Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Sur fond de GCO, de nouvelles élections municipales à Duttlenheim
L'actu 

Sur fond de GCO, de nouvelles élections municipales à Duttlenheim

par Jean-François Gérard.
Publié le 3 février 2021.
Imprimé le 01 décembre 2021 à 00:41
2 681 visites. 1 commentaire.

Le Conseil d’État a définitivement annulé les élections dans cette commune proche de la future autoroute, en raison d’un tract polémique distribué le dernier soir et du faible écart de voix.

Il faudra recommencer les élections municipales à Duttlenheim, aux portes de l’Eurométropole. Fin janvier, le Conseil d’État a validé le jugement du tribunal administratif de Strasbourg du 17 septembre.

Réélu de justesse en mars, le maire sortant Jean-Luc Ruch (divers droite) avait fait appel. En vain. Les juges confirment une infraction au code électoral. Le conseil municipal du lundi 1er février a ainsi été annulé. En attendant une nouvelle élection, la préfecture du Bas-Rhin a jusqu’à la fin de la semaine pour désigner une commission spéciale qui gèrera les affaires courantes.

Tract offensif in extremis

Le dernier vendredi soir de campagne, entre 20h et 21h30, la liste du maire « Ensemble pour l’avenir de Duttlenheim » avait distribué un nouveau tract aux habitants. Elle y accusait la liste concurrente « d’opportunisme politique pseudo-écologique » et s’en prenait aux absences en conseil municipal de Sylvia Fenger, élue d’opposition et numéro 2 de la liste.

Dans cet ultime document de campagne, la liste Dutt’autrement devenait celle de « l’équipe de la reine Fenger et du roi Denisty (sic) », la tête de liste. Au-delà du ton employé, la loi interdit « de porter à la connaissance du public un élément nouveau de polémique électorale à un moment tel que ses adversaires n’aient pas la possibilité d’y répondre utilement ». Or, quelques heures plus tard, à partir de minuit, la campagne était terminée et donc interdit de communiquer une réponse, via un tract ou par un autre moyen.

La différence n’ayant été que de 7 voix, 630 contre 623, cette action a pu altérer la sincérité du résultat le 15 mars (56,2% de participation). Il y a eu davantage de bulletins blancs (12) et nuls (28) que d’écart.

Duppigheim à l’embranchement sud du GCO et de l’A35 à Ittenheim, le long de la portion gratuite jusqu’à la zone d’entreprises de Duppigheim, Duttlenheim et Ernolsheim-Bruche. (Photo Emeline Burckel / Rue89 Strasbourg)

Le GCO omniprésent dans la campagne

Comme dans plusieurs communes le long du Grand contournement ouest -GCO – voir nos articles) de Strasbourg, l’autoroute avait cristallisé les débats. La liste battue Dutt’Autrement estime que le maire en place depuis 2001 n’a pas assez défendu les intérêts des habitants face à ce projet et les aménagement de la société Vinci. De l’autre côté de la future autoroute, à Duppigheim, c’est le scénario inverse qui s’est produit. La liste issue d’anciens opposants au GCO l’a emporté face à l’équipe sortante.

Sauf jugement contraire au tribunal administratif, le GCO devrait être mis en service fin 2021. D’ici-là, les dossiers connexes ne manquent pas : l’installation de l’aire de service, le suivi de la pollution sonore et atmosphérique à quelques centaines de mètres du collège Nicolas Copernic et à plus long terme le développement de zones d’activités en lien avec l’autoroute…

Des élections, mais quand ?

Les deux mêmes listes devraient à nouveau s’opposer. Mais la date est encore inconnue. En cas d’annulation, les élections municipales doivent se tenir sous trois mois. Mais ce délai est exceptionnellement rallongé jusqu’au 13 juin 2021 en raison de la crise sanitaire.

Les communes de Sainte-Marie-aux-Mines et Dessenheim dans une situation similaire, aucune date n’est encore fixée par la préfecture du Haut-Rhin. Pourtant il n’y a pas eu d’appel aux jugements donnés dès octobre et… juillet 2020 (!). Un attentisme que contestent les deux maires « déchus ». Dans les communes Grand-Fort-Philippe (Nord) et Donchery (Ardennes) Est, les élections partielles ont été programmées en janvier et février.

Article actualisé le 04/02/2021 à 11h01
L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Un collectif de profs s’organise pour sortir leurs élèves et leurs familles de la rue

par Camille Balzinger. 3 136 visites. 12 commentaires.

À Reichshoffen, l’usine Alstom reprise par l’Espagnol CAF, préféré par les salariés

par Jean-François Gérard. 747 visites. 2 commentaires.

À Kilstett, des hooligans néonazis se battent en plein centre-ville

par Guillaume Krempp. 13 636 visites. 1 commentaire.
×