La Ruche qui dit Oui ! : le drive écolo débarque à Strasbourg
Vie pratique 

La Ruche qui dit Oui ! : le drive écolo débarque à Strasbourg

actualisé le 28/03/2016 à 20h45

Courges en cœur (Photo Flickr / Gimli_36 / Cc)

Commander sur internet des produits locaux, frais et de saison, les collecter au bout de la rue, voici ce que propose la « Ruche qui dit Oui ! ». Après le lancement mardi 19 février d’une première « Ruche » à l’Esplanade, le manger-mieux continue d’essaimer et c’est bientôt en centre-ville que les Strasbourgeois pourront faire leurs emplettes alimentaires, hors des rayons des supermarchés.

La Ruche qui dit Oui ! Mais à quoi en fait ? Le concept : un commerce locavore, autrement dit, de nourriture qui ne fait pas le tour du monde avant d’atterrir dans l’assiette. L’objectif, résumé par « mangez mieux, mangez juste », est la simplicité d’accès à une agriculture raisonnée, c’est à dire non intensive, à des produits de préférence bio mais pas forcément, de saison et exempts de pesticide. Préconisant un système de production « à échelle humaine », qui privilégie les circuits courts, les Ruches se multiplient en France depuis 2011.

Comment ça marche ? 

Inspirée par les Amap (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui mettent des paniers fermiers à disposition des citadins, les Ruches se proposent de donner plus de liberté au consommateur, de rendre le service plus souple. Elles sont créées par des particuliers qui, pour assurer le lien entre producteurs et consommateurs, se rémunèrent à hauteur de 7,9% des ventes.

Pour devenir membre de la Ruche, pas besoin de s’abonner : on s’inscrit en ligne gratuitement à sa « Ruche de proximité » sur le site national laruchequiditoui.fr. Une fois membre, l’abeille est libre de commander quand bon lui semble, sans minimum d’achat. Avant chaque distribution, le consommateur dispose de plusieurs jours pour commander et régler ses achats en ligne. Pas d’exigence de quantité : que l’abeille veuille faire le plein de denrées ou n’ait besoin que d’une botte de thym et d’un pot de miel, la procédure est la même, elle choisit en ligne ses produits, avant d’aller les collecter à sa Ruche lors de la distribution.

Déjà une Ruche à l’Esplanade

Pour butiner à Strasbourg, choisir parmi les pains de Turlupain, les légumes bio des Jardins du Giessen ou encore les produits frais des maraîchers de la Robertsau, l’inscription et la commande s’effectuent en ligne pour les distributions qui ont lieu le mardi de 18h à 19h30, 10 rue d’Ankara à l’Esplanade. Anne et François Schreiber, qui abritent déjà une ruche dans leur grange à Plobsheim, sont les responsables de cette nouvelle Ruche qu’ils ont obtenu d’installer sur le parvis de l’Ares (association des résidents de l’Esplanade), lieu accessible aux consommateurs par les transports en commun et équipé de parkings fonctionnels pour les producteurs.

C’est dans cet espace privilégié qu’ont lieu les distributions minutieusement organisées par le couple, qui se dit attaché à maintenir une « relation de confiance » avec ses producteurs, tout en faisant de la ruche un lieu d’échange, de partage de recettes et de bons procédés, ainsi que d’occasionnelles dégustations. Fort de son système de commandes prépayées, la Ruche permet aux acheteurs un gain de temps et aux producteurs une meilleure gestion de leur stock.

Une autre au centre-ville à partir du 15 mars

Bientôt, c’est une nouvelle ruche, plus petite, qui prendra ses quartiers en centre-ville, place Saint-Etienne, dans les locaux de Pur et caetera. Le « bar à purée », qui lui même s’engage à la saisonnalité, à la proximité et au respect de l’environnement, accueillera dès le 15 mars cette Ruche créée à l’initiative d’Antoine Weber et Sébastien Laguilliez. Les deux amis, responsables de la ruche, comptent déjà parmi leurs producteurs la ferme biologique Durr, qui proposera des laitages bio, mais aussi des maraîchers pour les fruits et légumes frais, la Maison Gloecker-Brenner pour le vin ou la brasserie Perle.

Cette nouvelle Ruche est déjà accessible en ligne et les distributions, dont la première a lieu le 15 mars, se tiendront pour commencer de manière bimensuelle, le vendredi de 18h30 à 19h30. La commande s’effectuera en ligne dans les jours précédant la distribution, il suffit ensuite de se rendre à la Ruche le jour de la distribution muni de sa facture, sur écran ou papier.

Y aller

La Ruche qui dit Oui ! Parvis de l’Ares, 10 rue d’Ankara, tous les mardis de 18h à 19h30.
La Ruche qui dit Oui ! 15, place Saint-Etienne à Strasbourg un vendredi sur deux de 18h30 à 19h30 à partir du 15 mars 2013.

Aller plus loin

Sur Rue89 Strasbourg : adhérer à une Amap, bon plan pour les légumes à condition d’être motivé

L'AUTEUR
Manon Calas
Manon Calas
J'aimerais être la fille à lèvre d'orange, les genoux croisés dans le clair déluge qui sourd des prés. Mais actuellement, je suis stagiaire à Rue89 Strasbourg

En BREF

Des riverains obtiennent la fermeture temporaire du Local, bar à concerts de la Krutenau

par Tristan Kopp. 4 824 visites. 13 commentaires.

Venu de l’Ouest, Actu.fr se lance à Strasbourg

par Jean-François Gérard. 1 491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Trois syndicalistes de France Bleu assignés en justice par leur direction

par Pierre France. 3 512 visites. 5 commentaires.