La Maison du bâtiment devient la Canopée et accueillera des étudiants
Environnement 

La Maison du bâtiment devient la Canopée et accueillera des étudiants

actualisé le 07/07/2016 à 18h49 : Pour ajouter le nom des architectes de la tour Canopée

Deux tours : une réhabilitation de la Maison du bâtiment, et l’autre devant l’édifice à l’abandon remplaceront le site en friche à l’entrée de Strasbourg.

Jacques Avenel, directeur de Spiral, et Francis Meppiel, président d’Edifipierre ont dévoilé les premiers visuels de la future Maison du bâtiment – à l’abandon depuis 2006 – lors d’une conférence de presse avec le maire Roland Ries (PS) et son adjoint à l’urbanisme Alain Jund (EELV) ce mercredi 6 juillet.

Les deux tours ont été pensées pour être cohérentes (doc. remis)

Les deux tours de deux promoteurs différents ont été pensées pour être cohérentes (doc. remis)

Beaucoup d’étudiants à la Canopée

L’édifice de 14 étages place de Haguenau sera conservé et réhabilité en une tour de logements. On y comptera 75 logements sociaux pour étudiants, 136 au sein d’une résidence étudiante et 40 et à 50 appartements privés (« selon la demande », dixit Francis Meppiel) dans les quatre étages supérieurs. Avec quelques balcons et loggia pour ces derniers.

Au sommet, beaucoup de végétation de type tropical ce qui fera que le bâtiment prendra le doux nom de Canopée. Cette tour sera réalisée par Edifipierre. Un investissement d’environ 20 millions d’euros et un ouf de soulagement pour les élus locaux, souvent interpellés sur cette entrée de ville, qualifiée de « verrue » (une partie de l’histoire ici).

L’architecte principal est Francis Parent (d’Archi-Cube), aidé par l’architecte designer Benoît Coquille et l’architecte paysagiste Serge Gross

Vue arrière du bâtiment (document remis)

Vue arrière du bâtiment réalisé par 3 architectes (document remis)

4 300€ le mètre-carré dans Plein ciel

À quelques mètres de là, une autre tour se dressera. Haute de 15 étages et en escaliers, elle s’appellera « Plein Ciel ». Elle remplacera les anciens locaux de la Banque populaire qui seront désamiantés et détruits. On y trouvera 60 logements en accession, 18 à prix intermédiaires locatifs et 20 logements sociaux. Pour les logements en accession, le prix de départ est 4 300 euros par mètre-carré.

A l'avant, une nouvelle tour de 15 étages, appelée plein ciel (doc. remis)

A l’avant, une nouvelle tour de 15 étages, appelée Plein ciel dessiné par les architectes de Denu et Paradon (doc. remis)

De plus, 74 places de parkings se situeront en sous-sol et un peu au rez-de-chaussée. Un espace à partager avec quelques commerces, qui se répartiront 300m². Pour cette tour, c’est Spiral qui sera à la manœuvre. Le budget est similaire à sa voisine, environ 20 millions d’euros.

Trouver un usage pour le parking vide

Quant au parking à l’arrière, seul terrain qui appartient à la Ville de Strasbourg, il sera intégré dans une concertation plus large à l’automne 2016, qui devrait durer six mois. Ces discussions auront pour but de redéfinir l’aménagement de l’ensemble de la place de Haguenau. Espérons qu’elle soit plus fructueuse que celle sur le tram vers l’ouest (le collectif pour le tram à Koenigshoffen proposait justement un tracé par la gare qui permettait un prolongement futur du tram jusqu’à cette place).

Le parking inutilisé appartient toujours à la Ville de Strasbourg, prête à céder le terrain.

Le parking inutilisé appartient toujours à la Ville de Strasbourg

Le manque de transports en commun et de parking pour accompagner le projet figurait parmi les « sept erreurs » relevées par l’opposition dans le Plan local d’urbanisme (PLU). Il doit être bouclé avant la fin de l’année.

Un projet pour les bâtiments devant et un autre pour la tour. (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Un projet pour les bâtiments devant, qui seront désamiantés et détruits, et un autre pour la tour. (Photo JFG / Rue89 Strasbourg)

La concertation s’annonce serrée, car il ne sera pas question de « réduire les flux » de voitures qui desservent l’autoroute, Schiltigheim et la gare a prévenu Roland Ries. Il est néanmoins question de rendre l’accès au parc au centre de la place plus sympathique. La ville de Schiltigheim, limitrophe du carrefour devrait y être associé, c’est en tout cas le souhait du maire Jean-Marie Kutner (UDI).

Les travaux doivent débuter début 2017 pour se terminer deux ans plus tard.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : deux projets pour sortir la Maison du bâtiment de l’abandon

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un séisme secoue Strasbourg, Fonroche dément en être à l’origine

par Pierre France. 8 786 visites. 32 commentaires.

Harcèlement : Le procès de l’ex-directeur de la Maison des associations reporté en mars

par Pierre France. 1 074 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Avec la Vélorution dimanche, le collectif compte peser sur les municipales

par Jean-François Gérard. 1 450 visites. 8 commentaires.