deuxième rendez-vous fixé sur un parking. Trois personnes d’une même famille, le patriarche de 79 ans et ses deux petits cousins trentenaires, sont mis en examen et écroués depuis fin janvier.

attentat marché noel 2018
La police cherche toujours à mieux cerner l’entourage de Chérif Chekatt. (photo Abdesslam Mirdass / Hans Lucas)

Les plus lourdes charges se concentrent sur un ami de Chérif Chekatt, qui l’a côtoyé en prison. Connu sous le nom de scène « 1Pulsif », le rappeur strasbourgeois de 38 ans Audrey Mondjehi avait hébergé le tueur chez lui à Lingolsheim. Il aurait pu servir d’intermédiaire pour l’arme. Mais cet Ivoirien catholique est très éloigné des mouvances religieuses islamistes.

Enfin, depuis mai, un cinquième suspect est derrière les barreaux. Le Haguenauvien Chrisitan Hoffmann est soupçonné d’avoir fourni les munitions. Là encore, 7 mois plus tard, le lien n’est pas avéré. L’enquête pourrait conclure à une « entreprise individuelle ».

L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Deuxième pic de pollution de l’année, transports gratuits et vitesse abaissée jeudi

par Rue89 Strasbourg. 823 visites. 3 commentaires.

Christian Mestre démissionne de ses fonctions de déontologue de l’Eurométropole

par Jean-François Gérard et Félix Paulet. 1 598 visites. 2 commentaires.

Instrumentalisé, Christian Mestre se défend d’être « un suppôt de la Chine »

par Félix Paulet. 1 208 visites. 1 commentaire.
×