Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Jeanne Barseghian prête à accueillir des réfugiés afghans, Strasbourg moins
L'actu 

Jeanne Barseghian prête à accueillir des réfugiés afghans, Strasbourg moins

par Pierre France.
Publié le 18 août 2021.
Imprimé le 26 octobre 2021 à 22:57
4 747 visites. 24 commentaires.

La maire de Strasbourg Jeanne Barseghian a pris le contre-pied d’Emmanuel Macron mardi en affirmant que Strasbourg était prête à accueillir des réfugiés d’Afghanistan, suite à la prise de contrôle du pays par les Talibans. Mais les places d’hébergement manquent toujours cruellement.

La maire (EELV) de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a indiqué mardi 17 août que la Ville de Strasbourg était prête à accueillir des réfugiés en provenance d’Afghanistan. Suite à la conquête du pays par les Talibans, un conglomérat de tribus afghanes très conservatrices et axées sur une vision rigoriste de l’islam, des milliers d’Afghanes et d’Aghans craignent pour leur vie. Une situation qui fait craindre au président de la République, Emmanuel Macron, « des flux migratoires importants » lors d’une allocution télévisée lundi soir.

Jeanne Barseghian a répondu dans un tweet au chef de l’État que Strasbourg « avait les moyens d’accueillir dignement » les réfugiés afghans.

Problème : l’hébergement d’urgence est une compétence de l’État. Le volontarisme de la municipalité va donc devoir vite se heurter à la disponibilité et aux moyens engagés par la préfecture du Bas-Rhin. Jeanne Barseghian l’a d’ailleurs reconnu sur France Bleu Alsace :

« Quand on voit cette détresse humaine, on ne doit pas hésiter et on ne doit pas avoir des préoccupations comme celles exprimées par le Président de la République autour des flux migratoires et du tri à effectuer entre les personnes. Je sais pouvoir compter sur les services de la Ville de Strasbourg qui sont en lien étroit avec les services de la préfecture et les associations de terrain. »

Jeanne Barseghian en 2019, au conseil européen des régions (Photo Fred Guerdin / Union européenne / cc)

Plusieurs centaines de personnes dans la rue chaque nuit

Sauf que les services de la Ville et de la préfecture sont déjà « mobilisés » pour l’hébergement d’urgence, c’est à dire la gestion d’une pénurie permanente de places d’accueil pour les Français sans domicile et les demandeurs d’asile, que leurs dossiers soient en cours d’instruction ou non. L’estimation du nombre de personnes à la rue est délicate mais Valérie Suzan, présidente de Strasbourg Action Solidarité, témoigne :

« Mardi soir, nous avons servi 230 repas à la gare et lors de notre maraude, nous avons servi 70 repas. On a dû arrêter la distribution auprès des campements avant la fin de notre tournée, faute de nourriture disponible. Donc, accueillir les futurs réfugiés afghans, c’est très bien mais il faudrait fournir des conditions de vie décentes aux centaines de sans-abris qui se trouvent déjà à Strasbourg. »

Le programme de la liste « Strasbourg écologiste et citoyenne » promettait 500 places d’hébergement supplémentaires. En novembre 2020, la Ville a créé une première tranche d’une centaine de places, une deuxième tranche de 100 places a été votée en février et l’Eurométropole a voté en juin la création d’une troisième tranche.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Fin de l’hébergement à l’hôtel F1 de Geispolsheim, une vingtaine de personnes à la rue

par Maël Baudé. 5 218 visites. 2 commentaires.

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 555 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 136 visites. 3 commentaires.
×