Interpellés par des habitants, trois candidats formulent des propositions pour l’Elsau
Politique 

Interpellés par des habitants, trois candidats formulent des propositions pour l’Elsau

actualisé le 14/03/2020 à 12h37

Début février, des habitants de l’Elsau avaient adressé aux candidats aux élections municipales de Strasbourg leurs propositions pour leur quartier. Jeanne Barseghian, Jean-Philippe Vetter et Catherine Trautmann sont les seuls à avoir répondu.

Des habitants du quartier de l’Elsau avaient adressé mercredi 12 février aux candidats aux élections municipales leurs propositions pour ce quartier enclavé de l’ouest strasbourgeois. « Engagés dans une action citoyenne » au sein de l’Amicale des habitants de l’Elsau (Ahel), ils souhaitent « la rénovation urbaine du quartier qui réponde véritablement aux besoins de ses habitants et de ses usagers. » Trois têtes de liste seulement ont répondu à ces habitants.

Catherine Trautmann pour raccorder l’Elsau au parc naturel urbain

Concernant la création « d’un espace vert de loisir sur la zone en friche à l’ouest de l’Elsau, la candidate socialiste Catherine Trautmann répond :

« Ce secteur n’est pas constructible (classement en zone naturelle au Plan local d’urbanisme). Nous souhaitons pérenniser cette situation, sanctuariser cet espace de respiration aux abords directs du quartier. »

À propos de la rénovation urbaine, l’ancienne maire de Strasbourg renvoie au plan d’aménagement arrêté début 2019. « Lors de la mise en oeuvre opérationnelle de ce projet, qui s’étalera sur près de 10 ans, nous souhaitons renforcer les liens avec le Parc naturel urbain », a-t-elle écrit.

Les Elsauviens signataires souhaitent l’élargissement de ce Parc naturel urbain avec la zone de l’étang Gérig dont la gravière cessera ses activités dans les années à venir. La candidate socialiste écrit que ce secteur « pourrait être le lieu du développement d’un véritable parc sur l’Ill. »

Les membres du collectif de citoyens de l’Elsau regrettent cependant que Catherine Trautmann n’ai pas eu un mot sur « l’avenir et l’évolution de l’A35, ni sur les problèmes de pollution. »

Vue aérienne de l’Elsau (Google Earth)

Jean-Philippe Vetter en accord avec toutes les propositions

« Jean-Philippe Vetter est d’accord avec toutes nos propositions, il s’engage sur tout et même davantage. C’est fabuleux ! », ironise l’Ahel. Le candidat de la droite LR approuve notamment la mise en place d’un espace vert de loisirs sur les friches situées à l’ouest. Mais aussi la plantation de « plusieurs centaines d’arbres » et « l’installation d’un mur antibruit le long de l’A35 » pour lequel le candidat s’engage à « saisir les plus hautes autorités de l’Etat, le gouvernement, la présidence de la République… »

Il propose également deux études. La première pour la requalification d’un terrain agricole d’Ostwald – « qui pollue les zones habitées de l’Elsau » selon les habitants – en zone maraîchère bio. La seconde pour la création d’une ferme auberge sur ces terres.

Le collectif de citoyens de l’Elsau espère qu’il ne s’agisse pas de « promesses électorales sans lendemain… »

Les propositions de la liste de Jeanne Barseghian

Dans sa réponse écrite au collectif elsauvien, Jeanne Barseghian assure qu’elle « entamera la séquence démocratique et citoyenne qui permettra collectivement d’enrichir et de finaliser [ces] projets et idées pour l’Elsau. »

Pour réduire le bruit et la pollution de l’A35 le long de l’Elsau, les écologistes commenceraient par réduire la vitesse sur l’A35 et ce dès le début de mandat. Cela fait, des mesures du bruit seront ensuite effectuées pour décider de l’opportunité de construire un mur antibruit.

Pierre Ozenne estime « envisageable » l’aménagement « d’une zone de loisirs sur une partie des prairies ouest de l’Elsau » à condition de « respecter la biodiversité locale, notamment en laissant des zones enherbées hors de la tonte. » Quant au champ le long de l’Ill, les écologistes demanderaient à son exploitant de se reconvertir en maraîchage bio, « pour alimenter les écoles de la ville. »

Plusieurs réponses manquantes

L’Amicale des habitants de l’Elsau a indiqué ne pas avoir reçu de réponse des équipes d’Alain Fontanel (LREM), Hombeline du Parc (RN), Kevin Loquais (Génération.s / LFI), Chantal Cutajar (Citoyens engagés) ou Patrick Arbogast (Égalité active). Le quartier de l’Elsau, enclavé et comprenant moins de 6 000 habitants, se plaint d’être souvent l’oublié des politiques publiques.

L'AUTEUR
Kévin Gasser

En BREF

Disparition du poste d’assistant social dans les lycées : « Le gouvernement démolit l’école publique »

par Alice Ferber. 3 939 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La municipalité abandonne les poursuites contre l’Hôtel de la Rue

par Jean-François Gérard. 2 168 visites. 5 commentaires.

Nouvel incendie de déchets à l’incinérateur Sénerval : « On les avait prévenus »

par Lola Collombat. 2 800 visites. Aucun commentaire pour l'instant.