Grande braderie : 9 ponts sur 21 ouverts aux piétons samedi
L'actu 

Grande braderie : 9 ponts sur 21 ouverts aux piétons samedi

actualisé le 30/07/2016 à 09h06 : Après un nouveau point presse jeudi 28 juillet

La Grande Braderie de Strasbourg, samedi 30 juillet, est maintenue. Elle sera cependant dotée d’un dispositif de sécurité important, rappelant celui en vigueur lors du Marché de Noël : pas de véhicule dans l’île centrale, barrages filtrants et patrouilles permanentes. Seuls 9 ponts sur les 21 seront ouverts.

Après l’attentat de Nice, la tenue de la Grande Braderie de Strasbourg, prévue samedi 30 juillet et qui rassemble chaque année des dizaines de milliers de personnes dans le centre de Strasbourg, n’était pas gagnée. Les services de sécurité de l’État ont tenu de multiples réunions avec les services de la Ville de Strasbourg et les associations de commerçants ces derniers jours et finalement, le maire de Strasbourg, Roland Ries, a choisi de maintenir l’événement commercial.

En revanche, un dispositif de sécurité très important sera déployé toute la journée de samedi, rappelant celui en vigueur en décembre, lors du Marché de Noël et aménagé avec les enseignements de l’attentat de Nice. Les restrictions d’accès seront plus importantes, puisque seuls 9 des 21 ponts qui permettent d’entrer sur la Grande Ile de Strasbourg seront ouverts aux piétons. Les 12 autres seront bloqués par les forces de l’ordre.

Le dispositif de sécurité de la Grande Braderie

Le dispositif de filtrage du périmètre de la Grande Braderie. En rouge, les corridors de sécurité.

En résumé, il y aura un filtrage strict des véhicules présents dès vendredi soir, et samedi toute la journée. En dehors des parkings privés, toutes les voitures doivent quitter le centre le vendredi 29 à 22h, sous peine de se retrouver à la fourrière. Seuls les commerçants pourront cheminer leurs marchandises entre 5h et 7h du matin et les reprendre à partir de 22h. Entre ces horaires, toute pénétration d’un véhicule dans l’enceinte de la Grande Île sera proscrit. Des riverains ont ainsi dû décaler leur déménagement.

De 6h à 22h30, il n’y aura pas non plus de tramways ni bus dans le périmètre de la Grande Île. Ils seront arrêtés à l’extérieur. Néanmoins, les espaces des rails de tramway ne seront pas occupés par des stands de commerçants, ils seront dédiés à la circulation des véhicules de sécurité. L’objectif étant de permettre l’évacuation rapide de la foule en cas d’incident, et la circulation des moyens de secours.

Un peu moins de stands de commerçants non-sédentaires

De même, la place Kléber sera dégagée de la présence de stands, afin d’offrir une respiration aux mouvements de foule. L’ensemble de ces restrictions a limité l’installation à environ 200 commerçants non-sédentaires, contre 250 à 300 habituellement, en plus des stands des boutiques. Les magasins les plus importants doivent également se doter d’agents de sécurité supplémentaires.

Les véhicules de secours et ceux autorisés, comme une dizaine de camions frigorifiques pour les stands de nourriture, seront contrôlés à trois points d’accès : les ponts du Corbeau, de Paris et de la Fonderie. Les autres accès seront complètement barrés à la circulation. Pas moins de 1 400 affiches (dont 400 dans les commerces) sur l’évènement ont été disposés, à la fois pour la promotion, la prévention, les annonces, etc.

En outre, les drones, artifices, chiens dangereux et la consommation alcool sur la voie publique (hors terrasses) sont interdits.

350 à 400 hommes en plus, pas d’illuminations de la cathédrale

Les forces de police seront équipées « d’armes collectives », afin de s’interposer à toute pénétration de force de l’enceinte du périmètre sécurisé. Les militaires de l’opération Sentinelle patrouilleront à l’extérieur de la Grande Île. Au total, on dénombre 350 et 400 personnes mobilisées, dont 30 vigiles supplémentaires d’une société de sécurité embauchée par les Vitrines de Strasbourg, organisateur de l’événement. Une partie des troupes (unités mobile, personnel en civil, personnel de la bac) se déplaceront dans la foule.

Le premier adjoint Alain Fontanel (PS) a indiqué que le surcoût de ces dispositions de sécurité ne sera connu qu’après les festivités. En outre, samedi soir, les illuminations de la Cathédrale sont annulées, en raison de la superposition des contraintes de sécurité.

L'AUTEUR
Pierre France, Benjamin Bruel et Jean-François Gérard

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 5 186 visites. 15 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 535 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 545 visites. 5 commentaires.