Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Environ 2 000 personnes dans les rues de Strasbourg pour « donner un avenir à la fonction publique »
L'actu 

Environ 2 000 personnes dans les rues de Strasbourg pour « donner un avenir à la fonction publique »

par Caroline Alonso.
Publié le 22 mai 2018.
Imprimé le 01 décembre 2021 à 00:40
1 071 visites. 1 commentaire.

Ce mardi 22 mai, une dizaine de syndicats parmi lesquels la CGT, la CFDT, Solidaires ou encore l’Unsa ont appelé à manifester à Strasbourg comme partout en France pour « donner un avenir à la fonction publique ». Ils étaient environ 2 000 à défiler pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique engagé par le gouvernement et notamment le plan de départs volontaires de 120 000 fonctionnaires.

Pour cette troisième journée de mobilisation de l’intersyndicale de la fonction publique, ce mardi 22 mai, environ 2 000 personnes ont défilé dans les rues de Strasbourg. Le cortège s’est mis en marche à partir de la place Kléber vers 14h15.

Les dix organisations syndicales CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FAFP, FO, FSU, Unsa, Solidaires et la CNT se sont réunies autour du slogan « donner un avenir à la fonction publique ». Dans la première partie du cortège, de nombreux « étudiants en lutte » ont également participé à la marche, accompagnés de lycéens des établissements Marc Bloch et des Pontonniers.

Ces derniers appliquent la « convergence des luttes », en affichant un soutien aux cheminots, comme fonctionnaires, en plus de leur opposition à la réforme de l’enseignement supérieur et la loi ORE (Orientation et réussite des étudiants). Les militants des partis La France insoumise et du Parti Socialiste du Bas-Rhin présentaient aussi une délégation.

A l’avant du cortège, les différents syndicats défilent sous une banderole commune, suivi de près par les étudiants (Photo : C.A /Rue89 Strasbourg)

Selon les organisateurs, ils étaient entre 2 500 et 3 000 manifestants. De son côté, la préfecture du Bas-Rhin n’a compté que 1 900 personnes. Le cortège était largement allongé, laissant parfois un espace important entre les différentes sections de syndicats.

Plus de syndicats mais moins de manifestants ?

Lors du dernier appel de l’intersyndicale de la fonction publique le 22 mars dernier, la manifestation avait réunie plus de 3 500 personnes. Celle de la « convergence des luttes » du 22 avril avait mobilisé un nombre similaire de participants, alors que plusieurs syndicats importants (CDFT, FO, Unsa, CFTC…) n’avaient pas appelé à manifester.

La mobilisation strasbourgeoise serait donc en baisse. Pourtant, cela faisait près de dix ans que l’ensemble des organisations syndicales n’avaient pas toutes répondu à un même appel. Des organisations comme la CFDT se sont joints à ce front syndical, en reprochant un manque de dialogue de la part du gouvernement au fil du temps. Certains participants rencontrés avaient pourtant rejoint la mobilisation pour la première fois, à l’occasion de cette journée du 22 mai.

Notre direct au départ de la manifestation

Interviews des manifestants à : 1min ; 11min23 ; 25min10 ; 31min05 ; 39min ; 47min 05.

L'AUTEUR
Caroline Alonso
Caroline Alonso

En BREF

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 136 visites. 12 commentaires.

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 747 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 636 visites. 1 commentaire.
×