La plainte des HUS contre le Pr Christian Marescaux jugée irrecevable
L'actu 

La plainte des HUS contre le Pr Christian Marescaux jugée irrecevable

Le Pr Christian Marescaux (Photo Caroline Coq-Chodorge / Médiapart)

Le Pr Christian Marescaux (Photo Caroline Coq-Chodorge / Médiapart)

Le tribunal correctionnel de Strasbourg a jugé que la plainte en diffamation des hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) contre le Pr Christian Marescaux est irrecevable, par nullité du réquisitoire et dépassement de la prescription. Le neurologue a donc été relaxé. Il était poursuivi par les hôpitaux pour avoir dénoncé dans plusieurs médias des difficultés d’accès aux appareils de radiologie lors de la prise en charge des patients en urgence.

La bataille judiciaire entre le Pr Christian Marescaux et les HUS s’arrete donc là. Le neurologue regrette que le procès n’ait pu se tenir, car il aurait aimé pouvoir détailler ses informations devant le tribunal. Mais pour son avocat, Me Geneviève Folzer, l’accusé était bien le Pr Marescaux :

« Même si notre offre de preuve était très conséquente, on est jamais certain de l’issue d’un procès. Nous avons plaidé cette nullité et nous l’avons obtenue, c’est très bien ainsi. »

Situation précaire

La situation du Pr Christian Marescaux reste néanmoins précaire au sein des HUS, où son nom a été retiré des entêtes du service de neurologie. Mais il ne désarme pas, et cet épisode judiciaire lui a même ouvert des perspectives :

« J’ai envie de me rapprocher des urgences. Et je pense que la justice a besoin d’aide pour lire et interpréter les expertises médicales qui lui sont transmises lors des affaires impliquant des professionnels de santé. Je constate qu’il est presque impossible de se faire entendre aujourd’hui, si l’on a été victime dans une affaire médicale. »

De son côté, la direction des HUS a refusé de s’exprimer sur ce dossier, après avoir nié toute difficulté d’accès aux appareils de radiologie.

L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Tous les moyens de transport « doux » se valent-ils ?

par piet. 868 visites. 2 commentaires.

Les syndicats des agents de la Région Grand Est dénoncent une « méthode pour supprimer des postes » dans les lycées

par Lola Scandella. 394 visites. 2 commentaires.

Le plan d’un collectif de parents pour pallier le manque d’Atsem en maternelle

par Hélène Janovec. 1 322 visites. 4 commentaires.