Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Jérémy Govi, le candidat surprise aux législatives qui veut « porter la voix des quartiers populaires »
Politique 

Jérémy Govi, le candidat surprise aux législatives qui veut « porter la voix des quartiers populaires »

par Thibault Vetter.
Publié le 11 mai 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 17:52
2 450 visites. 6 commentaires.

Jérémy Govi est animateur au centre socio-culturel d’Hautepierre. Impliqué dans plusieurs associations et très ancré dans le quartier, il se présente aux élections législatives dans la circonscription du centre et de l’ouest strasbourgeois. Rencontre à son lancement de campagne.

« Hautepierre, c’est un peu ma famille », déclare Jérémy Govi, candidat sans étiquette aux élections législatives pour la circonscription du centre et de l’ouest de Strasbourg (67-1). Quelques dizaines de personnes sont présentes ce lundi 9 mai en début de soirée, pour le lancement de campagne. Le rendez-vous se tient devant les locaux de l’AJF Hautepierre, club de foot dont il est vice-président.

Jérémy Govi, avec Myriam et Souade de l’association Femmes d’ici et d’ailleurs. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Défendre la jeunesse, aider les quartiers pauvres

Sur le gravier, quelques tables protégées par des tonnelles accueillent des habitants d’Hautepierre et de Koenigshoffen. Le soleil se couche lentement. Tous semblent connaitre et apprécier le candidat. « C’est un exemple pour beaucoup ici. Il file des coups de main et connait la vie dans les quartiers. Il peut apporter quelque chose de nouveau s’il est élu », explique un homme, gobelet rempli de Fanta à la main.

Les bureaux de vote de la circonscription


Carte : Raphaël Da Silva

Jérémy Govi est animateur au centre socio-culturel (CSC) le Galet, à Hautepierre, et engagé dans l’association Solidariteam, qui organise notamment des distributions alimentaires. Il entend, à travers sa candidature et son mandat s’il est élu, porter la parole des quartiers populaires :

« Je suis fils de mineur, j’ai grandi ici. Notre objectif, c’est de défendre la jeunesse, de mettre en place des dispositifs pour permettre aux jeunes d’avoir des projets. On veut aussi aider les quartiers les plus pauvres, notamment en donnant des locaux aux associations qui en ont besoin. Avec Solidariteam, on n’a rien alors qu’on aide énormément de monde. »

Jérémy Govi pendant le discours de lancement de sa campagne. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Des mesures proches de celles de la Nupes

Faiçal Amroun, responsable de campagne de Jérémy Govi et ancien colistier d’Alain Fontanel (LREM) aux élections municipales en 2020, donne des éléments de programme. Ils se rapprochent de ceux de Jean-Luc Mélenchon et la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) qui se présente aux mêmes élections :

« On est aussi pour l’augmentation du SMIC à 1 400 euros et la retraite à 60 ans. Ensuite, le programme se fera en fonction des rencontres que nous ferons avec les habitants, pour porter leurs revendications. »

Fayçal Amroun, ancien soutien d’Alain Fontanel, responsable de campagne de Jérémy Govi. (Photo TV / Rue89 Strasbourg / cc)

Plusieurs personnes interrogées sur place assurent d’ailleurs avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle. La candidature pourrait diviser l’électorat du leader insoumis dans les quartiers populaires et affaiblir la candidate de la Nupes, l’écologiste Sandra Régol. L’ancien premier adjoint Alain Fontanel est quant à lui également en lice dans cette circonscription pour succéder au député Thierry Michels (LREM).

Interrogé sur la Nupes, Jérémy Govi affirme : « Nous on a pas calculé tout ça, on prévoit la candidature depuis février ». De droite ou de gauche ? Il répond qu’il y a « des bonnes idées partout ». Il confie que c’est Patrick Arbogast, ancien candidat indépendant aux municipales de 2020, puis suppléant dans une alliance avec « Les Républicains » aux élections départementales, qui l’a poussé à se présenter. Ce dernier est également présent pour le lancement de campagne.

« Je fais confiance à Jérémy »

Pas loin, sur une petite pelouse, des jeunes se font quelques passes avec une balle de foot. Ils se disent « contents de voir quelqu’un du quartier se présenter ». Nour, Faozia et Latifa, de l’association Femmes d’ici et d’ailleurs, expliquent que Jérémy est « toujours là en cas de besoin ». Nour précise :

« J’ai souvent eu des paniers de nourriture grâce à son association. S’il nous manque un meuble ou quelque chose, il peut nous le fournir. »

Sadia aimerait aussi voir un élu qu’elle connait à l’assemblée nationale. « Il y en a beaucoup qui sont déconnectés de notre réalité. Ils viennent pour leurs campagnes, font des promesses, et rien ne change ensuite. Moi je fais entièrement confiance à Jérémy », explique-t-elle. Béatrice vante son « bon comportement, qui donne une autre image de Hautepierre ». Myriam et Souade l’apprécient parce qu’il sait parler, en tant qu’animateur, à leurs enfants et aux jeunes du quartier.

Le lancement de campagne a des allures de pique-nique associatif. Jérémy Govi insiste : « Je voulais un moment convivial. » Après un bref discours et des prises de paroles de ses soutiens, il invite les participants à se diriger vers le barbecue, où Azziz grille des merguez. Ces prochaines semaines, il prévoit un tour de la circonscription à vélo, pour aller « à la rencontre des habitants » :

« Je débute en politique, mais j’ai de la bonne volonté, et je veux aider à améliorer les choses, parce qu’il y a beaucoup de misère et il faut que ça change. »

L'AUTEUR
Thibault Vetter
Thibault Vetter
enquête sur l'hébergement d'urgence, la grande précarité, les pollutions et l'industrie.

En BREF

Le salon Bio&Co va projeter un documentaire anti-vaccins réalisé par un complotiste

par Achraf El Barhrassi. 5 680 visites. 22 commentaires.

Le port autonome lance une procédure d’urgence pour faire expulser le squat quai Jacoutot

par Thibault Vetter. 812 visites. 3 commentaires.

Électricité de Strasbourg protègera finalement ses clients contre la hausse des prix du gaz

par Laurence George. 1 229 visites. 2 commentaires.
×