Au Wacken, la bienheureuse Foire Saint-Jean
Société 

Au Wacken, la bienheureuse Foire Saint-Jean

actualisé le 24/06/2012 à 07h05

Mardi, montage des manèges. Ici, le labyrinthe de glaces (Photos David Rodrigues)

Inaugurée ce samedi 23 juin, la Foire Saint-Jean s’étale du parking du Wacken jusqu’à l’arrière du Hall K. De retour « en ville » depuis 2011, à portée de tram et d’autoroute, la Foire s’enorgueillit cette saison de plusieurs nouveautés, le Poséidon ou le Maxximum 2, ces manèges pour ados qui mettent le cœur et la tête à l’envers. Les forains et la Ville, eux, croisent les doigts pour que les visiteurs soient au rendez-vous.

Après cinq ans, « catastrophiques » selon les forains, passés au jardin des Deux-Rives, ils reviennent plus nombreux depuis deux saisons alimenter en stands la Foire Saint-Jean et les visiteurs suivent. En 2011, la Foire enregistrait ainsi 15% de fréquentation en plus. En 2012, huit nouveaux forains viennent s’ajouter au 115 familles déjà présentes.

Au menu, un mix de « métiers », ces manèges plus ou moins défrisants, des autos-tamponneuses aux montagnes russes, en passant par le rafting ou la chenille pour enfants ; et de stands divers et variés, de l’alimentation aux jeux de lancer, en passant par les bandits-manchots. Yoann Chonka, un étudiant de 20 ans passionné de manèges à sensations, a créé la page Facebook de la Foire Saint-Jean, qu’il anime depuis deux ans. Ultra-enthousiaste, il détaille :

« Cette année, on a au moins dix grands manèges ! Il y a par exemple le Boomrang que j’adore, c’est une pendule qui se balance. Mais aussi plusieurs nouveautés comme le Poséidon, un incontournable, et le Maxximum 2, un bras de 60 mètres de haut qui soulève une nacelle de quelques places, ou le Rapido (du rafting). Le Breakdance, un manège familial [ndlr : où on n’a pas la tête en bas…] est aussi très sympa. Cette édition va être forte ; ils mettent le paquet pour les ados ! »

(Petit) changement de site en 2015

Et pour cause, la Foire veut a tout prix reconquérir son public, perdu – dit-on – entre 2006 et 2010. Eric Elkouby, adjoint au maire chargé des foires et marchés, commente :

« Personne n’était content du site des Deux-Rives, éloigné du centre-ville, inaccessible en transport en commun. Notre objectif, depuis 2008, a été de redonner ses lettres de noblesse à la Foire et d’attirer à nouveau un public strasbourgeois et familial. »

A propos de la fréquentation: « On a des chiffres, assure l’adjoint qui ne les connait néanmoins pas par cœur, mais le meilleur signe, c’est quand la foire est pleine à la tombée de la nuit. Et quand les forains reviennent tous d’une année sur l’autre, ce qui est le cas cette année. »

Affairé sur son « métier », le Tagada, Serge Fornara, qui tourne sur divers « grosses foires » françaises, ne dit pas autre chose :

« Mon grand-père venait déjà au Wacken, mes parents et moi sommes encore sur la foire. C’est vraiment mieux depuis qu’on est revenu au Wacken, même si la Foire Saint-Jean est moins fréquentée que d’autres. Sans doute parce que c’est la fin de l’année scolaire et que les jeunes passent leur bac ou autre… »

Jusqu’en 2015, la Foire restera sur le parking du Hall K. Quand commencera le chantier de la seconde phase du quartier d’affaires, elle sera ensuite transférée sur les anciens terrains militaires de l’avenue Herrenschmidt (derrière le Hilton). Pas trop loin donc.

L’installation des manèges mardi 19 juin (galerie photos : David Rodrigues)

Y aller

Du 23 juin au 15 juillet, parking du Parc expo du Wacken à Strasbourg. Entrée gratuite. Tarifs des manèges : entre 3,5€ et 8€. Journée demi-tarif le 4 juillet.

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 414 visites. 5 commentaires.

À Kolbsheim, 10 jours pour envisager l’après-GCO

par Rue89 Strasbourg. 1 330 visites. Aucun commentaire pour l'instant.