Frédéric Bierry : « J’appelle à une mobilisation nationale en faveur du travail social »
Tribune 

Frédéric Bierry : « J’appelle à une mobilisation nationale en faveur du travail social »

Interpellé par une ancienne travailleuse sociale du Service de Protection de l’Enfance du Bas-Rhin, le président du Département Frédéric Bierry répond à la lettre ouverte de Françoise Boucard. Il décrit les efforts engagés par le conseil départemental et appelle à « une grande mobilisation nationale (…) en faveur des missions et des métiers du travail social. »

« La cause des enfants devrait nous rassembler »

La cause des enfants est la plus forte et nous oblige tous. Elle devrait nous rassembler, car elle touche au plus intime de chacun d’entre nous. Je comprends les agents du service de protection de l’enfance, qui exercent un magnifique métier, mais souvent éprouvant, et dont les difficultés sont réelles face à la complexité croissante des situations individuelles des enfants.

Je les comprends d’autant mieux que je suis responsable légal des enfants confiés à la collectivité. Je ne laisserai personne contester la force et la sincérité de mon engagement, d’homme et d’élu, en faveur de ces enfants fragilisés par la vie et des agents qui les accompagnent. Je suis donc particulièrement indigné que la cause des enfants puisse être instrumentalisée.

J’agis au niveau local

Depuis des semaines, un travail de proximité est engagé avec les agents. Des solutions concrètes ont vu le jour, pour renforcer les équipes, accroître et diversifier les places d’accueil, clarifier les responsabilités de chacun, simplifier au maximum les procédures ou faire évoluer les moyens matériels. C’est près de cinq millions d’euros de budget supplémentaire que nous avons débloqués cette année pour les missions de protection de l’enfance, pour améliorer l’accompagnement des enfants et des équipes (près de 350 places et 30 postes créés). 20 millions d’euros sont par ailleurs engagés pour rénover le Foyer de l’enfance. Ces avancées se construisent dans le dialogue avec les équipes, avec les organisations syndicales inscrites dans la démarche, que je remercie pour leur implication exigeante.

Je construis au niveau national

Cette démarche, je la porte avec force pour améliorer le quotidien des enfants et des professionnels, au niveau local et au niveau national : c’est un appel à une grande mobilisation nationale que j’exprime, en faveur des missions et des métiers du travail social. Je mobilise l’ensemble des Départements sur ces questions : le sujet n’a jamais été aussi investi par les Départements. J’ai porté ces sujets au plus haut niveau de l’Etat auprès du Président de la République, du Premier Ministre et des Ministres concernés.

Ne laissons pas les contraintes financières croissantes qui pèsent sur nos collectivités entraver l’exercice de nos missions de solidarité. Nous avons des devoirs envers les plus fragiles. À l’heure où le service public et ses agents font l’objet d’attaques répétées, il est de notre responsabilité de valoriser ces missions et ces métiers. Il est de notre responsabilité de valoriser les parcours réussis d’anciens enfants confiés, grâce à l’engagement des élus et des professionnels. Il est enfin de notre responsabilité d’apporter des réponses concrètes et durables aux besoins des enfants et des professionnels, au travers de propositions et non de postures.

Je suis et je serai toujours à l’écoute de l’ensemble des agents de la collectivité, de manière directe avec mes collègues élus ou par l’intermédiaire de mon équipe d’encadrement.

Nos usagers et nos équipes attendent des réponses concrètes : nous les construisons au niveau local et nous les consoliderons au niveau national, avec celles et ceux qui souhaitent avancer.

Frédéric Bierry, Président du Département du Bas-Rhin

Aller plus loin


L'AUTEUR
Frédéric Bierry
Président du Conseil départemental du Bas-Rhin.

En BREF

Chutes à République !

par piet. 3 956 visites. 3 commentaires.

Lahti supplante Strasbourg pour la « capitale verte européenne 2021 »

par Rue89 Strasbourg. 1 193 visites. 11 commentaires.

Ce week-end, la rue du Jeu-des-Enfants devient la rue Alain Bashung

par Hélène Janovec. 1 741 visites. 4 commentaires.