Avis favorable sans réserve pour l’entrepôt type-Amazon à Ensisheim
L'actu 

Avis favorable sans réserve pour l’entrepôt type-Amazon à Ensisheim

actualisé le 08/07/2020 à 12h06

En dépit des centaines d’avis lors de la relance de l’enquête publique après le confinement, aucune recommandation n’a été émise.

Avis favorable, sans réserve, ni recommandation. Le commissaire-enquêteur n’a rien trouvé à redire au projet « Eurovia 16 Project » à Ensisheim près de Mulhouse. Il s’agit d’un immense entrepôt d’e-commerce qui ressemble aux infrastructures d’Amazon, mais dont le loueur reste secret.

« La totalité des contributions demandait l’abandon du projet », synthétise Jean Schelcher, comme il l’indiquait déjà à Rue89 Strasbourg lors de la dernière matinée d’enquête publique, le lundi 15 juin. Aucune observation des citoyens n’avait été émise lors de la première phase de l’enquête publique du 19 février au 20 mars, sur fond d’élections municipales et de début d’épidémie du coronavirus. Mais la procédure avait été relancée de manière rétroactive pour 9 jours en juin, suite au confinement. Et le sujet, peu médiatisé jusque-là, découvert par la même occasion par nombre de Haut-rhinois et militants pour le Climat.

323 observations défavorables

L’avis complet (76 pages)

Les 323 observations du public déplorent principalement la disparition de terres agricoles (247) et l’augmentation de la pollution liée aux transports poids lourds (175). Ensuite, des sujets comme « l’atteinte à la biodiversité », le manque de transparence, des « doutes sur les emplois créés », le « refus modèle Amazon », les « conditions de travail » et la « destruction de l’emploi local » reviennent entre 72 et 50 fois chacun. « Il ressort que les participations déposées par des personnes résidant dans le périmètre d’incidences du projet restent extrêmement limitées », indique le rapport.

Le commissaire-enquêteur répond à plusieurs critiques : « Même en l’absence de réalisation du projet, ces espaces agricoles sont par nature déjà théoriquement « consommés » », car ils font partie du « Parc d’activités de la Plaine d’Alsace (PAPA) » (p.35) ; « Au niveau d’Ensisheim, la A35 est globalement fluide et en capacité à absorber le trafic lié au développement » (p.50) ; « L’évolution du trafic lié au fret aérien ne présent[e] pas de lien direct avec l’évolution de l’activité du e-commerce (p.53) » ; « Le consommateur en ligne a tendance à avoir un impact environnemental moindre que le consommateur traditionnel, tant qu’il n’utilise pas la livraison rapide » (p.59).

« Sur le département du Haut-Rhin, il devient difficile de trouver des terrains de grandes tailles disponibles, avec accès aisé sur les principaux axes de communication routières », note Jean Schelcher, ancien du « Comité d’Actions économiques du Haut-Rhin » (Cahr, fusionné avec l’Adira), dans sa conclusion (p.71). Concernant la recommandation d’avoir des véhicules plus « propres », il estime que « en l’état actuel du parc de véhicules, du différentiel de coût d’achat et du calendrier de mise à disposition […] une telle mesure, […], ne serait à ce stade pas réalisable ».

Eurovia 16 s’installerait au bout de ce champ, en long, à côté d’Eurovia 15 (Delticomm), plus petit.(photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Des opposants déterminés

C’est désormais au préfet du Haut-Rhin de délivrer l’autorisation environnementale nécessaire pour enclencher la construction du bâtiment. Depuis la demande officielle adressée en septembre 2019, le permis de construire a déjà pu être préparé par les services de la communauté de communes d’Ensisheim.

Du côté des opposants au projet, une cagnotte a été mise en ligne par la CLCV Wittelsheim pour financer de futures actions. À Barr, une première manifestation se tient également samedi 11 juillet contre le projet d’implantation d’Amazon, cette fois-ci confirmé, à Dambach-La-Ville.

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Lidl a oublié de payer plus de la moitié de la prime Covid de ses salariés étudiants

par Guillaume Krempp. 4 637 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Samedi et dimanche, le pic d’ozone entraîne une baisse du prix des transports en commun et de la vitesse sur les routes

par Manuel Avenel. 1 644 visites. 1 commentaire.

Académie de Strasbourg : privés de diplôme, des étudiants de BTS dénoncent une injustice

par Alice Ferber. 4 117 visites. 1 commentaire.