Plus de 6 000 personnes à la manifestation de soutien au personnel soignant
L'actu 

Plus de 6 000 personnes à la manifestation de soutien au personnel soignant

Mardi après-midi, une manifestation en soutien au personnel soignant a réuni plus de 6 000 personnes. Il s’agissait de la première manifestation du personnel médical et d’accompagnement depuis le début de la crise sanitaire.

Les journalistes de Rue89 Strasbourg étaient présents dans le cortège, tout au long de la manifestation. Notre comptage a dénombre 6 370 participants. Voici leur compte-rendu réalisé en direct.

Fin de ce compte-rendu en direct, merci à tous de l'avoir suivi.

Et c'est la fin de la manifestation.

La dispersion de la manifestation a été prononcée vers 16h (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)
Bonne ambiance assurée par les musiciens du cortège ! (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Plusieurs slogans continuent d'être scandés devant l'ARS dans une ambiance un peu festive, avec de la musique...

Une délégation a été reçue par la directrice de l'Agence régionale de santé (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Pour l'instant plus de mouvement, une partie des manifestants attendent le retour de la délégation.

La délégation des syndicats et du personnel soignant a été reçue par la directrice de l'ARS.

Le sit-in en face de l'ARS (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Selon notre comptage, la manifestation a mobilisé 6 370 personnes.

Ce comptage est réalisé par Francis Gérardin, journaliste à Rue89 Strasbourg entre autres, et selon une méthode utilisée depuis le début du mouvement des Gilets jaunes qui s'est avérée assez fiable avec le temps.

La manifestation débute un sit-in, rue du Maréchal-Juin, devant l'ARS.

... avant de repartir, cette fois en direction de l'ARS.

Le cortège a fait une halte près de l'Eglise du Christ Réssuscité, près du campus.

Le cortège a dépassé la Cité administrative, rue du Maréchal Juin.

Le cortège est toujours très calme, avec finalement assez peu de slogans, et très rapide puisqu'il est arrivé à destination à peine une heure après le début de la manifestation.

Le cortège approche de la Cité administrative et donc de l'Agence régionale de santé

Photo transmise par un lecteur de Rue89 Strasbourg, au départ de la manifestation, place Kléber :

La place Kléber à peu près remplie ? Environ 4 000 personnes selon notre estimation (Photo Muammar Yilmaz / doc remis)

La participation à la manifestation s'est accentuée après son départ, elle devrait rassembler plus de 4 000 personnes.

"Y'a de la colère dans le cathéter" (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Le cortège est toujours quai des Bateliers pour la plupart.

Le cortège passe devant la permanence de campagne d'Alain Fontanel, candidat LREM aux élections municipales. Selon un rituel désormais bien rôdé, sa vitrine est recouverte d'autocollants...

Il y a des ambulances au milieu du cortège, qui est actuellement sur les quais.

Le cortège est très calme...

Il y a probablement entre 3 et 4 000 personnes dans la manifestation.

La vaste majorité des participants ont mis un masque (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Le cortège a atteint la Krutenau et semble stoppée.

Le cortège a atteint les quais, quai des Bateliers.

Le cortège est rue du Vieux-Marché-Aux-Poissons.

En tête de cortège, le syndicat FO qui a contribué à l'organisation de cette manifestation (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)
Pas mal de banderoles et de slogans, les soignants attendaient ce moment depuis quelques semaines... (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Le cortège est arrivé place Gutenberg.

Nombre de soignants sont venus habillés avec leurs blouses de travail (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

C'est parti, le cortège s'élance par la rue des Grandes-Arcades. Direction la Krutenau puis l'Agence régionale de santé.

On estime toujours à 2500 à 3500 personnes présentes, place Kléber.

Les prises de parole sont terminées, la manifestation est toujours place Kléber.

Parmi les élus présents, Robert Herrmann, président de l'Eurométropole de Strasbourg.

Nouvel prise de parole intersyndicale : "La préfète a répondu que la manifestation était interdite en raison... des règles sanitaires. Mais c'est pour la santé de tous que nous manifestons !"

Le nombre de participants a fini par grimper, probablement près de 3 000 personnes participent (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Petit flottement après les premiers discours, les organisateurs cherchent à qui passer le micro...

Les syndicalistes interpellent les élus : "Il faut défendre l'hôpital public et en finir avec les fermetures de lits."

La profession est en train de négocier avec le gouvernement dans le cadre du "Ségur de la santé". Un syndicaliste est en train de détailler les mesures défendues et les enjeux.

Entre 2 et 3 000 personnes sont actuellement place Kléber (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

"C'est quoi ce système qui maltraite les soignants ?" demande Syamak Agha Babaei, médecin urgentiste et candidat écologiste aux élections municipales. "Comment ne pas maltraiter les patients si les soignants eux-mêmes sont maltraités ?"

Pendant les discours de départ (Photo Clara Depoers / Rue89 Strasbourg / cc)

Plusieurs prises de paroles très courtes se succèdent, syndicats des hôpitaux publics ou cliniques privées, personnel soignant ou assistant... Le rassemblement est toujours place Kléber.

Un délégué syndical de la CFTC pointe l'importance des "conditions de travail" pour améliorer la "vie de famille."

Aide-soignante, l'organisatrice rappelle qu'elle a manqué de produits de base pendant la crise sanitaire.

Plusieurs prises de paroles sont prévues, dont celle de l'organisatrice de ce rassemblement et des syndicats.

Quelques discours débutent le rassemblement, avec notamment des rappels sur la manière dont a été géré la crise sanitaire du coronavirus et vécue par le personnel soignant.

Les premiers slogans sont déployés... (Photo Clara Depoers / Rue89 Strasbourg / cc)

Ça commence à se remplir même si la place Kléber est "loin d'être pleine" encore.

Débuts du rassemblement, place Kléber (Photo CD / Rue89 Strasbourg / cc)

Plusieurs élus et candidats devraient participer à cette manifestation, dont Syamak Agha Babaei, médecin urgentiste et candidat écologiste.

Les salariés des cliniques privées seront peut-être exclus de la prime exceptionnelle... Ils ont débuté leur manifestation dans leurs locaux, ici à la clinique Sainte-Barbe (Photo JFG / Rue89 Strasbourg / cc)
L'AUTEUR
La rédaction mobilisée
Avec : - Jean-François Gérard, aux interviews dans le cortège - Clara Depoers aux photos dans le cortège - Lola Collombat au suivi sur Facebook live

En BREF

Enfants et professeurs éprouvés par une rentrée ratée à l’école maternelle Gutenberg

par Guillaume Krempp. 3 522 visites. 1 commentaire.

Un médecin de Brumath condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

par Guillaume Krempp. 3 275 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Vins d’Alsace à l’amende pour une entente et des consignes de prix pendant 38 ans

par Jean-François Gérard. 3 649 visites. 2 commentaires.