Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Le Strasbourgeois poursuivi d’apologie de l’attentat contre Charlie Hebdo maintenu en détention
L'actu 

Le Strasbourgeois poursuivi d’apologie de l’attentat contre Charlie Hebdo maintenu en détention

par Pierre France.
Publié le 12 janvier 2015.
Imprimé le 23 octobre 2021 à 13:55
4 767 visites. 10 commentaires.
Sur Twitter, plusieurs francophones se sont gaussés du drame qui a frappé Charlie Hebdo (capture d'écran modifiée)

Sur Twitter, plusieurs francophones se sont gaussés du drame qui a frappé Charlie Hebdo (capture d’écran modifiée)

Un Strasbourgeois de 30 ans a été placé en détention ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Strasbourg. Il était poursuivi en comparution immédiate pour avoir republié sur Twitter une photo montrant un fusil d’assault Kalachnikov, plusieurs balles et une note indiquant “bons baisers de Syrie bye bye Charlie”.

Prévenu d’apologie d’actes de terrorisme, avec la circonstance aggravante d’une diffusion publique par voie électronique, l’homme a demandé un délai pour préparer sa défense.

En conséquence, le tribunal n’a pas évoqué le fond de l’affaire, mais n’a pu que statuer sur sa libération ou son maintien en détention préventive dans l’attente d’une audience au fond. Après en avoir délibéré, le tribunal a choisi de maintenir le prévenu en détention. « Ce qui vous empêchera d’aller au djihad en Syrie », a conclut le président du tribunal à la fin de l’audience.

« Une mauvaise blague »

Brièvement entendu, le prévenu a reconnu « être un ancien trafiquant de drogue » après l’évocation de son casier judiciaire, chargé déjà par six condamnations pour des faits liés aux trafics de stupéfiants mais que publier cette photo n’était pour lui qu’une « mauvaise blague ».

Le substitut du procureur a néanmoins déroulé le profil du prévenu sur Facebook, pour y trouver d’autres appels ambigus : « les frères réveillez-vous, ça part en sucette partout, mettez-vous au krav maga » et a relevé dans son passé judiciaire une condamnation en 2012 pour « incitation à la rebellion ».

Pour Me Michaël Wacquez, avocat du prévenu, la situation actuelle ne permet pas de juger son client :

« Ces attentats ont provoqué de légitimes sentiments de révolte. Mais mon client les condamne autant que tout le monde. Il est même descendu défendre Charlie Hebdo lorsque l’hebdomadaire était attaqué pour avoir publié les caricature du prophète Mahomet ! Mais il faut garder son sang froid : sur Twitter, 20 000 personnes ont repris des messages avec “je suis Kouachi”, va-t-on tous les poursuivre ? Mon client a un travail, une famille, il doit retourner auprès des siens. »

Voir la réaction de Me Michaël Wacquez en vidéo

L’audience sur le fond de l’affaire doit se tenir le 27 janvier.


Condamné à six mois de prison

Le prévenu d’apologie de terrorisme a été condamné mardi 27 janvier à six mois de prison ferme, avec des mesures d’aménagement de la peine, par le tribunal correctionnel de Strasbourg.

(Mis à jour le 27 janvier à 15h40)

Article actualisé le 27/01/2015 à 15h50
L'AUTEUR
Pierre France
Pierre France
Fondateur et directeur de la publication de Rue89 Strasbourg.

En BREF

Reprise de l’usine Aptis : l’offre de Punch rejetée par Alstom

par Maud de Carpentier. 500 visites. 2 commentaires.

Stocamine : la justice annule le stockage illimité des déchets toxiques

par Jean-François Gérard. 1 090 visites. 3 commentaires.

Manifestation des salariés d’Alstom-Aptis : « Il vaut mieux un bon plan social qu’une mauvaise reprise »

par Maël Baudé. 584 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×