D’alambic à Zimmer frei : l’abc de « l’autre côté »
Jenseits - De l'autre côté
Ethno-blog : nos horizons s'ouvrent vers l'Est. C'est vrai, des Strasbourgeois vont acheter à Kehl leurs cigarettes, leurs légumes bio ou leur papier toilette. Il semble même qu'ils soient de plus en plus nombreux à y investir dans l'immobilier. Mais au-delà des enseignes low-cost et des mètres carrés aux tarifs avantageux de la petite ville frontalière, qui diable connait l'Ortenau, versant badois de l'Eurodistrict, territoire à la population équivalente à celle de la CUS, mais six fois plus étendu ? C'est dans un esprit résolument prosélyte que ce blog veut faire voir cet "autre côté" du Rhin, ses hauts et bas-lieux, ses personnages, ses événements, ses faits divers, ses habitudes, ses modes de vie... Une terra incognita à explorer, à pied, à vélo, à la rame ou avec un Regio Ticket...
blogs  Jenseits - De l'autre côté 

D’alambic à Zimmer frei : l’abc de « l’autre côté »

Le marché de Kehl

Le marché de Kehl. (Photo M.N.)

Vingt-six us et coutumes, curiosités et bizarreries à découvrir en traversant le Rhin.

Alambic

Mirabelles, pommes, poires, prunes, cerises… Le long des petites routes ou à l’entrée des fermes, on peut acheter des fruits cueillis le matin… Souvent, il suffit de se servir en déposant la somme correspondante dans une boîte prévue à cet effet !!!!  Le schnaps aussi est en vente à la ferme : les distilleries domestiques (annoncées par le panneau Brennerei) se succèdent… Rien que dans la petite ville d’Oberkirch, on compte 900 bouilleurs de cru.

Baden-Württemberg-Ticket (Regio Ticket ou Länder Ticket)

Billet de train régional et avantageux (mais dont la publicité n’est pas très visible). On ne peut l’acheter que dans une gare allemande (nous les frontaliers devrions exiger qu’il soit vendu aussi en gare de Strasbourg). En gros, il s’agit d’un billet à 21 euros, valable toute une journée dans nombre de trains (mais pas les ICE), où que l’on aille, aller et retour, à l’intérieur d’un Land (et même, ça peut dépasser un peu). Jusqu’à 4 personnes peuvent accompagner le voyageur, pour seulement 4 euros chacune. Et les enfants de moins de 15 ans ne paient pas.

Le ticket régional peut s'acheter au guichet automatique, à la gare de Kehl. (photo J. Ivanenko)

Curry-Wurst

Que serait une balade de l’autre côté du Rhin sans cette délicatesse totalement introuvable à Strasbourg, une bonne Curry-Wurst ? Il s’agit d’une saucisse grillée, arrosée de ketchup piquant et saupoudrée de curry en poudre, inventée à Berlin juste après la guerre. Elle a été glorifiée par une nouvelle de Uwe Timm (1993) et Ulla Wagner en a tiré un film : « L’invention de la Curry-Wurst » (2008). Cette saucisse de légende a même son musée à Berlin.
La Curry-Wurst se déguste debout, en plein vent et sans chichis. 800 millions de saucisses au curry sont consommées chaque année en Allemagne. Il y a plein de baraques à frites et à saucisses un peu partout, à Kehl (Blondies Imbiss, à côté de la station Esso), Offenburg, Achern, Lahr, Oberkirch et dans toutes les fêtes de villages… : la Curry-Wurst est tout simplement incontournable.

DM

On y fait le plein de détergents, on y achète le PQ par giga-packs et on y déniche tous les modèles de recharges pour brosses à dents électriques… Pourquoi pas, si l’attrait pour les articles de ménage et autres frivolités de chez DM (Drogerie Markt, pas deutsche Mark !) peut contribuer au brassage des peuples ?

Edredon (Eiderdaune)

Là, on met le doigt sur une vraie différence et il est important pour le CUS-ien d’être prévenu s’il passe la nuit en Eurodistrict-Est : il ne sera pas question de couette king size, car on aura chacun la sienne et on ne la bordera pas aux pieds. Une couette allemande doit en effet être mobile et indépendante.

Feux rouges

Les piétons attendent sagement que le bonhomme passe au vert pour traverser, donnant ainsi « le bon exemple aux enfants »… Insolite.

Géraniums

Non, traverser le Rhin ne suffit pas à y échapper. La tradition des villages fleuris sévit aussi de l’autre côté.

Heimat

Ça évoque la patrie, le chez-soi, les traditions… L’idée du Heimat-Musée, c’est de faire revivre, comme « au bon vieux temps », des objets, des outils, des photographies, des meubles, des vêtements, des ambiances… Un concept solide en Ortenau, qui compte une bonne flopée de ces musées et écomusées.

Idiome

L’allemand parlé en Ortenau ne correspond pas du tout à celui du Goethe Institut… C’est un dialecte alémanique qui ne devrait finalement pas être trop dépaysant, puisqu’il ressemble beaucoup à l’alsacien.

Jouer au parc

Une vraie découverte, la première fois que l’on se trouve dans un espace de jeux de plein air en Allemagne. C’est créatif, imaginatif, simple, écologique… A aller tester sur place avec une horde d’enfants (Spielplatz am Stadtgarten à Achern, par exemple, ou tout simplement au Jardin des deux rives, côté Kehl…)

Jardin des deux rives

Jardin des deux rives. (photo M. Deramond)

KiK

Kultur in der Kaserne : à Offenburg, les casernes désertées par l’armée française après la chute du mur ont été reconverties en Kulturforum. Bibliothèque, écoles d’art et de musique, espace d’expositions, locaux associatifs, salle de spectacles (dans l’ancien manège) : c’est là que se déroule l’essentiel de la vie culturelle de la ville. Y compris des soirées salsa.

Légumes

Ils sont tout pimpants, les marchés de l’Ortenau, avec leurs choux et navets proprement alignés, leurs corbeilles de grosses fraises en saison (belle production dans le coin d’Oberkirch), leurs fleurs qui viennent tout droit du jardin…. Images d’une Forêt-Noire rustique et prospère. Le marché de Kehl a lieu le vendredi matin devant l’église. Les samosas indiens voisinent avec les harengs fumés de la Baltique et les tomates séchées à l’italienne. Si vous arrivez vers midi, le fleuriste turc vous offrira ses derniers bouquets.

Comme un paquet-cadeau... (photo J.I.)

Mia et Ben

Ce sont les prénoms les plus fréquemment attribués actuellement aux bébés d’Allemagne. Ils sont suivis de près par Emma et Leon (sans accent).

Nager

Un point fort de l’autre côté : le gazon des piscines serait plus vert, les vestiaires plus nickel, l’eau plus chaude, les nageurs plus fair-play… Attention de ne pas confondre Freibad (piscine à ciel ouvert) et Hallenbad (piscine couverte).
Nos voisins aiment la baignade, c’est incontestable : les lacs sont aménagés (Strandbad du Gifizsee, à côté d’Offenburg), les étangs bucoliques (Goldscheuer, Hesselhurst…) et les gravières accuillantes (Waltersweier…).

Ortenau

Arrondissement constituant la partie allemande de l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, 1850 km² (Eurodistrict 2176 km²), environ 420000 habitants (Eurodistrict : env. 870000), villes principales Offenbourg, Lahr, Kehl, Achern, Oberkirch.

Planchette

De la charcuterie, du fromage, du pain, servis sur une planchette de bois : en famille, la rustique Brettchen est de service au petit déjeuner et, très souvent, pour le dîner. La Brettchen constitue aussi la façon idéale de conclure une balade en Forêt Noire dans un Biergarten accueillant.

Quilles

Jouer aux quilles, le bowling d’autrefois, se pratique encore dans nombre d’arrière-salles de restaurant de campagne, équipées de pistes de bois. A l’entrée, il faut repérer le panneau « Kegelbahn ».

Raifort

C’est fabriqué à partir d’un gros radis qui pique terriblement et cela accompagne très bien les jambonneaux. Tout comme les huîtres, les racines fraiches destinées à être transformées en crème de raifort s’achètent au marché pendant les mois en R. Le village d’Urloffen (près d’Appenweier) se distingue dans l’art de ce Meerrettich. Pendant des siècles, ses habitants ont vendu des racines en se rendant de village en village : il reste aujourd’hui une seule de ces commerçantes ambulantes. Mais le raifort de Forêt Noire est aujourd’hui décliné sous tous les modes, y compris dans des préparations exotiques : on en trouve même à la mangue !

Seulement les mois en R. (photo M.N.)

 Sorcières

La Forêt Noire en est pleine et elles n’en sortent que pendant le Carnaval, pour se livrer à d’effroyables sabbats en compagnie des monstres, des fous et autres diables de circonstance… Il arrive qu’on les brûle, par exemple à Gengenbach.

Toits solaires

On en voit beaucoup dès que l’on a traversé le Rhin. Le programme de l’Ortenaukreis Toits solaires de l’Ortenau a mis dans le coup les corps de métiers du sanitaire et du chauffage. Il prévoit des prêts et des subventions pour faciliter l’accès aux équipements photovoltaïques.

Ultraviolets

Addicts du faux-soleil, attention ! En Allemagne, pays européen leader de la bronzette artificielle (10 fois plus de centres de bronzage qu’en France), la réglementation des solariums est moins stricte que chez nous quant à la puissance des appareils ou à l’accès aux cabines de bronzage en libre-service. En droit allemand, on applique le principe du allgemeines Lebensrisiko, c’est-à-dire que toute personne adulte est responsable de ses faits et gestes. On est donc censé se renseigner avant d’utiliser une cabine de bronzage.

Vélo

La véloroute Rhin (Rheinradweg) suit le cours du fleuve sur ses deux rives, d’Andermatt en Suisse à Rotterdam aux Pays Bas. On peut passer régulièrement d’une rive à l’autre à la faveur de quelques ponts, on peut aussi décider de faire l’aller sur la rive gauche, le retour de l’autre côté… Ou inversement.

Weine (vins)

On le sait trop peu : d’excellents vins sont récoltés sur les collines de l’Ortenau. Des blancs, des rosés et des rouges de type Burgunder, dont les tardifs (Spätburgunder) sont considérés comme les «aristocrates ». Des sentiers viticoles zigzaguent à travers ce paradis du vin, du nord au sud, passant par Kappelrodeck, Oberkirch, Durbach (de la terrasse du château où l’on goûte les crus, on aperçoit au loin la cathédrale de Strasbourg…), Zell-Weyersbach…

XXL

Un vêtement français pour femmes de taille 44 ne correspond qu’à un 42 allemand. Ça réconforte. Et si l’on en croit les grands formats, on trouve une plus grande diversité de vêtements et de chaussures en grandes tailles en Allemagne.

Y-a-plus-qu’à…

…aller sur place pour voir.

Zimmer frei (chambre à louer)

Une bonne façon de rencontrer l’autochtone et de vérifier tout ce qui a été dit au-dessus.

Tags
Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
myriam
myriam
Journ. indépendante. Sujets de prédilection : sciences, histoire, travail, voyages (qu'ils soient au bout du monde ou au coin de la rue)… Et, de façon générale, les gens, dans toutes leurs dimensions !!!

En BREF

Chutes à République !

par piet. 3 966 visites. 3 commentaires.

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 200 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 744 visites. 4 commentaires.