Après la fermeture de Fessenheim, le gouvernement mise sur le vent
Crocnote 

Après la fermeture de Fessenheim, le gouvernement mise sur le vent

Le secrétaire d’État à la transition écologique Sébastien Lecornu était cette semaine en Alsace pour évoquer la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Après le renoncement à l’aéroport de Notre Dame des Landes, c’est un nouveau dossier sensible qui est mis sur la table par le gouvernement. Sébastien Lecornu a annoncé la création d’un comité de pilotage, et des appels d’offres pour des projets liés aux énergies renouvelables. Mais le Président du Grand Est, Jean Rottner, s’est dit « satisfait, mais pas complètement rassuré ».

Alors qu’une fermeture de la centrale est prévue pour fin 2018 ou début 2019, les emplois de 750 salariés EDF, 330 sous-traitants et 1 000 emplois indirects sont en jeu.

 

L'AUTEUR
piet
Dessinateur de "presques" : je dessine presque Roland Ries, presque Fabienne Keller, et pour éviter les ennuis, presque Mahomet.

En BREF

Un camp d’une soixantaine de sans-abris aux Canonniers, à l’entrée du Neuhof

par Jean-François Gérard. 1 259 visites. 2 commentaires.

Stade de la Meinau : 100 millions et 4 000 places de plus pour le grand public

par Jean-François Gérard. 1 558 visites. 7 commentaires.

Dimanche, rassemblement « pour une autre politique migratoire » pendant les portes ouvertes du Parlement européen

par Cassandre Leray. 410 visites. 1 commentaire.