Le Bishnoï, un festival de deux jours sur le tracé du GCO
L'actu 

Le Bishnoï, un festival de deux jours sur le tracé du GCO

actualisé le 01/05/2017 à 23h34

Un festival de deux jours se déroulera en contrebas des jardins du château de Kolbsheim, sur le tracé de la future autoroute payante autour de Strasbourg.

Alors que les expropriations approchent (prévues pour juin 2016) les opposants au grand contournement ouest (GCO) de Strasbourg intensifient l’opposition. Le week-end des 2 et 3 avril, c’est un festival de 2 jours qui se tient à Ernolsheim-Bruche, sur le tracé de la future autoroute payante.

Riverains ou Strasbourgeois dénoncent l’impact sur la nature et les terres agricoles de cette 2×2 voies, qui d’après leurs arguments ne réglerait pas les problèmes d’embouteillages et de pollution à Strasbourg, car la plupart des déplacements sont vers la capitale régionale, surtout les matins et soirs, et non à travers cette dernière.

Fin 2014, le maire de Kolbsheim Dany Karcher nous faisait visiter les lieux


Vidéo Gaspard Glanz

Déclarer la zone « réserve du Bishnoï »

Le but de cette occupation festive et politique au pied du château de Kolbsheim (avec l’autorisation du châtelain) est de symboliquement déclarer la zone « réserve du Bishnoï » où les engins de chantiers seront interdits. Les Bishnoïs sont les membres d’un peuple indien qui défend la nature de manière pacifique.

C’est à cette communauté que Guillaume Bourlier récent membre du collectif GCO Non Merci et principal organisateur de la manifestation a voulu associer son opposition. Depuis quelques semaines, il constate un vrai mouvement à Ernolsheim où il habite :

« Il y aura 50 ou 60 bénévoles rien que de la commune. Pour Ernolsheim c’est énorme ! Le but est de faire une déclaration commune avec des opposants à l’aéroport Notre-Dame des Landes, à l’autoroute A31 en Lorraine et des Allemands de Rhénanie-Palatinat qui feront le déplacement. Le but est de se réapproprier la politique, pas seulement en votant tous les deux mois. »

Le long du canal de la Bruche le festival du Bishnoï se déroule sur un espace naturel où va passer la GCO (document organisateurs)

Le long du canal de la Bruche le festival du Bishnoï se déroule sur un espace naturel où va passer la GCO (document organisateurs)

Depuis mardi 29 mars, les organisateurs rencontrent quelques surprises poursuit Guillaume Bourlier :

« Un panneau du Département du Bas-Rhin indique “piste cyclable interdite” le long du canal, alors que c’est un itinéraire cyclable où d’autres véhicules peuvent passer. Et puis des piquets pour barbelés sont disposés pour enclaver des terrains privés, ce qui est interdit. »

Les organisateurs tablent sur un millier de personnes sur l’ensemble des deux jours.

Concerts et forums

Au programme : des animations, des concerts, ainsi que des ateliers et forums plus politiques (la pollution sur l’Eurométropole : état des lieux, rencontre d’opposants à différents projets en France et en Allemagne, accaparement des terres, comment organiser la lutte sur le terrain).

Les animations commencent à 13h30 le samedi et s’étirent jusqu’au dimanche vers 21h. Les participants pourront rester camper le samedi soir. Une petite restauration accompagnera les festivaliers.

Le programme du samedi…

(document organisateurs)

(document organisateurs)

… et du dimanche

(document organisateurs)

(document organisateurs)

Y Aller

Festival d’occupation de la réserve du Bishnoï, samedi 2 et dimanche 3 avril à partir de 13h30, dans les jardins du château de Kolbsheim et à Ernolsheim-Bruche

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : Sur le tracé du GCO, l’opposition s’organise

Sur Rue89 Strasbourg : tous nos articles sur le GCO

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

De nouveau, une centaine de migrants installés aux Canonniers

par Emeline Burckel. 2 688 visites. 54 commentaires.

Des livreurs Deliveroo en grève, contre des courses à moins de 3€

par Emeline Burckel. 1 858 visites. 3 commentaires.

Deux huissiers mandatés par la Ville de Strasbourg au squat Gruber

par Pierre France. 1 680 visites. 16 commentaires.