Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Blocage des raffineries : pas de panique à avoir en Alsace
L'actu 

Blocage des raffineries : pas de panique à avoir en Alsace

par Pablo Desmares.
Publié le 24 mai 2016.
Imprimé le 26 février 2021 à 10:14
3 186 visites. 7 commentaires.

En France, plusieurs raffineries et dépôts de carburant sont bloqués par des travailleurs en grève, suite à l’appel de la CGT et de FO. Si des stations essence du nord-ouest du territoire connaissent des difficultés d’approvisionnement, celles d’Alsace ne sont victimes que de la panique des automobilistes voulant faire des réserves.

Nombreux sont les médias à avoir diffusé des cartes comme celle de Mon-Essence.fr permettant de vérifier en temps réel, si une station essence est ouverte, si elle a en stock tous les carburants disponibles ou encore si le débit autorisé est limité ou non. Mais l’information en temps réel à base d’applications et de retours des utilisateurs n’est pas toujours très fiable.

Contactées mardi soir, toutes les stations service indiquées comme fermées ou en rupture partielle de carburant sur Mon-Essence.fr, démentent ces indications et affirment être ouvertes et ravitaillées.

Sur internet, de nombreuses cartes sont actualisées en temps réel par des consommateurs.

Sur internet, de nombreuses cartes sont actualisées en temps réel par des consommateurs (capture d’écran)

Carburants en provenance des Pays-Bas

En Alsace, les hydrocarbures sont importés par voie fluviale et viennent des Pays-Bas ou d’Allemagne. La pénurie d’essence n’est donc pas à craindre dans les deux départements.

Si certaines stations service ont pu être en rupture de stock ces dernières heures, c’était principalement dû à une demande inhabituelle des automobilistes qui, craignant d’être à court de carburant, font des réserves supplémentaires malgré les recommandations. Mais à leur décharge, il faut reconnaître que certaines autorités diffusent des messages un brin angoissant, comme la gendarmerie du Bas-Rhin sur Facebook (voir ci-dessous).

Hier, la gendarmerie bas-rhinoise communiquait sur la situation, de manière légèrement alarmiste.

Hier, la gendarmerie bas-rhinoise communiquait sur la situation, de manière légèrement alarmiste (capture d’écran / Facebook)

L'AUTEUR
Pablo Desmares
Pablo Desmares

En BREF

Un an après le début de la pandémie, les hôpitaux universitaires de Strasbourg toujours sous tension

par Louise Chappe. 1 361 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après 48 heures de garde à vue, le meneur des « citoyens en colère » risque cinq ans de prison

par Pierre France. 3 786 visites. 14 commentaires.

L’organisateur de la bike parade arrêté pour manifestation non-déclarée

par Guillaume Krempp. 2 450 visites. 9 commentaires.
×