Les demandeurs d’asile au Neuhof ont reçu un accès à l’eau
L'actu 

Les demandeurs d’asile au Neuhof ont reçu un accès à l’eau

Vendredi 3 août 2018, les agents de la Ville ont installé un évier mobile muni de robinets pour demandeurs d’asile installés rue des Canonniers. Des toilettes sèches seront également installés, promettent deux adjointes au Maire. Cette décision intervient au surlendemain de l’interpellation du Collectif rue des canonniers et du Collectif D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici 67.

Les demandeurs d’asile installés dans le quartier du Neuhof peuvent au moins se rafraîchir. Dans la matinée du 3 août, la Ville de Strasbourg a mis en place un évier mobile. Mais l’eau qui en coule reste encore non-potable. Dans le campement situé rue des Canonniers, des tests de potabilité doivent être effectués dans la journée du lundi 6 août, assure Annick Neff, adjointe chargée du quartier du Neuhof. Ce dispositif doit permettre de remplacer les distributions d’eau en bouteilles. Mercredi 1er août, les collectifs D’ailleurs nous sommes d’Ici 67 et Rue des canonniers déploraient une aide insuffisante. 

Un évier mobile avec des robinet a été installé ce vendredi 3 août. (Photo : G. Baumgart / doc remis)

La promesse des toilettes sèches

Dans les prochains jours, des toilettes sèches doivent être installées aux abords du campement. Aucun délai n’est avancé pour l’instant. En cause : « L’entreprise des toilettes sèches est en vacances. », assure-t-on du côté de la Ville. Les habitants du campement font actuellement leurs besoins dans la nature ou utilisent les toilettes du Bar de Paris.

Pour Antonio Gomez, membre du réseau D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici 67, cette action de la Ville de Strasbourg reste insuffisante :

« C’est le début d’un long chemin. C’est grâce à la mobilisation et les articles de la presse qu’ils ont agit. Mais la mobilisation continue sur la question du logement. »

L’étape suivante : le logement

D’ici la fin août, l’adjointe du quartier Neuhof espère que « tout le monde sera logé ». « Il faut un certain temps pour prendre acte des trajectoires de chacun », ajoute Annick Neff. Elle rappelle le refus de deux familles suite à une proposition d’hébergements à l’hôpital Lyautey à la mi-juillet.

Le campement de la rue des canonniers s’agrandit depuis quelques semaines (Photo : AC/Rue89 Strasbourg)

Marie Dominique Dreyssé, adjointe au Maire est reconnaissante de l’action des citoyens du quartier qui aident ces familles dans le besoin. Le camps s’agrandit depuis début juillet. Aujourd’hui, une quarantaine de personnes vivent sur le campement. Vendredi 27 juillet, une famille macédonienne de cinq personnes a accepté l’aide au retour qui lui a été proposée par les services de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration).

L'AUTEUR
Alexia Conrath
Alexia Conrath
Journaliste en herbe, stagiaire pour deux mois à la rédaction Rue89 Strasbourg, étudiante en CPGE lettres et sciences sociales, bonne vivante.

En BREF

Aux Gay Games à Paris, ces Strasbourgeois combattent l’homophobie dans le sport

par Judith Barbe. 762 visites. 1 commentaire.

Vendredi et samedi, le Tour de France Alternatiba fait étape à Strasbourg

par Judith Barbe. 760 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ouvert cet été, le bassin extérieur de la piscine de Hautepierre fermé « jusqu’à nouvel ordre »

par Rue89 Strasbourg. 5 142 visites. 5 commentaires.