Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Géothermie : Fonroche se retire du port aux pétroles
L'actu 

Géothermie : Fonroche se retire du port aux pétroles

par Pierre France.
Publié le 21 août 2015.
Imprimé le 22 octobre 2021 à 20:38
1 727 visites. 1 commentaire.
Une centrale de géothermie (-)

Une centrale de géothermie (-)

La société Fonroche a renoncé à son projet d’exploiter un site de géothermie profonde sur le périmètre du port aux pétroles. Un repli qui n’étonne guère, étant donné la très forte opposition qui s’était exprimée contre cette implantation, de la part des habitants mais aussi des élus locaux, qui tous s’étaient prononcés contre ce forage en pleine zone de protection contre les risques technologiques (PPRT).

Le coup de grâce est intervenu en juillet, lorsque l’avis de l’enquête publique s’est révélé défavorable. Pour le commissaire enquêteur, un forage sur la zone du port au pétroles faisait courir aux sources d’eaux chaudes souterraines des risques de pollution. En théorie, la préfecture pouvait toujours autoriser le forage, mais les recours s’en seraient trouvés confortés.

Trop d’oppositions locales

 

Directeur de Fonroche géothermie, Jean-Philippe Soulé ne souhaite pas aller au combat :

« Nous réfutons totalement les conclusions de l’enquête publique. La technologie que nous employons ne faisait courir aucun risque supplémentaire aux sources d’eaux, grâce à l’établissement de six barrières imperméables. Par ailleurs, le sol sur cette zone est argileux, donc élastique, et ne peut se fissurer en cas d’explosion à la surface. Mais on a besoin de sérénité pour investir 60 millions d’euros, et on constate que le port aux pétroles n’est toujours pas accepté dans sa finalité même par l’environnement local. Donc on préfère se concentrer sur nos autres projets. »

Fonroche est impliqué encore dans deux projets de géothermie profonde dans le Bas-Rhin. Un premier à Eckbolsheim, où là aussi l’avis d’enquête publique est dévavorable et le second à Vendenheim, où l’enquête publique débute à la rentrée. Pour Jean-Philippe Soulé, rien ne presse :

« Nous sommes des industriels, on se projette sur 50 ans. La technologie de la géothermie profonde est mature et la géologie de l’Alsace en fait une région de choix pour l’exploitation de cette énergie. »

 

 

Deux autres projets de géothermie sont en cours, portés par Électricité de Strasbourg : un à Mittelhausbergen et un autre à Illkirch-Graffenstaden.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 488 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 071 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 576 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×