Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
L’Eurométropole espère déplacer la gare routière derrière la gare ferroviaire en 2023
Environnement 

L’Eurométropole espère déplacer la gare routière derrière la gare ferroviaire en 2023

par Marine Dumeny.
Publié le 8 juillet 2021.
Imprimé le 21 octobre 2021 à 07:45
6 711 visites. 11 commentaires.

Suite à l’extension du réseau de tram vers le nord de l’agglomération, l’Eurométropole de Strasbourg doit déplacer la gare routière derrière les Halles. L’arrière de la gare ferroviaire est envisagé par l’exécutif métropolitain mais les discussions débutent à peine.

Après le lancement de la concertation pour les extensions du tram vers le nord, l’emplacement de la gare routière place des Halles est remis en question. L’Eurométropole envisage deux hypothèses pour ce site, qui accueille 135 bus de la CTBR (compagnie des transports bas-rhinois) chaque jour de 5h30 à 22h : un déménagement derrière la gare ferroviaire, au niveau du Technicentre SNCF, ou sur plusieurs arrêts répartis autour de la gare. Envisagée au mandat précédent, l’hypothèse d’un « éclatement » des terminus des autocars, qui incluait la Rotonde à Cronenbourg et la gare routière place de l’Étoile est pour sa part abandonnée.

Vice-président de l’Eurométropole en charge des mobilités, Alain Jund (EELV) précise :

« D’une part, nous devons désengorger le centre-ville et rendre le quartier des Halles plus agréable. D’autre part, dans le cadre du plan mobilité, nous cherchons à compléter l’offre des Trains express régionaux (TER) par des lignes de bus qui seront davantage accessibles aux voyageurs si elles sont proches de la gare. »

plan tram
Dans le prolongement du tram à Schiltigheim et Bischheim, trois variantes sont à l’étude à Strasbourg à l’extérieur du centre-ville, notamment aux Halles et rue du faubourg de Pierre. (doc Eurométropole)

Au moins deux ans de discussions

Alain Jund aimerait une refonte des itinéraires des lignes de la CTBR dans l’Eurométropole :

« Cela consiste à transformer certaines lignes de bus pour qu’elles soient traversantes. C’est-à-dire que certaines lignes venant du nord de Strasbourg fusionneraient avec d’autres allant au sud, avec Strasbourg comme arrêt mais plus forcément comme terminus. Ces modifications n’interviendront pas avant deux ans. »

gare routiere des halles
La gare routière, place des Halles à Strasbourg – (photo MD / Rue89 Strasbourg)

Partie prenante de la CTBR, l’Eurométropole doit cependant s’accorder avec l’actionnaire majoritaire de la compagnie, la Région Grand Est. Contactée, la collectivité confirme que « des discussions sont en cours » mais ne confirme pas le site de la gare basse comme future base d’opération pour les bus de la CTBR :

« Aucune décision n’a encore été prise quant à l’implantation définitive de la future gare routière. Toute relocalisation ou déplacement se fera en étroite concertation avec l’Eurométropole de Strasbourg. Pour l’heure, nous en sommes encore au stade des réflexions techniques. »

Et pour cause, le service actuel de la CTBR permet de déposer les voyageurs bas-rhinois directement au centre-ville de Strasbourg. Un bénéfice qu’une installation derrière la gare n’est pas en mesure d’offrir. Il faut marcher une dizaine de minutes ou rejoindre les arrêts de trams de la gare pour au moins deux arrêts jusqu’à la place de l’Homme de fer.

Un impact sur 3 millions de trajets par an

Quelle que soit l'option retenue, Alain Jund insiste : "elle ira de pair avec une augmentation de cadencement et de l'amplitude horaire. En outre, un couloir dédié aux bus sera créé sur l'actuelle A35".

La CTBR exploite 37 lignes tous publics, dont 13 lignes scolaires, c'est-à-dire se calquant sur les horaires d'établissements. Un tiers, 12 d'entre elles s'arrêtent place des Halles. À cela s'ajoutent 2 lignes saisonnières : vers Europa-Park à Rust, durant les périodes d’ouverture, et vers le Champ du Feu de décembre à mars, également depuis le centre commercial.

En 2019, la CTBR a enregistré 3 174 009 validations (trajet par un seul passager) contre 1 993 791 en 2020 en raison de la crise sanitaire. Les 135 arrivées quotidiennes de bus se concentrent entre 7h et 9h et entre 16h30 et 19h.

L'AUTEUR
Marine Dumeny
Marine Dumeny
Journaliste stagiaire à Rue89 Strasbourg, je m'intéresse particulièrement aux questions de société, à la vulgarisation scientifique et aux initiatives.

En BREF

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 528 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Stocamine : Les travaux de confinement des déchets pourraient être suspendus

par Thibault Vetter. 1 407 visites. 3 commentaires.

Un millier de personnes contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage

par Maël Baudé. 1 391 visites. 4 commentaires.
×