Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Les eurodéputés incluent gaz et nucléaire dans les énergies « durables », des manifestations devant le Parlement
Politique 

Les eurodéputés incluent gaz et nucléaire dans les énergies « durables », des manifestations devant le Parlement

par Lucie Lefebvre.
Publié le 6 juillet 2022.
Imprimé le 29 novembre 2022 à 18:41
1 020 visites. 5 commentaires.

Les députés européens ont tranché ce mercredi 6 juillet : le gaz et le nucléaire sont considérés comme des énergies nécessaires pour la transition vers la neutralité carbone. Ils bénéficient ainsi d’une nouvelle classification, et s’ajoutent aux « activités économiques durables » de l’Union européenne. Des pros et des anti-nucléaires ont essayé d’interpeller les députés devant le Parlement. Reportage.

Les eurodéputés ont voté mercredi 6 juillet à midi pour l’inclusion du gaz et du nucléaire dans la classification des énergies considérées comme nécessaires pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone de l’Union européenne, parce qu’elles émettent moins de CO2 que la production d’énergie à l’aide du pétrole ou du charbon.

Une décision polémique. Désormais, les centrales nucléaires et à gaz, ainsi que les infrastructures nécessaires pour la production de ces énergies devraient bénéficier plus facilement de financements dédiés à la transition écologique, notamment des investisseurs privés, car elles seront classées comme bénéfiques dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les eurodéputés français ont voté majoritairement pour cette inclusion, les Allemands ont fait l’inverse.

Deux manifs devant le Parlement

Dès 8h du matin devant le Parlement européen à Strasbourg, des militants climatiques avec des objectifs bien différents se tiennent en face-à-face. D’un côté, une trentaine de personnes pour l’inclusion du nucléaire en tant « qu’activité économique durable », de l’autre environ 80 personnes se positionnent contre. Pourtant, les deux camps prétendent lutter contre le réchauffement climatique. 

Les Voix du nucléaire face à la coalition anti-nucléaire devant le Parlement européen ce matin. (Lucie Lefebvre / Rue89 Strasbourg)

Les anti-nucléaires regroupent une coalition d’associations. On y retrouve Extinction Rebellion, Green Peace ou encore Réseau sortir du nucléaire. Italiens, Polonais, Suédois et Français commencent à former une chaîne humaine à partir de 8h30 sur tout le pont Joseph Bech. Sourire aux lèvres, ils interpellent les députés qui arrivent au compte-gouttes en criant « Chaud chaud, on est plus chaud que le climat ». 

La chaîne humaine formée par les anti-nucléaires devant le Parlement européen, à Strasbourg. (Lucie Lefebvre / Rue89 Strasbourg)

Simone Fest, militante anti-nucléaire depuis trente ans, soutient que le nucléaire ne sera jamais la solution :

« Tout cet argent qui sera mis dans le gaz et le nucléaire le sera d’autant moins dans les énergies renouvelables, et pour l’instant, on n’a pas vraiment de solutions pour les déchets nucléaires. Cela aura des conséquences pour les générations futures. »

Simone Fest, militante anti-nucléaire
Simone Fest, membre du Réseau sortir du nucléaire, devant les militants anti-nucléaire. (Lucie Lefebvre / Rue89 Strasbourg)

« Etre anti-nucléaire, ce n’est pas être écolo »

De l’autre côté de la route, la présidente des Voix du nucléaire, Myrto Tripathi tente pourtant de convaincre les opposants. Elle prend la parole au micro à plusieurs reprises malgré les « Mensonges » et les « C’est faux » rétorqués par la partie adverse. La fondatrice de l’association pro-nucléaire se dit « compréhensive » de leur position au vu « des discours véhiculés depuis des années ». Mais pour elle, le constat est sans appel :

« Aujourd’hui il y a un consensus scientifique extrêmement fort, démontré par des décennies de pratique et de mise en œuvre, qui montre que l’énergie d’origine nucléaire répond à tous les critères qui aujourd’hui qualifient la soutenabilité des investissements durables.  

Est ce que vous voulez combattre le réchauffement climatique ou vous voulez combattre le nucléaire ? Etre anti-nucléaire ce n’est pas être environnementaliste, ce n’est pas être écolo. »

Myrto Tripathi, fondatrice de l’association Les Voix du nucléaire
Myrto Tripathi, fondatrice de l’association les Voix du nucléaire fait un discours devant les militants. (Lucie Lefebvre / Rue89 Strasbourg)

Les partisans des Voix du nucléaire, venus aussi de toute l’Europe, regrettent cependant un point du texte : la présence du gaz dans cette classification.

« La présence du gaz dans l’acte délégué sera un frein pour beaucoup de parlementaires, c’est un frein pour nous aussi. »

Myrto Tripathi, fondatrice de l’association Les Voix du nucléaire

Un face-à-face pacifique

Malgré leurs oppositions, l’ambiance est plutôt conviviale et pacifique. Trois activistes déguisés en ours polaires pro-nucléaires se dandinent sur la musique qui sort des hauts-parleurs. Vers 9h30, les jeunes militants anti-nucléaires prennent le contrôle de l’enceinte du trottoir d’en face. Myrto Tripathi leur répond : « N’hésitez pas à vous amuser et à danser avec notre enceinte, vous allez adorer notre climat, vous allez adorer le monde qu’on propose. » 

Les partisans des « Voix du nucléaire » devant le Parlement européen, à Strasbourg (Lucie Lefebvre / Rue89 Strasbourg)

L’heure est même au débat et à la pédagogie. Un militant anti-nucléaire traverse la route sur son vélo et veut comprendre les arguments de l’autre partie. Une discussion passionnée se déclenche alors entre les deux militants. Finalement, leur conviction est la même : ils veulent toutes et tous sauver la planète. 

Article actualisé le 25/10/2022 à 17h45
L'AUTEUR
Lucie Lefebvre
Lucie Lefebvre
Journaliste en stage à Rue89 Strasbourg. Originaire de Strasbourg, en formation à l'École de journalisme de Toulouse (EjT).

En BREF

Lancement d’une association pour l’égalité de genre dans la culture samedi

par Pierre France. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une marche contre les violences sexistes et sexuelles samedi

par Maud de Carpentier. 319 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation spontanée mercredi contre une conférence anti-avortement au Parlement européen

par Maud de Carpentier. 1 080 visites. 1 commentaire.
×