À Haguenau, avec les irréductibles fans de Johnny Hallyday
Société 

À Haguenau, avec les irréductibles fans de Johnny Hallyday

actualisé le 09/07/2016 à 09h37

Tant que Johnny Hallyday sera sur scène, ils répondront présents. Les fans du rocker national attendaient de pied ferme, jeudi 7 juillet, le concert prévu à Haguenau. Tatouages, voitures rock’n’roll et déclarations d’amour : en images, portrait des fous de Johnny.

Jeudi 7 juillet, le soleil tape fort sur Haguenau. Le concert de Johnny Hallyday ne débutera que dans six heures. Pourtant, ils sont bien là. Ils attendent. Quelques-uns ont planté la tente à proximité, la veille, mais la plupart patientent depuis l’aurore. Pour sûr, les fans de Johnny sont fidèles : beaucoup expliquent suivre ses tournées depuis plus de dix ans. Ce sont les fans irréductibles, la garde rapprochée et joyeuse de l’incontournable rocker français.

Présents depuis la veille ou l'aurore, les fans de Johnny l'attendent de pied ferme (Photo BB / Rue89 Strasbourg / cc)

Présents depuis la veille ou l’aurore, les fans de Johnny l’attendent de pied ferme (Photo BB / Rue89 Strasbourg / cc)

Pour le concert de Johnny Hallyday, la mairie de Haguenau et la société organisatrice, M4K-Event, n’ont pas fait les choses à moitié : une scène de quarante tonnes, plus de deux cent projecteurs, près de 70 techniciens et un service de sécurité de 80 personnes. Près de 10 000 fans étaient attendus, mais il restait encore des places à vendre le jour-même. Au final, 8 800 personnes ont assisté au concert.

Johnny Hallyday Haguenau

Devant les grilles (Photo BB / Rue89 Strasbourg / cc)

En début d’après-midi, ils ne sont qu’une  cinquantaine à patienter aux trois points d’entrées autour de l’espace Vieille Île. Il y a des jeunes, des moins jeunes, tous amoureux du chanteur. Tee-shirts, tatouages, bandanas à l’effigie de Johnny, banderoles ou peintures : tout est bon pour montrer sa passion pour le musicien. Même une Laguna customisée.

Dans les rues de Haguenau, soudain, nous croisons Johnny. (Photo: BB/Rue89 Strasbourg)

Soudain, dans les rues de Haguenau : Johnny. (Photo BB/Rue89 Strasbourg)

DSC_5668

Le message est passé. (Photo BB/Rue89 Strasbourg)

Amoureux de Johnny un jour, fan toujours

Marco, lui, n’est pas tatoué à l’effigie de Johnny. Originaire d’un village près de Strasbourg, il n’a pas de voiture fantasque ou de Harley. Devant la buvette, accompagné de quelques amis, il montre son antiquité favorite, un tee-shirt :

« Ça fait trente ans que j’écoute Johnny. Ce tee-shirt là, je l’ai acheté lors de ma première venue au Stade de France, il y a un peu plus de quinze ans. Depuis, j’en achète un tous les ans ! »

"Allumeeeez le feu!" (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

« Allumeeeez le feu! » (Photo BB/ Rue89 Strasbourg / cc)

DSC_5692

L’idole est parfois tatoué sur le corps des fans (Photo BB / Rue89 Strasbourg / cc)

De nombreux alsaciens ont fait le déplacement. Jacky, lui, est ouvrier. Il est fan depuis 20 ans et est originaire de Ittenheim :

« Pour suivre les tournées, je prends mes congés en même temps. Ce soir, j’ai un peu hésité à cause du match. Mais bon, c’est Johnny. Le concert à Haguenau, c’était un peu un match à domicile ! »

DSC_5646

« Retiens la nuiiiiit, pour nous deux, jusqu’à la fin du mooonde » (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

Rock'n'roll spirit. (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

Rock’n’roll spirit. (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

Certains ont quand même pensé à l’étouffante chaleur alsacienne. Paul, fan depuis 22 ans, est un des rares à avoir pris un parasol. Machiniste à proximité de Strasbourg, il est arrivé à 9h du matin. Son meilleur Johnny-souvenir ? Il en a deux :

« Mon premier concert était au Stade de France, à Paris. Il avait plu des torrents toute la journée et on attendait, trempé jusqu’aux os. Puis finalement, le concert a été annulé. L’horreur ! Du coup, dès le lendemain, j’ai pu rentrer à Strasbourg et assister au concert. C’était un coup de folie, mais c’était génial. C’est ça, une passion. Sinon, quand il a fait l’Olympia parce que… c’est l’Olympia ! »

DSC_5674

De la bonne utilisation d’un parapluie. (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

La Bible du Biker

Certains ont une histoire particulière avec le chanteur et sa musique. En écoutant Johnny à un moment précis de leur vie ou dans une situation particulière, quelque chose s’est créé. Cyril explique qu’en 2009, lors du décès de son frère, il a découvert Johnny. C’est devenu un repère pour lui, « un moyen d’évacuer l’angoisse ». Depuis, il ne lâche plus : pour la tournée actuelle de « Rester Vivant », il en est à son deuxième concert.

Gurida montrant con cahier d'enfance à Martin. (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

Gurida amoureuse de Johnny depuis son enfance, montrant son cahier d’enfance à Cyril. (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

Pour Gurida, la quarantaine, c’est une histoire d’enfance. Gamine, elle était déjà amoureuse du chanteur. Lorsqu’elle a quitté l’école primaire, elle avait demandé à ses copains de lui écrire un petit mot sur son carnet intime. Et ça ne manque pas : ils lui ont tous souhaité de rencontrer Johnny.

« Si je le rencontre, il est pour lui. Je lui ai aussi pris la « Bible du Biker », au cas où. »

Le fameux carnet. (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

Le fameux carnet. (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

Un ouvrage indispensable (Photo: BB/ Rue89 Strasbourg)

Un ouvrage indispensable.  (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

Sa grande crainte ? Le décès de sa légende. « Mais bon, je préférerais qu’il meurt sur scène ! », explique-t-elle. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde autour d’elle. « Ah non, il a une famille, il vaut mieux qu’ils soient ensemble », lui rétorque-t-on.

DSC_5671

Un artiste y est même allé de sa petite création (photo BB/Rue89 Strasbourg)

Reviens vite !

Reviens vite à Haguenau ! (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

De 250 à 39 euros : la chute des prix !

Pourtant, pas sûr que Johnny revienne à Haguenau. En cause : le nombre de places vendues. Près de 4 000 places n’auraient pas été écoulées. Probablement à cause d’un prix très élevé (entre 180 et 250 euros), subitement réduit durant les derniers jours précédents le concert (jusqu’à 39 euros). Du côté des commerçants, l’enthousiasme n’est pas franchement au rendez-vous. Sur la place d’Armes, le responsable de l’Ancienne Douane explique :

« Il y a un peu plus de monde, mais pas tant que ça. Le problème, c’est le jour : les gens regardent le match ! Puis le prix exorbitant. Ce soir, on sera complet. Mais cet après-midi, la terrasse n’est pas du tout remplie. »

Mais les quelques amateurs de Johnny Hallyday installés en terrasse sont repérables de loin. Motos et blousons de cuirs se promènent dans les rues, alors que les principaux tubes du chanteur sont entonnés à tue-tête. En attendant d’entendre l’artiste.

Foot ou concert, il a fallu trancher (photo BB / Rue89 Strasbourg)

Foot ou concert, il a fallu trancher et parfois camper la veille (photo BB / Rue89 Strasbourg)

DSC_5706

Des enceintes sont installés sur la moto, mais le moto-radio n’a qu’un chanteur en stock. (Photo BB/ Rue89 Strasbourg)

Un tandem père-fille venu de Mulhouse (Photo BB / Rue89 Strasbourg)

Un tandem père-fille venu de Mulhouse (Photo BB / Rue89 Strasbourg)

Aller plus loin

Sur Europe 1.fr : Un concert de Johnny et un match des bleus

L'AUTEUR
Benjamin Bruel
Journaliste en fin de formation à Grenoble. Passé par Le Monde, AFP, Arrêt sur Images avant de gribouiller sur Rue89 Strasbourg.

En BREF

L’Elsauvien Michael Cuisance recruté par le Bayern Munich

par Jean-François Gérard. 1 308 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

De nouveau, une centaine de migrants installés aux Canonniers

par Emeline Burckel. 2 938 visites. 58 commentaires.

Des livreurs Deliveroo en grève, contre des courses à moins de 3€

par Emeline Burckel. 1 959 visites. 4 commentaires.