Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Ciné-cool : du 20 au 27 août, les cinémas Star projettent des histoires de rencontres bouleversantes à 4 euros 50 la séance
Culture 

Ciné-cool : du 20 au 27 août, les cinémas Star projettent des histoires de rencontres bouleversantes à 4 euros 50 la séance

par Guillaume Krempp.
Publié le 13 août 2022.
Imprimé le 28 janvier 2023 à 07:22
2 008 visites. 13 commentaires.

Du 20 au 27 août, les cinémas strasbourgeois réduisent le prix de la séance à 4 euros 50 dans le cadre du festival Ciné-cool. Les salles obscures du Star et Star Saint Exupéry ont programmé des films centrés sur les rencontres, celles qui bouleversent nos vies comme celles qu’on aimerait oublier à tout prix.

L’édition 2022 du festival Ciné-cool, ce sont des rencontres dans tous les sens. Du 20 au 27 août, les cinémas Star proposent une programmation pleine d’apparitions, de tête-à-tête difficiles, de coups de foudre, de retrouvailles ou de complicité inattendue. Au-delà des films, l’établissement d’art et d’essai donne l’opportunité d’assister à ces séances en présence des réalisateurs et réalisatrices. Petite sélection des meilleures occasions de la semaine.

La page blanche, une enquête sur soi-même

Pour commencer, le festival Ciné-cool nous propose une histoire de rencontre avec soi-même. Samedi 20 août, à 20h30, le cinéma Star Saint-Exupéry projette en avant-première le film « La page blanche » en présence de sa réalisatrice Murielle Magellan. Le long-métrage raconte l’histoire d’Eloïse qui se retrouve prise d’amnésie, assise sur un banc parisien. Le personnage principale, incarnée par l’actrice Sara Giraudeau, « se lance alors dans une enquête pleine de surprises pour découvrir qui elle est. »

Extrait du film « La page blanche » de la réalisatrice Murielle Magellan (document remis)

Rencontres sans lendemain, apparition après dix ans d’absence

Lundi 22 août, le cinéma Star nous plonge dans la filmographie du réalisateur Paul Newman. « De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites » raconte la vie d’une mère seule avec ses deux filles adolescentes. La femme de quarante ans « tente de rompre la routine en faisant des rencontres qui sont toujours de courte durée ». Le film est projeté au cinéma Star à 19 heures.

S’ensuit à 21h10, dans le même cinéma, la projection du long-métrage « Le clan des irréductibles ». Ce dernier raconte l’histoire d’une rencontre avec un revenant. Dans l’Oregon, les bûcherons galèrent et se mettent en grève. Alors que la famille Stamper se tient en retrait du mouvement social, la population locale montre une hostilité croissante à leur égard. « C’est alors que Leland, le cadet, le fils prodigue, revient après dix ans d’absence. »

Blanche Gardin et un ancien camarade, un peu envahissant

Mardi 23 août, à 20 heures au cinéma Star Saint-Exupéry, la programmation du festival vient nous rappeler que toute rencontre n’est pas toujours bonne à prendre. Dans « Tout le monde aime Jeanne », Blanche Gardin se met dans la peau d’une femme appréciée de tous qui finit par se détester : « Surendettée, elle doit se rendre à Lisbonne et mettre en vente l’appartement de sa mère disparue un an auparavant. A l’aéroport elle tombe sur Jean, un ancien camarade de lycée fantasque et quelque peu envahissant. » La projection est une avant-première pour ce long-métrage de la réalisatrice Céline Devaux, qui sera présente pour échanger avec le public après la séance.

Extrait de « Tout le monde aime Jeanne », de la réalisatrice Céline Devaux. (document remis)

Vendredi 26 août, le cinéma Star a programmé le film « Tout fout le camp » du réalisateur Sébastien Betbeder, qui sera présent pour la projection de cette avant-première. Le long-métrage nous plonge « dans une ville de Nord de la France, où Thomas, pigiste au journal local, doit faire le portrait d’Usé, un musicien atypique et ancien candidat à l’élection municipale. » Mais cette rencontre donne lieu à une découverte macabre, celle du « corps inanimé de Jojo ». Sauf que celui-ci ressuscite…

Clôture avec « Chronique d’une liaison passagère »

Samedi 27 août, le cinéma Star Saint Exupéry projettera le film « Chronique d’une liaison passagère » en présence de son réalisateur Emmanuel Mouret à 20 heures. Dans ce long-métrage, l’actrice Sandrine Kiberlain incarne une mère célibataire qui rencontre un homme marié, joué par l’acteur Vincent Macaigne. « Engagés à ne se voir que pour le plaisir et à n’éprouver aucun sentiment amoureux, ils sont de plus en plus surpris par leur complicité… »

Article actualisé le 14/08/2022 à 10h45
L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

À Hautepierre, concertation lancée pour un nouveau pont sur la M351

par Loris Rinaldi et Pierre France. 7 014 visites. 3 commentaires.

Maison d’arrêt de Strasbourg : un détenu succombe à ses brûlures après un feu survenu dans une cellule

par Loris Rinaldi. 650 visites. 3 commentaires.

Un festival de banalités pour transformer le Marché de Noël

par Eva Chibane. 3 773 visites. 4 commentaires.
×