Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Dans le Bas-Rhin, la grande chasse des petits fraudeurs du RSA
Vigies 

Dans le Bas-Rhin, la grande chasse des petits fraudeurs du RSA

par Pierre France.
Publié le 10 avril 2014.
Imprimé le 21 janvier 2022 à 06:37
1 983 visites. 1 commentaire.
A LIRE SUR

LIBERATION.FR

 

(capture d'écran)

(capture d’écran)

Dans une enquête publiée dans Libération, on apprend que chaque maire bas-rhinois est démarché par un conseiller territorial du Conseil général du Bas-Rhin. L’objectif ? Lister tous les bénéficiaires du RSA de la commune, vérifier leur train de vie pour débusquer d’éventuels fraudeurs. Ce contrôle échoit normalement à la Caisse d’allocation familiales, qui verse les indemnités aux bénéficiaires et qui estime à 2% le pourcentage de malversations. Mais Guy-Dominique Kennel, président (UMP) du Conseil général du Bas-Rhin, qui finance le RSA, pense qu’il y en a plus que ça, compte tenu de l’augmentation de cette charge sur son budget (de 92M€ en 2012 à 130M€ en 2013).

L’article de Libération, signé par notre collègue Noémie Rousseau, montre comment les maires se muent parfois en zélés délateurs, parfois en résistants, souvent en médiateurs. À Strasbourg, les élus ont refusé de participer au programme, ce qui concentre l’attention des services du CG67 sur les autres communes, car la ville concentre 70% des allocataires.

Le Conseil général aurait détecté ainsi quelque 300 000€ indus mais embauché de nouveaux contrôleurs, soit 160 000€ de charges supplémentaires au minimum… Quant au recouvrement, il est évidemment très compliqué et aucun chiffre n’a été avancé. Pour Guy-Dominique Kennel, en période de crise et de restrictions budgétaires, il n’y a aucun moyen de faire autrement.

Lire l’article complet sur Libération.fr (accès abonnés)

Aller plus loin

Sur TF1.fr : Ils traquent les fraudeurs du RSA (reportage)

L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Crises d’angoisses, malaises, tremblements : les témoignages du personnel éducatif à bout

par Thibault Vetter. 2 405 visites. 4 commentaires.

« Nous n’en pouvons plus » : grève et manifestations des enseignants jeudi 13 janvier

par Thibault Vetter. 2 863 visites. 3 commentaires.

« Les enseignants nous appellent en pleurs » : les écoles du Bas-Rhin sous-équipées face à la pandémie

par Thibault Vetter. 18 799 visites. 13 commentaires.
×