Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Ils mettent le feu du funk partout, le 3e album des Fat Badgers sort vendredi
Culture 

Ils mettent le feu du funk partout, le 3e album des Fat Badgers sort vendredi

par Pierre France.
Publié le 1 mars 2017.
Imprimé le 09 décembre 2022 à 18:14
2 729 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ils sont quatre, ils s’habillent comme les Bee Gees et périodiquement, ils secouent Strasbourg lors de leurs concerts survitaminés, avec ce mélange de funk et d’electro qui transforme tous les publics en danseurs compulsifs. Rebelote vendredi, dans un lieu encore secret à Strasbourg, avec la « release party » du 3e volet de leur trilogie. Après The Fat, The Bad, voici The Gers.

« Who’s Got The Funk ? Everyone’s got the funk ! », répondent les quatre musiciens de The Fat Badgers. Vendredi 3 mars, ces musiciens issus du conservatoire de Strasbourg présentent lors d’une « release party » qui promet d’être dantesque le dernier mini-album (EP) de leur trilogie disco-funk : The Gers.

En 2013 et 2014, Rue89 Strasbourg vous avait déjà invité à découvrir leurs précédents albums, The Fat puis The Bad, à l’occasion de leurs concerts. The Fat Badgers sont chez eux au Mudd, mais on les a vus à la Laiterie, à Nancy, Metz et en tournée un peu partout en France depuis cinq ans.

Les Fat Badgers ne considèrent pas les soul trains comme obsolètes… (doc remis)

Car la musique des Fat Badgers s’apprécie en live. Il faut les voir raviver la fièvre disco avec leurs samples millimétrés, taillés pour le groove, et capables de transformer n’importe quelle salle de concert en dancefloor déchaîné. En février, ils ont rempli la salle de Django Reinhardt pour un never-ending soul train remarqué (voir ici la vidéo). Pas convaincu ? Regardez ce que ça donne :


Disco rénovée et décomplexée

Généreuse, ancrée dans une tradition disco mais vitaminée à l’electro, la musique des Strasbourgeois Cyprien Steck (claviers), Arthur Vonfelt (guitare) et des Barisiens Rémi Bouet (basse) et Victor Binot (batterie) n’en est pas moins ultra-précise, ce qui la rend très efficace. Les quatre musiciens n’hésitent pas à appeler tous les codes de leurs mentors, les voix poussées jusqu’à en être déformées, les basses omniprésentes, le résultat est toujours une joyeuse communion.

En témoigne leur nouveau clip de Bad Mothers, enregistré au Mudd en novembre :

Deux autres titres sont à découvrir sur l’EP The Gers, « Jak Chirak » et « Who’s Got The Funk ». L’album est disponible vendredi 3 mars en vinyle, CD et en numérique sur la plate-forme Bandcamp. Il reste des tickets disponibles pour la « release party », une soirée qui pourrait être la plus importante de la trilogie, la plus inoubliable de ces cinq années ! C’est le moment de ressortir les perruques et les pantalons moulants à paillettes.

 

Article actualisé le 01/03/2017 à 13h36
L'AUTEUR
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Après l’évacuation du camp de l’Étoile, au moins la moitié des sans-abris est à Bouxwiller

par Thibault Vetter. 17 052 visites. 2 commentaires.

La police a procédé ce matin à l’expulsion des occupants du parc de l’Étoile

par Thibault Vetter et Amélie Schaeffer. 6 527 visites. 3 commentaires.

Camp de l’Étoile : Jeanne Barseghian annonce attaquer l’État pour sa défaillance en matière de mise à l’abri

par Thibault Vetter. 3 088 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×