Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Jeudi 27 janvier, les cantines scolaires de Strasbourg seront fermées
L'actu 

Jeudi 27 janvier, les cantines scolaires de Strasbourg seront fermées

par David Weichert.
Publié le 21 janvier 2022.
Imprimé le 02 février 2023 à 15:32
1 070 visites. 2 commentaires.

En raison du sous-effectif lié à la pandémie et d’un appel à la grève de plusieurs syndicats, les cantines scolaires de la Ville de Strasbourg seront fermées jeudi 27 janvier.

À l’appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires et des organisations lycéennes Fidl et MNL, une grève nationale entraînera la fermeture des cantines scolaires de la Ville de Strasbourg jeudi 27 janvier. Dans un communiqué publié vendredi 21 janvier, la municipalité développe :

« Au regard de la forte mobilisation envisagée, dans un contexte où nos équipes sont déjà en sous-effectif en raison de la situation sanitaire, la Ville de Strasbourg est amenée à fermer l’ensemble des restaurants scolaires ce jeudi 27 janvier. » 

En temps normal, les cantines scolaires de Strasbourg accueillent environ 10 000 enfants (photo Rue89 Strasbourg)

Une revendication : l’augmentation des salaires

Dans un communiqué commun, les organisations syndicales font état d' »une grande précarité de vie et de travail accentuée par la crise sanitaire, économique et sociale ». Gilles Dimnet, secrétaire adjoint CGT Territoriaux de Strasbourg-Eurométropole, détaille :

« La grève interprofessionnelle et intersyndicale de jeudi porte sur une revendication : l’augmentation immédiate et générale des traitements et des salaires, ce qui se décline dans la fonction public par le dégel du point d’indice (qui sert à calculer le salaire brut, ndlr). »

« Les repas ne seront pas facturés »

La Ville annonce également que « les repas ne seront pas facturés » et que les parents n’auront aucune démarche à réaliser pour l’annulation des réservations. Les accueils périscolaires du matin et du soir seront en revanche maintenus « dans la mesure du possible ». Dans le cas contraire, les familles seront informées sur place par les personnels de l’établissement.

Les enfants « des personnels mobilisés dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus » pourront rester sur place et s’alimenter avec un repas tiré du sac, « dès lors qu’ils ont classe la journée ».

L'AUTEUR
David Weichert
Journaliste stagiaire.

En BREF

Le budget de crise de la Ville de Strasbourg en débat au conseil municipal

par Pierre France. 841 visites. 5 commentaires.

Consultation citoyenne sur la sobriété énergétique : forte participation, peu de solutions radicales

par Maud de Carpentier. 884 visites. 3 commentaires.

Heineken : une cagnotte Leetchi pour aider les grévistes à sauver leurs emplois

par Thibault Vetter. 1 407 visites. 2 commentaires.
×