Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Emmanuel Macron profite de l’effondrement de la droite et remporte le vote en Alsace
Politique 

Emmanuel Macron profite de l’effondrement de la droite et remporte le vote en Alsace

par Jean-François Gérard.
Publié le 11 avril 2022.
Imprimé le 18 août 2022 à 22:47
1 437 visites. 2 commentaires.

Contrairement à 2017, Emmanuel Macron devance Marine Le Pen en Alsace, grâce à l’effondrement de la droite parlementaire. Troisième, Jean-Luc Mélenchon remporte les deux villes les plus peuplées, Strasbourg et Mulhouse, ainsi que plusieurs communes de leur banlieue.

Qualifiés au second tour, Marine Le Pen et Emmanuel Macron se partagent la plupart des communes d’Alsace. Troisième en 2017, le président sortant est cette fois-ci en tête avec 29,56% des voix, une progression de 8 points. Il s’appuie notamment sur ses victoires à Colmar (28,7%), Haguenau (31,39%), Sélestat (28,92%), Wissembourg (34,37%), Saint-Louis (29,36%) ou Illkirch-Graffenstaden (34,91%).

Emmanuel Macron lors du sommet européen de Talinn (Photo Arno Mikkor / président estonienne de l’UE)

Avec 26,29%, la candidate du Rassemblement national améliore légèrement son score de 2017 (25,9%), malgré l’irruption d’Éric Zemmour. Deuxième, elle réalise de bons résultats dans les communes rurales du nord au sud de l’Alsace, notamment en Alsace bossue et dans les Vosges.

Plus loin derrière, avec 17,81%, Jean-Luc Mélenchon arrive troisième, lui aussi en progression par rapport à il y a 5 ans. En plus de Strasbourg, il remporte notamment les villes de Mulhouse (36,06%), Illzach (29,92%), Bischheim (30,71%) et Schiltigheim (36,26%). De manière plus anecdotique, il arrive en tête les villages d’Aubure et Wildersbach dans les Vosges, un secteur où Marine Le Pen fait un quasi carton plein.

La droite parlementaire s’effondre, Macron se déplace

Le fait marquant de cette élection Alsace est l’effondrement de la droite classique, pourtant habituée à réaliser des meilleurs scores dans cette région. François Fillon avait par exemple fini deuxième en 2017 et remporté plusieurs communes malgré un contexte défavorable. Plus récemment, en 2021, la droite avait dominé les élections régionales et départementales en Alsace. Mais ses électeurs habituels sont partis chez Emmanuel Macron et peut-être à degré moindre vers Éric Zemmour. Les visages de la droite alsacienne semblent perdues politiquement, à l’image du président de la Collectivité européenne d’Alsace, Frédéric Bierry, incapable de choisir entre sa famille politique et le légitimisme pour le gouvernement en place, comme aux régionales. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Emmanuel Macron a choisi Strasbourg et l’Alsace pour un meeting de campagne dès le mardi 12 avril.

Même à Mulhouse, la ville du président de Région Jean Rottner et soutien de la candidate LR, Valérie Pécresse arrive très loin, cinquième avec 3% et en-deçà de son faible score national. Idem à Colmar (5e ; 4,56%), un bastion immuable de la droite alsacienne.

La présidente de la Région Ile-de-France termine ainsi sixième avec 4,24%. Elle est devancée par Éric Zemmour (7,36%), mais aussi Yannick Jadot (4,94%), une inversion par rapport au classement national. Aucun de ces trois candidats n’est arrivé en tête dans la moindre commune d’Alsace.

Ces scores ont de quoi donner des sueurs froides aux candidats « Les Républicains » en vue des élections législatives en juin. Le parti comptait bien reprendre une partie des 7 circonscriptions sur 15 conquises par LREM et ses alliés en Alsace depuis 2017. Car après cinq ans de mandat, la victoire d’Emmanuel Macron semble cette fois-ci à nouveau tactique, mais aussi idéologique. La droite alsacienne repart de beaucoup plus bas qu’en 2017, sans dynamique nationale, et cette fois-ci ne peut mettre sa contre-performance sur le compte des affaires de son candidat.

Article actualisé le 11/04/2022 à 12h10
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Retour de la Grande braderie ce samedi : transports gratuits et sécurité renforcée

par Lucie Lefebvre. 1 642 visites. 7 commentaires.

L’association Deaf Rock veut continuer d’accueillir des services civiques

par Pierre France. 880 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pollution du Rhin après l’incendie d’un centre de tri de déchets industriels

par Nicolas Cossic. 3 488 visites. 2 commentaires.
×