Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Les escalators de la gare centrale bientôt réparés
L'actu 

Les escalators de la gare centrale bientôt réparés

par Guillaume Krempp.
Publié le 18 janvier 2018.
Imprimé le 02 juillet 2022 à 09:37
3 340 visites. 2 commentaires.

Six escalators de la station de tram Gare Centrale sont à l’arrêt depuis l’inondation du 10 août 2017. Les dégâts des eaux ont contraint la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) à procéder au remplacement des pièces principales des escaliers mécaniques. Fin mars, les passagers du tram devraient pouvoir à nouveau monter sans effort les trois étages menant à la gare SNCF.

Monter un escalator à l’arrêt est toujours désagréable… en particulier les premières marches. À Strasbourg, les habitués de la station de tram Gare Centrale en font l’amère expérience depuis… le 10 août 2017. Une inondation de la gare de Strasbourg avait provoqué l’arrêt de six escaliers mécaniques reliant les quais du tram à la gare SNCF en surface. La Compagnie des Transports Strasbourgeoise (CTS) assure que le service normal des escalators reprendra à partir de la fin du mois de mars, soit huit mois après les dégâts des eaux.

Deux voyageurs sur le point de faire cette expérience déstabilisante : les premiers pas sur un escalator à l’arrêt (Photo GK / Rue89 Strasbourg)

Pour Amandine Carré Charter, directrice de la communication de la CTS, ces délais s’expliquent par l’étendue des dégâts causés par l’inondation :

« Dans un escalator, toutes les parties de commandes se trouvent au pied (moteur, commande électronique et commande électrique du système d’entraînement ainsi que les capteurs de sécurité). C’est tout cela qui s’est retrouvé intégralement noyé dans l’eau et la boue suite à l’inondation du 10 août. Ces pièces doivent être remplacées. Les chaînes ont également été atteintes et sont aussi à changer. »

Lenteur chez les assureurs

Les assurances ont mis un mois et demi pour distinguer les pièces réparables des parties à remplacer. Elles doivent couvrir la totalité des frais de réparation, une somme proche du million d’euros. Le 7 novembre, soit près de trois mois après l’inondation, la CTS commande à l’entreprise ThyssenKrupp les pièces à installer. Amandine Carré Charter admet que le processus a été trop lent :

« Cette étape a fait intervenir les compagnies d’assurance des différents protagonistes impliqués. Elle a fait l’objet de débats entre les experts. Ce sinistre a des implications financières très élevées. Le coût final n’est pas encore fixé mais il avoisine le million d’euros. Les accords entre compagnies d’assurance ont donc mis un certain temps avant d’être conclus. Finalement, on a pris la décision de remplacer à neuf les mécanismes intérieurs et les organes électriques défectueux. »

Trois semaines pour transmettre une commande

a firme ThyssenKrupp est chargée de la maintenance des escalators. Elle a passé la commande strasbourgeoise à son usine de production d’escaliers mécaniques à la fin du mois de novembre, soit trois semaines après avoir reçu la demande de la CTS. Un élu syndical de la Compagnie des transports strasbourgeois estime que la société allemande a aussi fait preuve d’une certaine inertie. Alexandre Ruinart, responsable communication du groupe, assure que ces délais sont tout à fait normaux :

« Trois mois pour produire les pièces et les installer, c’est un délai tout à fait raisonnable. Nous avons prévu de démarrer les travaux à la gare à partir du 12 février. Si tout se passe bien, les escalators pourront redémarrer fin mars. »

 Ouf.

Article actualisé le 22/03/2021 à 15h15
L'AUTEUR
Guillaume Krempp
Guillaume Krempp
Journaliste, en recherche d'enquêtes et d'impacts

En BREF

Au collège Jean Monnet, une manifestation contre deux fermetures de classe

par Jean-François Gérard. 820 visites. 2 commentaires.

Après un passage au quartier d’affaires de Strasbourg, Adidas quitte définitivement l’Alsace

par Achraf El Barhrassi avec Jean-François Gérard. 1 377 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rassemblement vendredi des travailleurs sociaux devant la CEA pour une meilleure considération de leurs métiers

par Achraf El Barhrassi. 696 visites. 1 commentaire.
×