Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Pop triste mais entraînante jeudi à l’Espace Django avec Derya Yildirim & Grup Simsek
Culture 

Pop triste mais entraînante jeudi à l’Espace Django avec Derya Yildirim & Grup Simsek

par Pierre France.
Publié le 15 janvier 2023.
Imprimé le 28 janvier 2023 à 10:21
635 visites. 2 commentaires.

Ambiance électro-orientale à l’Espace Djando jeudi 19 janvier, avec un groupe très remarqué : Derya Yildirim & Grup Simsek. Formé en Allemagne, ce groupe entre Europe occidentale et Turquie dépoussière efficacement le répertoire classique turc.

Jeudi 19 janvier, l’Espace Django accueille à nouveau une formation montante de la scène électro-orientalo-européenne – oui c’est un truc -, Derya Yildirim & Grup Simsek. Née à Hambourg dans une famille turque, Derya Yildirim a rencontré en 2014 les musiciens français de l’orchestre Montplaisant (Antonin Voyant, Graham Mushnik, Andrea Piro) et une batteuse anglaise (Greta Eacott). Bien qu’éloignés, la magie opère et ils enregistrent en 2017 un album de quatre titres très remarqué, notamment grâce à ce titre :

Nem Kaldi, un son traditionnel occidentalisé et un résultat envoûtant…

Nem Kaldi, « Que me reste-t-il ? » en turc, est un morceau classique du répertoire turc signée d’Aşık Mahzuni Şerif (à écouter en version originale ici, ou là par Gülden Karaböcek en 1974). Le Grup Simsek a adapté ce titre aux oreilles occidentales, en le saupoudrant d’arrangements électro tout en gardant le saz (sorte de luth) joué par Derya Yildirim elle-même. Sa voix douce et enveloppée, définitivement orientale, convenant parfaitement à cette complainte sur la solitude anatolienne.

Le groupe a continué d’explorer le répertoire turc. Il l’arrange à sa manière, produisant de nombreuses balades entraînantes à partir de chansons traditionnelles souvent tristes. Puis en 2021, ils sortent ce titre :

Haydar Haydar par Derya Yildirim & Grup Simsek, un titre parfait.

La chanson est, là encore, issue du répertoire classique turc, composée par Ali Ekber Çiçek en 1974. La chanson a depuis été maintes fois reprises en Turquie, comme ici par Müslüm Gürses, mais le Grup Simsek, avec l’ajout d’une batterie sourde, et d’un petit gimmick aux claviers, transforme ce morceau, à nouveau sur la solitude mais après avoir péché cette fois, en un titre parfait.

La discographie du groupe se compose à ce jour de deux albums très similaires, Kar Yagar (La neige va tomber) et Dost 2 (dost en turc pouvant se traduire par « ami » en français). Le groupe s’appuyant sur la voix exceptionnelle de Derya Yildirim et sur les arrangements électro et orientaux proposés par le reste du groupe. Voyage planant garanti.

Article actualisé le 16/01/2023 à 14h13
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

À Hautepierre, concertation lancée pour un nouveau pont sur la M351

par Loris Rinaldi et Pierre France. 7 014 visites. 3 commentaires.

Maison d’arrêt de Strasbourg : un détenu succombe à ses brûlures après un feu survenu dans une cellule

par Loris Rinaldi. 650 visites. 3 commentaires.

Un festival de banalités pour transformer le Marché de Noël

par Eva Chibane. 3 773 visites. 4 commentaires.
×