Entre Vosges et Forêt-Noire, où se mettre au vert
Vie pratique 

Entre Vosges et Forêt-Noire, où se mettre au vert

actualisé le 26/04/2018 à 17h27

Respirer en Alsace, se mettre au vert le temps d’un week-end, entre Vosges et Forêt-Noire : Rue89 Strasbourg a sondé ses lecteurs et propose une sélection de lieux accueillants, testés et approuvés. Pour tous les goûts et toutes les bourses.

L’auberge du Haycot située à 1 100 mètres d’altitude propose aux amoureux des plaisirs simples une cuisine alsacienne traditionnelle avec vue panoramique sur le Val d’Argent. « Très occasionnellement et sur demande », les visiteurs peuvent planter la tente en divers endroits des terres de l’auberge, qui s’étendent sur 27 hectares, où poussent des orchidées sauvages parmi 150 autres essences du cru… A noter qu’en cas de refus du propriétaire, les visiteurs peuvent dormir au refuge du club vosgien (28 places disponibles), à deux kilomètres de là, au col des Bagenelles.
Auberge du Haycot, Sainte-Marie-aux-Mines (à 1 heure de Strasbourg). Tel : 03 89 47 21 46.

Labélisé « Hôtel au naturel », Alsace village est une auberge « authentique et chaleureuse », d’après sa patronne Christelle Zerafa-Ullmann, posée entre jardin et forêt dans le village d’Obersteinbach. Dans cet environnement préservé (Réserve de la biosphère transfrontalière du Parc naturel régional des Vosges du Nord et du Pfälzerwald), les ruisseaux courent au fond des vallées et les forêts claires de feuillus cachent les ruines des châteaux forts en grés rose construits il y a bien longtemps sur les sommets rocheux. Au cœur de ces trésors naturels, l’hôtel Alsace-Village propose 14 chambres et appartements équipés pour découvrir à votre rythme cette région du nord de l’Alsace.
Hôtel-restaurant Alsace village à Obersteinbach (à 1 heure de Strasbourg). De 50 à 65€ la chambre double, forfait demi-pension pour une personne (dîner, chambre et petit-déjeuner randonneur) 62€. Tel : 03 88 09 50 59.

Pas très loin de Wissembourg, la ferme-auberge du Moulin des 7 Fontaines est située un peu à l’extérieur du village de Drachenbronn-Birlenbach, à quelques kilomètres du Palatinat, pas loin du Soultzerkopf, bien connu des grimpeurs. Pour Pascal, un lecteur, l’adresse vaut aussi bien pour le cadre « dépaysant, à une heure de Strasbourg » que pour la cuisine « roborative, en bonne quantité, avec quelques plats typiques comme des tartes flambées ou du vacherin glacé »… Cette adresse des Vosges du nord est aussi intéressante par les belles balades en forêt à faire autour.
Ferme-auberge du Moulin des 7 Fontaines, à Drachenbronn-Birlenbach (à 50 kilomètres de Strasbourg). Tel : 03 88 94 50 90.

Sommets vosgiens (Photo Flickr / Moedermens / cc)

 

Avec enfants

Dans les Vosges

Si une balade en forêt suffit souvent à faire plaisir aux très jeunes enfants, les plus grands sont parfois un peu plus exigeants. Alors deux propositions de week-ends pourraient les satisfaire : un court séjour à la ferme bio Lindgrube de Gérard Laugel à Breitenbach d’abord. Une ferme bio avec vaches et moutons, qui propose des produits frais comme des yaourts. Le tout avec « avec superbe vue sur le val de Villé », note un contributeur.
Ferme Lindgrube, à Breitenbach (50 minutes de Strasbourg). Environ 260€ le week-end, possibilités de locations à la semaine (prix en fonction des périodes). Tel : 03 88 57 29 41.

La seconde adresse est à réserver aux « grands » enfants. A Grandfontaine, à la frontière de l’Alsace et de la Lorraine et surtout au pied du Donon, les Cabanes du Goutty sont au nombre de cinq, un vrai petit village perché de trois à six mètres au-dessus du sol, sur pilotis. « Sympa inattendu une parenthèse totale en pleine nature », assure une lectrice. L’occasion de se réveiller au son des chants d’oiseaux, avec un petit-déjeuner déposé au bas de sa cabane…
Les cabanes du Goutty, à Grandfontaine (1 heure de Strasbourg). De 130 à 160€ la nuit (deux à six couchages). Possibilité de paniers du terroir. Tel: 03 88 20 18 21.

En Forêt-Noire

De l’autre côté du Rhin, nos lecteurs conseillent l’Ochsenhof (site web en allemand), une vieille ferme XVIIIe siècle avec des gîtes et, pas très loin, une auberge (Vesperstube), la Schwedenschanze qui propose des petits plats froids.
L’Ochsenhof, à Schonach-Rohrhardsberg (1h20 de Strasbourg). Contact: ferien@ochsenhof.com

Pour les marcheurs

Dans les Vosges

À 20 bonnes minutes de marche du premier parking, la ferme-auberge du Gsang est connue des amateurs d’ambiances montagnardes et rustiques. Sur les hauteurs de la vallée de Masevaux (Thann), on y dîne à la chandelle. L’auberge est ouverte en hiver, avec possibilité d’y accéder en raquettes. Pour dormir, il faudra redescendre au camping des Mines d’argent.
• Ferme-auberge du Gsang, à Moosch (à 1h30 de Strasbourg + la montée à pied). Tel : 03 89 38 96 85.

Val d’Orbey (Photo Flickr / stefanschuur)

Sur les hauts de chaume, l’hôtel-restaurant Le Bouton d’or sur les hauteurs d’Orbey et Lapoutroie. « De là, précise un contributeur, on peut faire des balades ou monter en voiture sur la route des Crêtes. En milieu de semaine, on est seul, c’est magnifique ! » Pour dîner, direction Lapoutroie, à l’hôtel-restaurant le Faudé (site internet qui mériterait un coup de jeune lui aussi !). « Le rapport quantité-qualité-prix est excellent, reprend notre lecteur. Ce sont des jeunes qui reprennent une carte des terroirs, mais revisitée à la sauce d’aujourd’hui. Ce n’est pas bruyant, contrairement au Bouton d’or, dont la salle résonne quand il y a trop de monde. Une très bonne adresse, d’habitués. » A proximité, pour les enfants : le Sentier pieds nus (Lac Blanc).
Hôtel-restaurant du Bouton d’or, à Lapoutroie (à 1h10 de Strasbourg). Tel : 03 89 47 50 95.

Sur les hauteurs de la vallée de Thann, la ferme-auberge du Gresson est accessible après 1h30 à 2 heures de marche. Sa terrasse est connue pour avoir une vue remarquable sur la vallée. « Une très bonne table avec des produits du terroirs et des plats typiques comme des Fleischnacka » (roulés à la viande, sur commande), note Claude, une marcheuse quinqua. Possibilité d’hébergement en chambres ou dortoir, sur place.
Ferme-auberge du Gresson, à Oberbruck (Haut-Rhin) (1h40 de Strasbourg). Tel : 03 89 82 00 21.

A noter encore cette adresse assez confidentielle, le ranch-auberge du Hinterberg, sur les hauteurs de Munster. « Le meilleur backeoffe que j’ai jamais mangé, assure un lecteur, dans cette toute petite auberge où l’on peut dormir à proximité du sentier des Crêtes ». Hébergement et table pour randonneurs, accessibles par un chemin de terre à 750 mètres d’altitude. Chevaux islandais sur place.
Ranch-auberge du Hinterberg, à Metzeral (1h30 de Strasbourg). Tel : 03 89 77 68 62.

En Forêt-Noire

Sur les hauteurs de Baden-Baden, Ebersteinburg est un petit village d’où partent des chemins de promenade en forêt. Dans la ruine du château, un restaurant, Die Burg Alt Eberstein, est installé dans un bâtiment restaurée de un style néogothique. La terrasse donne sur une très belle vue. Possibilité d’hébergement de standing.
Die Burg Al Eberstein, à Ebersteinburg, commune de Baden-Baden (50 minutes de Strasbourg). Contact : info@burg-alt-eberstein.de

En amoureux

Dans les Vosges

La Clairière est un hôtel-restaurant familial situé à La Petite Pierre, dans le Parc Naturel des Vosges du Nord, classé Réserve de la biosphère (UNESCO). Chaque semaine un programme complet alliant bienfaits de la forêt et activités holistiques est proposé, avec yoga, qi gong, aquagym, exercices de respiration, promenades. « Un lieu superbement situé en promontoire avec accès direct à des sentiers de randonnée en forêt », note Christine, une autre lectrice. Pas très loin, les verreries de Meisenthal et Saint-Louis, ainsi que le Musée Lalique.
• Hôtel-restaurant La Clairière, à La Petite-Pierre (à 50 minutes de Strasbourg). De 135 à 225€ la nuit (sans le repas ou l’accès au spa). Tel : 03 88 71 75 00.

Le Musée Lalique de Wingen-sur-Moder à ouvert l’année dernière (Photo Marie Marty)

Une adresse de standing dans la vallée de la Bruche, à moins d’une heure de Strasbourg : La Cheneaudière à Colroy-La Roche. Cet établissement 4 étoiles propose des forfaits week-end (environ 300€), dans lesquels peuvent être inclus des services tels que des soins, massages, accès au spa, à la piscine, etc. Le restaurant de ce Relais & Château vaut également le détour. De gros travaux sont en cours sur le spa, qui s’agrandit de 1500 mètres carrés. Ouverture prévue en 2013.
Hostellerie relais et châteaux La Cheneaudière, à Colroy-le-Roche (à 55 minutes de Strasbourg). De 125 à 260€ la nuit. Tel : 03 88 97 61 64.

À découvrir aussi dans la vallée de la Bruche, l’hôtel-restaurant Julien à Fouday. « Un rapport qualité prix imbattable, note une cliente, et un spa également en cours d’extension. Il donnera sur la Bruche, mais c’est déjà super maintenant. » Attention, c’est le plus souvent pris d’assaut. Il est nécessaire de réserver très à l’avance… Deux autres adresses de charme, proposée par la même contributrice : l’Auberge Metzger à Natzwiller et son « cadre très reposant avec un accueil adorable et une cuisine superbe ». « Ou encore L’hôtel Belle vue à Saulxures, sa cuisine très inventive autour du marché et ses chambres confortables au charme incomparable et chacune différentes. »
Hôtel-restaurant Julien, à Devant-Fouday (à 50 minutes de Strasbourg). De 97 à 193€ la chambre (possibilité de demi-pension restaurant-spa). Tel : 03 88 97 30 09.

Christine, une contributrice, conseille vivement Le Moulin de Gundershoffen et la table Le Cygne, dans le même village, deux lieux distincts mais tenus par le même propriétaire. Le tout, « splendide, archi-romantique avec un petit sentier qui mène dans un joli village avec des maisons bleues de Hanau et un jardin aménagé par deux jardiniers esthètes… A voir aussi les Jardins de la Ferme bleue à Uttenhoffen.
• Hôtel Le Moulin, à Gundershoffen (35 minutes de Strasbourg). Forfait chambre et dîner au Cygne pour deux personnes : 300€. Tel : 03 88 07 33 30.

Egalement conseillé : La Source des sens à Morsbronn-les-Bains.

En Forêt-Noire

Dans la même veine, côté allemand, nos lecteurs recommandent les bains mauresques de Bad Wildbad en pleine nature (au contraire des bains de Baden-Baden, qui sont en ville). Pour trouver un hébergement, il est utile de passer par l’office de tourisme de cette petite ville de Forêt-Noire.
• Office de tourisme de Bal Wildbad (à 1h30 de Strasbourg) : touristik@bad-wildbad.de

Le Petit Ballon dans les Vosges (Photo Flickr)

Pour le folklore

Dans les Vosges

C’est l’une des très nombreuses fermes-auberges de la vallée de Munster. L’auberge du Kahlenwasen, 80 couverts et une terrasse, est accessible par la route, mais on peut s’y rendre par un chemin en se garant plus bas. Située à 1100 mètres d’altitude, elle propose des repas marcaires traditionnels (choucroute, munster coiffé, bibalakas). Un chemin de randonnée balisé part de là vers le sommet du Petit Ballon et d’autres lieux. Un lecteur nous précise : « La vue sur la vallée vaut le coup d’œil ». Possibilité de panier repas. Pas très loin, le Musée du fromage-munster, pour les jours de mauvais temps. Question hébergement, il y a de quoi faire dans le secteur
• Ferme-auberge du Kahlenwasen, à Lutterbach-près-Munster (à 1h15 de Strasbourg). Petits prix. Tel : 03 89 77 32 49.

En Forêt-Noire

Côté folklore, la Forêt-Noire n’est pas en reste. Trois adresse nous ont été transmises : celle de la Villa Mattenhof d’abord. Un endroit « kitchissime », nous confie un lecteur, où les chambres sont toutes différentes, avec des thèmes tels que « chasse », « cerf » ou « baroque ». Pension de famille gay friendly.
• Villa Mattenhof au Schluchsee (à 1h40 de Strasbourg). Tel : 07656 988102.

Coucous du Triberg (Photo Flick / abac077)

La ville de Sasbachwalden, « le pays du schnaps » précise Rémi, quinquagénaire germanophone, est remarquable par sa fontaine de schnaps mise à disposition par les distilleries. Il s’amuse : « Avec une coupelle, tu goûtes ce que tu veux et tu peux acheter ensuite une bouteille. C’est vraiment très typique et rigolo. Il y des petits hôtels pas très loin et au-dessus du village, il y a une ferme qui fait de la truite… » Hébergement et tables à retrouver sur le site de la région de Sasbachwalden (site en français).
• Contact de l’office de tourisme de la région de Sasbachwalden : info@sasbachwalden.de (à 44 minutes de Strasbourg).

Au Triberg, on trouve tout à la fois les plus hautes chutes d’eau d’Allemagne et le plus grand coucou de Forêt-Noire. Pour Pascal, un lecteur, c’est un endroit « clichés » mais « très sympa, avec la possibilité de faire des randonnées dans les chaumes, en longeant la cascade ». Gîtes et chambres d’hôtes sur les hauteurs.
• Contact de l’office de tourisme du Triberg im Schwarzwald (à 1h15 de Strasbourg) : tourist-info@triberg.net

L'AUTEUR
Marie Marty
Marie Marty
Journaliste indépendante, co-fondatrice de Rue89 Strasbourg. Membre de l'association des Journalistes - écrivains pour la nature et l'écologie.

En BREF

Nouvel incendie de déchets à l’incinérateur Sénerval : « On les avait prévenus »

par Lola Collombat. 2 650 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Les villes doivent reprendre le pouvoir sur le numérique »

par Pierre France. 1 511 visites. 9 commentaires.

Présidente du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert entre au gouvernement

par Pierre France. 10 801 visites. Aucun commentaire pour l'instant.