Jeudi, opération « lycée mort » à Marc Bloch pour de meilleures conditions de scolarité
L'actu 

Jeudi, opération « lycée mort » à Marc Bloch pour de meilleures conditions de scolarité

L’intersyndicale des enseignants du lycée Marc Bloch, à Bischheim, invitent les lycéens à ne pas se rendre en cours dans l’après-midi du jeudi 16 mai. Les associations de parents d’élèves soutiennent cette demande de meilleures conditions de scolarité.

Jeudi 16 mai, les parents d’élèves du lycée Marc Bloch, à Bischheim, sont invités à ne pas envoyer leurs enfants en cours l’après-midi. Cette opération appelée « lycée mort » est organisée par l’intersyndicale des enseignants du lycée, avec le soutien des associations de parents d’élèves FCPE et APEPA. De 13h30 à 17h30, les enseignants mobilisés seront présents sur le parvis du lycée pour échanger sur la situation.

Plusieurs syndicats d’enseignants appellent les lycéens à ne pas se rendre en cours dans l’après-midi du jeudi 16 mai. (Document Remis)

À l’origine de cette manifestation, les conditions de scolarité menacées au lycée à la rentrée prochaine : « forte perte de moyens, classes surchargées à 35 élèves en permanence… », indique l’intersyndicale des enseignants. Pour sauver la situation, les professeurs défendront leurs revendications devant le lycée, où « la très large majorité des enseignants seront mobilisés », estime Julien Ratcliffe, co-responsable de l’intersyndicale du lycée :

Nous demandons le retrait de la réforme du baccalauréat, le rétablissement des dotations horaires qui ont été supprimées, le maintien des effectifs enseignants et des mesures de soutien pour les élèves en difficulté. Globalement, nous voulons plus d’ambition pour la réussite de tous les jeunes.

Opération « Lycée mort », jeudi 16 mai de 13h30 à 17h30, devant le lycée Marc Bloch à Bischheim.

L'AUTEUR
Cassandre Leray
Cassandre Leray
Journaliste stagiaire à Rue89 Strasbourg d'avril à juin 2019.

En BREF

Le tout premier urinoir féminin testé au festival Summer Vibration

par Hélène Janovec. 3 470 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sécheresse dans le Bas-Rhin, l’usage de l’eau restreint

par Hélène Janovec. 5 053 visites. 3 commentaires.

À Gambsheim, un restaurateur sert un menu Affaires à la sauce Zemmour

par Jean-François Gérard. 14 176 visites. 24 commentaires.