Un homme-grenouille pour nettoyer le bassin d’Austerlitz
L'actu 

Un homme-grenouille pour nettoyer le bassin d’Austerlitz

En 2017, Rue89 Strasbourg vous parlait de Sergueï, qui repêchait des vélos au fond du bassin d’Austerlitz. Ce lundi 11 février ce sont d’autres bienfaiteurs qui s’occupaient des eaux froides du jeune quartier Malraux. Aux pieds des tours Black Swans et du cinéma UGC Ciné Cité, trois collaborateurs de la société Nautilia mandatée par la Ville de Strasbourg s’affairaient. L’un d’eux en tenue de plongée explorait ces fonds aquatiques d’une profondeur de 2 à 3 mètres à l’aide d’une lampe frontale. Un autre remontait les objets à la surface à l’aide d’une corde. Le dernier délimitait un périmètre de sécurité et chargeait une camionnette avec la collecte.

Aperçu pris sur le vif



Quelques aperçus de la pêche aux vélos ou autres trésors sous-marins strasbourgeois.

Cette opération vise à enlever les objets massifs de fond l’eau pour qu’ils ne heurtent pas les pales d’une machine de nettoyage des eaux qui doit être mise en marche ensuite. La durée du repêchage dépend… du civisme des Strasbourgeois et du contenu du fond de l’eau. Ainsi, un vélo repêché ne présentait pas de traces de rouille, ce qui laisse penser que sa noyade date de moins d’un mois. D’autres objets, barrières, chaises ou palettes semblaient plus anciens. La plupart de ces trésors sous-marins sont envoyés dans une benne pour une réutilisation de ce qui peut l’être. Les cannes à pêche strasbourgeoises devraient moins souffrir pour quelques semaines.

Vendredi 8 février, la Ville a testé un nouveau robot de collecte de déchets flottants, appelé RiverWhale.

Vu son état, ce vélo n'a pas dû être jeté à l'eau il y a longtemps. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Vu son état, ce vélo n’a pas dû être jeté à l’eau il y a longtemps. Pour le reste… (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Vu son état, ce vélo n'a pas dû être jeté à l'eau il y a longtemps. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

Une pompe permet d’alimenter le plongeur en continu. (photo JFG / Rue89 Strasbourg)

L'AUTEUR
Jean-François Gérard
Jean-François Gérard
A rejoint la rédaction de Rue89 Strasbourg à l'été 2014. En charge notamment de la politique locale.

En BREF

Pourquoi la proposition de loi sur l’antisionisme est inutile

par Antoine Matter. 1 163 visites. 2 commentaires.

Enfants et parents pourront participer au défilé du Carnaval

par Jean-François Gérard. 1 060 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un appel aux témoignages des vacataires de l’Université de Strasbourg

par Pierre France. 1 737 visites. 4 commentaires.