Au conseil municipal : budget en baisse, impôts en hausse, Wacken et subventions
Politique 

Au conseil municipal : budget en baisse, impôts en hausse, Wacken et subventions

actualisé le 15/12/2014 à 19h54

Robert Herrmann, 1er adjoint, Roland Ries, maire sortant, Alain Fontanel, adjoint aux finances (Photo Pascal Bastien)

Robert Herrmann, à gauche, Roland Ries, le maire, et Alain Fontanel son premier adjoint. (Photo Pascal Bastien / Rue89 Strasbourg)

EN DIRECT. – Dernier conseil municipal de l’année lundi 15 décembre avec l’adoption du budget pour l’année 2015. Face à une baisse sans précédent de la dotation du l’État et des besoins en hausse, la municipalité se résout à augmenter de 3% les impôts locaux. À suivre en direct dès 9h30.

Le dernier Conseil municipal de l’année 2014 se tiendra exceptionnellement dès 9h30 lundi 15 décembre. Au programme, un moment important avec l’adoption du budget « primitif », c’est-à-dire prévisionnel et qui sera amené à être ajusté à la hausse ou à la baisse selon le déroulement de l’année. Il s’agit du premier budget adopté par la nouvelle équipe municipale réunie autour de Roland Ries (PS), réélu en mars.

L’adjoint aux Finances Olivier Bitz a indiqué se réjouir que « Strasbourg réussisse à adopter un budget primitif en temps et en heure ». Ce n’est pas le cas d’autres collectivités comme la CUS, qui ne votera son premier budget qu’en février, ou la ville de Lille.

Moins 8 millions par rapport à 2014 mais 3% d’impôts en plus (en fait 3,9%)

Et pour cause, les élus locaux font face à une baisse de la dotation de l’État sans précédent. En 2015, ce sera 6,67 millions d’euros en moins par rapport aux 58,3 millions d’euros versés en 2014. Il en sera de même en 2016 et 2017. Depuis 2009, les baisses étaient inférieures au million d’euros, à l’exception de 2014, où déjà 3,34 millions d’euros avaient été retirés. Cette fois-ci ce sera le double (voir graphique).

Face à cette situation, le maire et son équipe ont choisi une baisse du budget de fonctionnement tout en augmentant les taux des trois impôts locaux (taxe d’habitation, taxe sur les propriétés bâties et taxe sur le foncier non bâti) de 3%, comme le laissait présager le débat d’orientation budgétaire de novembre. Une première dans la capitale alsacienne depuis 2005 Une augmentation qui s’ajoute à celle des bases d’imposition de 0,9%, soit un total de 3,9%. Les bases locatives avaient déjà augmenté de 1,8% en 2013, soit le double de l’inflation de 0,9%.

Finalement, les rythmes scolaires coûtent de l’argent

Le budget prévisionnel pour 2015 s’élève à 509,9 millions d’euros, soit 370 millions pour le fonctionnement et 139,9 millions pour l’investissement, lui aussi en baisse, mais moins que ce que préconisait le Sénat. En 2014, le budget primitif était de 518 millions d’euros. C’est une première, le budget du personnel de la Ville de Strasbourg, qui correspond à 53% du budget de fonctionnement total, sera en baisse de 500 000€ dès cette année. La baisse devrait s’intensifier les années suivantes si l’on s’en tient aux projections. Dans ce budget, plusieurs postes de dépenses augmentent néanmoins. Bien qu’en septembre il était indiqué que les rythmes scolaires ne coûtaient rien à Strasbourg, la réforme est aujourd’hui invoquée comme raison de l’augmentation des impôts. La hausse de la fréquentation de la restauration scolaire et la nouvelle École européenne sont d’autres dépenses en hausse, auxquelles il faut ajouter 1 million d’euros pour les célébrations du millénaire de la Cathédrale.

Construction de bureaux et rénovation d’église à Ouradour-sur-Glane

Sujet régulier des joutes municipales, le quartier d’affaires du Wacken revient à son tour sur la table. Les deux premiers des cinq lots à pourvoir, soit 30 9000 m² des 100 000 m² au total, à destination d’entreprises ont été attribuées à Altaréa-Cogédim et Cirmad Est. Les bâtiments, composés à 70% de bureaux et 30% de logements, doivent sortir de terre fin 2017. La prospection pour les trois lots suivants doit continuer, avec l’espoir d’attirer des groupes internationaux. Toujours question de bâtiment, une subvention à la restauration l’église d’Ouradour-sur-Glane dans le Limousin sera proposée. Dans cette ville du Limousin, de nombreux Alsaciens « Malgré Nous » avaient participé au massacre de la population (642 victimes). Une somme symbolique, puisque de 20 000€ (soit 0,00004% du budget total).

SPA et animaux en ville

La Société Protectrice des Animaux (SPA) se voit aussi renouveler sa subvention de fonctionnement de 38 100€ pour le refuge (à ne pas confondre avec les 45 519€ versés par la CUS dans le cadre de l’activité de fourrière). Suite à des conflits internes, exclusions et accusations d’euthanasies, l’adjointe à la Ville en nature et ville nourricière, Christel Kohler, a indiqué avoir reçu les différents protagonistes :

« Nous ne pouvons nous immiscer directement dans les affaires de l’association, mais j’ai rappelé à la SPA, à qui nous donnons de l’argent, ses objectifs. Les procédures vont dans le bons sens, c’est-à-dire plus de traçabilité dans l’organisation de l’association et que les décisions soient prises de manière plus collégiale. »

Les bénévoles exclus n’ont pas été réintégrés. L’adjointe a d’ailleurs indiqué qu’un groupe de travail sur la place de l’animal en ville sera créé. Une des missions de ce groupe de travail sera de garder un œil sur fonctionnement de la SPA.

Subvention bioéthique et Shadock

De nombreuses associations culturelles et sportives se verront attribuer leur subvention 2014. Celle du forum européen de la bioéthique reste inchangée à 90 000€. Roland Ries a réitéré sa satisfaction envers l’événement. Le thème de l’édition du 2 au 7 février 2015 sera « l’argent et la santé ».

Versement identique pour l’association Alsace Digitale, chargée d’animer pour trois ans un nouvel espace au Shadok, sur la Presqu’île Malraux. Un lieu qui devra dynamiser l’économie numérique strasbourgeoise. L’inauguration est prévue à la mi-avril 2015. L’ensemble des subventions attribuées par la Ville de Strasbourg à diverses associations et événements représente 12% du budget total, soit 44,2 millions d’euros. Un total de 59 délibérations sera soumis au vote.

Suivre le conseil municipal en direct

Le conseil municipal doit débuter lundi à partir de 9h30.

Flux vidéo fourni par la ville de Strasbourg

Les commentaires sur Twitter

 

Aller plus loin

Sur Strasbourg.eu : télécharger l’ordre du jour
Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur les conseils municipaux de Strasbourg

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un camp d’une soixantaine de sans-abris aux Canonniers, à l’entrée du Neuhof

par Jean-François Gérard. 1 260 visites. 2 commentaires.

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 559 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 410 visites. 1 commentaire.