Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Déconfinement à Strasbourg : le point sur les règles et l’offre culturelle
L'actu 

Déconfinement à Strasbourg : le point sur les règles et l’offre culturelle

par Manuel Magrez.
Publié le 18 mai 2021.
Imprimé le 26 juillet 2021 à 07:54
6 152 visites. 1 commentaire.

Ruée sur les terrasses, réouverture des cinémas et des musées… La vie publique urbaine va reprendre doucement mercredi, voici le programme et le point sur les mesures en place.

Tout le monde a bien hâte de retrouver les bars, les cinémas et les théâtres après des mois de fermeture. Mercredi 19 mai, les contraintes sanitaires s’allègent et certains lieux vont pouvoir de nouveau accueillir du public, mais avec des jauges et des règles encore restrictives pour les clients et les gérants.

Les 3 étapes de l’allègement des restrictions sanitaires

19 mai : couvre-feu à 21h, réouverture des commerces, des terrasses, des musées, des salles de cinémas et des théâtres avec des jauges limitées, rassemblements limités à 10 personnes à l’extérieur.

9 juin : couvre-feu à 23h et ouverture des cafés et des restaurants en intérieur (tables de six personnes max) et des salles de sport, réouverture des foires et salons,

30 juin : fin du couvre-feu, reprise des événements extérieurs avec plus de 1 000 personnes, fin des jauges limites en intérieur pour les cinémas, musées et théâtres.

Bars et restaurants

Les bars et restaurants pourront de nouveau accueillir du public pour la première fois depuis le 29 octobre, dans la limite du couvre feu (21h) mais en extérieur et avec des conditions strictes :

« Ouverture en terrasse uniquement (assis) avec jauge de 50% de la capacité ou séparation entre les tables pour les terrasses de moins de 10 tables (paroi, paravent, etc…). Tablées de 6 personnes maximum. Le service en intérieur reste fermé. »

Le doute s’est installé sur la possibilité d’aller aux toilettes malgré la fermeture des espaces intérieurs des restaurants et bars, mais le gouvernement à confirmé que ce sera bien possible (en respectant le port du masque en se déplaçant).

Pour tenter de répondre à la demande, certains bars strasbourgeois ont accepté des réservations. Mais l’engouement prévisible, malgré une pluie attendue toute la semaine de réouverture à Strasbourg, a échappé à tout contrôle de certains cafetiers et restaurateurs. Finalement certains bars se sont rétractés et plusieurs terrasses affichent « premier arrivé, premier servi » pour leur réouverture. Dans tous les cas, ce sera tendu…

Début de saison à la Grenze

Dès 17h mercredi, La Grenze, lieu de rencontre et de représentations culturelles installée rue Wodli sur un ancien site de la SNCF, va lancer sa troisième saison jusqu’au 18 septembre. L’association du même nom a programmé de nombreux concerts, qui se dérouleront de plus en plus tard, au fur et à mesure que le couvre feu sera repoussé…

La terrasse de La Grenze en 2019 (Photo Jennifer Noesser / doc remis)

Au programme, beaucoup de musique électronique mais aussi des ateliers de yoga ou de lecture.

Théâtres

Dans les théâtres aussi, la hâte de retrouver le public se fait sentir. Ils devront respecter une jauge équivalente à 35% de leur capacité d’accueil maximale. Cette jauge évolue à 65% à partir du 9 juin et atteindra 100% le 30 juin, sauf détérioration de la situation sanitaire.

  • TNS, du 10 au 15 juin. Asséchés de Timothée Israël. Une sœur et son frère se séparent pour de bon près de l’endroit ou ils ont vécu. Mais les deux se posent la même question : comment se dire adieu ?
  • Pole-Sud, les 26 et 27 mai à 19h00. Portraits d’Etienne Rochefort. Quatre danseurs présentent autant de personnalités par la danse en mêlant vidéos et présence sur scène.
  • TAPS, 27 et 28 mai à 10h et 19h. Le petit garçon qui avait mangé trop d’olives de Achille Grimaud et Isabelle Florido. Un petit garçon aux oreilles cassées doit gravir la montagne dressée entre lui et le monde alors qu’une fillette trop adulte cherche désespérément le chemin de l’enfance.
  • Maillon, 27-29 mai. Ne pas finir comme Roméo et Juliette, de La Cordonnerie. Une fable surnaturelle et politique, l’histoire de deux êtres qui défient la ligne droite destinée à les séparer.
  • TJP, les 18 et 27 juin. Les narrations du futur. Rencontres avec les artistes, présentation de spectacles et conférences autour des nouveaux modes de narration.

Cinémas

Les cinémas réouvrent mercredi 19 mai avec des jauges limitées à 35% des places disponibles jusqu’à une limite maximale de 800 personne par salle. Autre règle : les spectateurs ne pourront pas, à la réouverture, acheter de confiseries.

Vivement ma prochaine séance : les spectateurs s’expriment sur leurs envies de cinéma (Vidéo Cinémas Star)

Le directeur des cinémas Star, Stéphane Libs, est impatient :

« C’est sûr, 35% d’occupation maximale, dans certaines salles du Star, ça va faire des jauges à 15 personnes mais c’est pas grave, on aura des films pour ces jauges-là. La programmation de ces prochaines semaines et même de cet été sera d’une qualité exceptionnelle, avec de très beaux films avant les blockbusters américains qui arriveront en juillet. On est plus que prêts ! En outre, on a refait l’accueil du Star et toute la salle 5 du Saint-Ex, avec une sonorisation au top du top. »

Les autres cinémas aussi se sont préparés. L’Odyssée a mis en place un système de « purification » de l’air pour tenter de « rassurer le public ». Eva Letzgus, présidente du syndicat des cinémas de Rhin et Moselle, ne prévoit pas d’embouteillages de films à l’affiche avant la fin de l’année. En attendant, ceux qui sont programmés pour le retour du public sont les mêmes que ceux qui étaient à l’affiche au moment de la fermeture « et qui ont eu une durée de vie trop courte ».

Le cinéma « L’Odyssée » se prépare à sa réouverture après des mois de fermeture (photo MM / Rue89 Strasbourg)

Musées

Dans les musées, l’Etat impose de respecter une jauge de 8 m² par visiteur. À Strasbourg, la Ville a rendu l’accès de ses musées gratuits jusqu’au 30 juin mais pour profiter des musées éligibles, il faut réserver un créneau sur une plateforme dédiée. Deux jours avant la réouverture, 3 200 personnes avaient réservé un des créneaux disponibles jusqu’au 30 juin d’après la municipalité.

  • Musée des Beaux Arts, jusqu’au 2 août | Avant le Musée… À quoi servaient les tableaux ? (à notre époque, la destination naturelle d’une œuvre reconnue reste le musée. Mais quand les grands peintres travaillaient, quel futur imaginaient-ils pour leurs œuvres ?).
  • Palais Rohan, jusqu’au 31 mai | Goethe à Strasbourg, l’éveil d’un génie (l’exposition rassemble environ 120 œuvres des Musées de Strasbourg, ou de collections publiques et privées. Elle permet de poser un regard nouveau sur cette étape peu connue de la vie de l’auteur durant laquelle il a vécu à Strasbourg).
  • Archives municipales de Strasbourg, tous les dimanches après-midi du 25 mai au 16 janvier 2022 | Strasbourg 1940 1944 ( L’exposition vous propose des pistes pour découvrir le quotidien des Strasbourgeoises et des Strasbourgeois, bouleversé pendant quatre ans : il a fallu s’adapter aux conditions politiques, à l’idéologie nazie, mais aussi aux pénuries et au rationnement, aux bombardements, à l’enrôlement de force…).

Concerts et festivals

Les festivals en plein air seront autorisés dès mercredi 19 mai à condition que le public soit assis et dans une limite de 1 000 personnes. À partir du 9 juin la jauge est étendue à 65% avec une limite de 5 000 personnes (le pass sanitaire devra être mis en place à partir de 1 000 personnes). En Alsace, Décibulles a choisi se s’étendre sur 10 soirées du 9 au 18 juillet, avec 5 000 personnes maximum et sans buvette ni restauration.

Le Pelpass Festival en revanche est repoussé en septembre. L’association a néanmoins sorti une programmation de dernière minute, au Molodoï (réservations ici). Les concerts de mai seront en « jauge ultra réduite » (environ 56 personnes), sans consommations tandis que les concerts de juin seront en « jauge réduite » (environ 90 personnes) avec des consommations possibles mais en restant assis.

Article actualisé le 18/05/2021 à 12h57
L'AUTEUR
Manuel Magrez
Manuel Magrez
Etudie le journalisme dans les Côtes-d'Armor et de passage dans l'Est. Intéressé par les sujets de société, santé et politique.

En BREF

Samedi 24 Juillet, nouvelle manifestation contre le pass sanitaire place Kléber

par Marine Dumeny & Guillaume Krempp. 2 788 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Eau, air, trafic routier… Le GCO construit malgré des études d’impact insuffisantes, selon le tribunal administratif

par Guillaume Krempp. 3 048 visites. 11 commentaires.

Lettre ouverte à Jean Rottner : « Nous demandons la fin du numérique imposé dans l’éducation »

par Le collectif Nous Personne, L'ACUNE (association contre l'utilitarisme et le numérique éducatif), et le collectif Lève les yeux !. 3 263 visites. 6 commentaires.
×