Enquêtes et informations locales
Enquêtes et informations locales
Législatives : un deuxième député pour le PS à Strasbourg
Politique 

Législatives : un deuxième député pour le PS à Strasbourg

par Rue89 Strasbourg.
Publié le 17 juin 2012.
Imprimé le 16 mai 2022 à 17:47
2 521 visites. 3 commentaires.
Premiers résultats

Premiers résultats (Photo David Rodrigues)

L’abstention record s’est confirmée lors de ce second tour des élections législatives, ce qui semble indiquer que l’électorat de droite ne s’est pas mobilisé. En France, le PS obtiendrait la majorité absolue. Retrouvez les résultats à Strasbourg ci-dessous.

Dans le Bas-Rhin, il restait sept députés sur neuf à élire. A Strasbourg, la poussée de la gauche garantit le suspense dans les deuxième et troisième circonscriptions.

Dans la première circonscription (Strasbourg-centre, Hautepierre), s’affrontent Armand Jung, député PS sortant, et Anne Hulné (UMP). Dans la deuxième circonscription (Strasbourg-sud, Neudorf, Meinau, Illkirch-Graffenstaden), Jean-Philippe Maurer (UMP), député sortant se retrouve face à Philippe Bies (PS). Dans la troisième circonscription (Strasbourg-nord, Robertsau, Schiltigheim, Bischheim, Hoenheim, Souffelweyersheim), André Schneider (UMP), député sortant, se mesure à Andrée Buchmann (EELV-PS).

Les résultats à Strasbourg

Résultats définitifs(pourcentages des suffrages exprimés)




Les résultats

Voir tous les résultats par bureau de votes dans les 3 premières circonscriptions de Strasbourg. 

Les résultats en France sur Rue89.

Minute par minute

Georges Schuler, suppléant du député André Schneider et maire de Reichstett :
"Cela a été très difficile, nous l'avons vu sur le terrain, on savait qu'il y aurait très peu d'écart. Les militants ont fait un énorme travail, nous avons dû rappeler que l'UMP est aussi un parti populaire et social. Maintenant, nous allons voir comment cela va évoluer et comment nous allons rester en lien avec les électeurs car il y a énormément de choses à faire dans cette circonscription, à Cronenbourg par exemple."
Sur France Bleu Alsace, Armand Jung, réélu dans la 1ère circonscription, à propos de l'absence de débats avec ses opposants politiques durant la campagne :
"Je n'ai d'autre stratégie que de débattre avec les Strasbourgeois."
Philippe Richert, président du Conseil régional d'Alsace, au sujet du GCO, projet "enterré" par le PS :
"Les particules fines ont un rôle cancérigène évident. Elles ont été imposées à la ville et ce sont des manières de faire scandaleuses."
Roland Ries, maire PS de Strasbourg :
"Nous doublons ce soir le nombre de nos députés dans le Bas-Rhin, en passant de 1 à 2. Pour nous c'est important car ils seront maintenant deux à porter les dossiers alsaciens à Paris."
Jacques Fernique, conseiller régional EELV, à propos de la défaite d'Andrée Buchmann dans la 2ème circonscription (49% des voix) :
"Cela s'est joué à peu de chose, c'est rageant. Mais c'est la démocratie. C'est un couperet qui fait que l'électorat de François Hollande ne sera représenté que par deux députés dans le Bas-Rhin."
Jean-Philippe Maurer, candidat UMP battu de la 2ème circonscription :
"Ma présence locale m'aurait fait souhaiter un meilleur résultat. Nous avons cherché mais échoué à mobiliser les abstentionistes. Philippe Bies a bénéficié du vote urbain, très différent du vote rural."
Dans les coulisses de l'UMP, on fête la victoire d'André Schneider.  
DSC02148

Philippe Bies, nouvel élu socialiste à l'Assemblée nationale (Photo David Rodrigues)

D'après la fédération UMP, André Schneider (3ème circo) est élu avec 51% des voix.
Laurent Furst, élu UMP dès le premier tour dans la 6ème circonscription, met en garde les électeurs :
« La gauche n’a jamais eu autant de pouvoir sous la 5ème République et la campagne du second tour a vu un florilège de chocolat, de miel et de promesses. On verra ce qu’il en restera d’ici deux ans, quand chaque promesse non tenue aura généré des désillusions. »
Anne Hulné (UMP), battue dans la 1ère circonscription :
"Pour moi, ce n’est pas une défaite, mon objectif c’était d’être au second tour. Je me présentais pour la première fois, face à un député sortant, et dans certains bureaux de vote, nous avons peu de votes d’écart. Je suis très honorée que les électeurs aient cru en moi et cette campagne m’a confrontée dans l’idée que la politique devait changer et avait besoin de renouveau."
Au micro de France Bleu Alsace, Philippe Bies (PS) élu dans la 2ème circonscription, à propos de l'abandon de l'un de ses mandats :
"Nous verrons ça demain, nous allons ce soir savourer la victoire."
Il y a 15 jours, Philippe Bies confiait qu'élu député, il quitterait le conseil général et ses fonctions exécutives dans la capitale alsacienne. Responsable du logement pour Strasbourg et la communauté urbaine, il pourrait ne pas être remplacé à ce poste pourtant stratégique. En effet, du point de vue du maire Roland Ries, "les projets sont lancés", le mandat, finissant. Déjà pliée, la politique du logement dans la CUS pour les deux prochaines années ?
Philippe Bies (PS) est élu avec 52,24% des voix devant le député sortant, l'UMP Jean-Philippe Maurer.
Sur France Bleu Alsace, Andrée Buchmann, candidate en ballottage dans la 3ème circonscription (battue) :
" Nous attendons encore les résultats. Il y a eu une superbe mobilisation de la part de mon équipe durant l'entre-deux tours. Rappelons que la troisième circonscription avait été redécoupée pour faire gagner la droite."
  (Anna Cuxac)
Résultat définitif : Armand Jung (PS) élu avec 61,61% des voix, 18 926 voix Anne Hulné 38,39%, 11 792 voix.
Au micro de France Bleu Alsace, André Schneider, candidat UMP en ballottage dans la 3ème circonscription (réélu) :
" J'ai été attaqué de façon plus que contestable. Tout le monde reconnait que je suis toutes les semaines présent aux questions du gouvernement. Quand je n'y suis pas, c'est que je travaille dans les commissions. On dit que je n'ai rien fait, mais ce n'est pas vrai." (Anna Cuxac)
André Schneider (UMP) repasse à 52% après le dépouillement d'un bureau de vote, il en reste deux.
Au micro de France Bleu Alsace, interrogé par Alexandre Tandin pour France Bleu et Marie Marty pour Rue89 Strasbourg, Nadine Soccio, candidate PS battue dans la 4ème circonscription :
"Pas déçue du tout, je suis très contente de ce résultat, alors que l'on ne m'attendait pas au second tour. Je suis très fière du score et remercie tous les électeurs qui m'ont fait confiance."
(Anna Cuxac)
L'écart se resserre dans la troisième circonscription : André Schneider 50,77%, Andrée Buchmann 49,63%, encore trois bureaux de vote à dépouiller.
Regain d'animation à la fédération UMP, lors du discours de Marion Maréchal-Le Pen. Les militants raillent la toute jeune députée, de son discours jusqu'à sa tenue, sans oublier la famille Le Pen.
Résultats quasi-définitifs dans la troisième : André Schneider à 51,96% des voix, Andrée Buchmann 48,03%. L'écart est de 500 voix et il reste cinq bureaux à dépouiller.
Philippe Bies obtient 54% des voix. Il manque encore cinq bureaux de vote. #circo6702
André Schneider passe en tête après le dépouillement de  70% des bureaux de vote de la troisième circonscription. Il manque 550 à Andrée Buchmann.
Les premiers résultats sur les trois premières circonscriptions (très partiels) : - Armand Jung (PS) largement en tête devant Anne Hulné (UMP) - Philippe Bies (PS) en tête devant Jean-Philippe Maurer (UMP) - Andrée Buchmann (EELV) au coude à coude avec André Schneider (UMP) - Sophie Rohrfritsch est élu.
D'après les résultats partiels, Philippe Bies (PS) est élu dans la 2ème circonscription avec 52% des voix, contre 45% pour Jean-Philippe Maurer. Le score du candidat PS étonne, à la fédération UMP. "Je ne pensais pas qu'il y aurait un tel écart, cela devait être beaucoup plus serré, regrette un militant. Jean-Philippe Maurer est bien implanté, il milite depuis 20 ans. Il faut dire que Strasbourg, c'est particulier, c'est devenu un fief socialiste."
Sylvain, un sympathisant PS, soulagé par les résultats des socialistes :
Les premiers résultats de la première circonscription viennent de tomber. Cliquez ici pour les visualiser.
D'après la fédération UMP du Bas-Rhin, le score serait serré entre Jean-Philippe Maurer (UMP) et Philippe Bies (2ème circonscription)
Les tous premiers résultats, deux bureaux de vote dépouillés sur 55, ont placé Philippe Bies en tête dans la deuxième circonscription.
La défaite de Mme Le Pen est applaudie à La Salamandre:
Arnaud, militant UMP : "Je suis très déçu, je pense que c'est la victoire d'une idéologie qui n'est pas celle de l'ambition et du courage. C'est une idéologie où les gens sont tout le temps aidés et assistés alors que c'est la méritocratie et la réussite qu'il faut valoriser. Peut-être que les gens sont déçus par 5 ans de comportement pas toujours adéquat de la droite. Maintenant j'espère que la France s'en sortira le mieux possible mais avec les réformes prévues par François Hollande, j'en doute."
Eric Schultz, président du groupe des élus écologistes au conseil municipal, réagit à une probable majorité absolue du PS à l'Assemblée nationale :
Jacques Bigot, président de la CUS :
"Ce n'est qu'un au revoir ! Ce n'est qu'un au revoir !" chantent les militants UMP, en écoutant le discours de François Bayrou, qui n'a pas été réélu. Des petits "oooh non !" ironiques fusent quand David Pujadas annonce que le président du MoDem ne compte pas abandonner la politique.
Jacques Bigot, président de la CUS, et son épouse la magistrate Josiane Bigot viennent d'arriver à la Salamandre. Les visages sont détendus, même si tous les résultats ne sont pas bons. Et notamment celui de Jack Lang, battu face à un sortant UMP...
Après l'annonce des résultats nationaux, dans les coulisses de la fédération UMP, on guette ceux de la région.
back stage
Olivier Bitz, adjoint au maire de Strasbourg en charge de la sécurité :  
Applaudissements à l'UMP après l'annonce de la défaite de Jack Lang.
Anne Hulné, candidate dans la 1ère circonscription du Bas-Rhin, face aux résultats nationaux : "C'est la vérité des urnes, il faut la respecter. Le contexte national était difficile, le quinquennat fait que les gens saturent de la politique. Les personnes que j'ai rencontrées lors de la campagne me l'ont dit, elles en ont marre. Et ce n'est pas comme si l'UMP avait perdu 200 députés, il faut bien voir que nos députés ont été comptés individuellement, alors que ceux de la gauche sont comptés dans leur ensemble."
La défaite de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont applaudie à nouveau par les sympathisants PS à la Salamandre. Quelques secondes avant, l'intervention de Jean-François Copé, tête de file UMP, a été raillée...
Mathieu Cahn, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste du Bas-Rhin, commente la victoire socialiste :
Roland Ries, maire de Strasbourg, satisfait des résultats :
La trentaine de sympathisants de gauche à la Salamandre applaudissent la défaite de Nadine Morano (UMP), critiquée pour ses prises de positions proches de celles du FN.
Un petit noyau de militants entoure le maire Roland Ries, souriant aux côtés de son épouse, ici à la Salamandre où la soirée s'annonce festive. La gauche aurait emporté 291 siège et obtient la majorité absolue à l'Assemblée.
Silence catastrophé à la fédération UMP du Bas-Rhin à l'annonce des résultats nationaux. Cela ne dure pas : l'annonce de l'élimination de François Bayrou provoque une brève tempête de sifflements et d'applaudissements.
Un peu avant 20h à la Salamandre, une trentaine de sympathisants PS sont réunis et écoutent la déclaration de Ségolène Royal. La salle se remplie... petit à petit.
Ségolène Royal a été battue à la Rochelle, la bataille pour le perchoir, la présidence de l'Assemblée, s'amorce. Lire sur Rue89.com.
L'intervention de Ségolène Royal, diffusée en direct sur France 2, fait beaucoup rire à la fédération UMP. Les militants ne sont pas avares en remarques ironiques.
Les militants UMP sont bien moins nombreux à s'être donné rendez-vous à la fédération que lors du premier tour.
avant annonce
Selon un élu, la faible participation est un bon signe pour la gauche, car elle pourrait signifier que l'électorat de droite ne s'est pas mobilisé au vu des résultats de dimanche dernier, et que l'électorat du Front national ne s'est pas non plus déplacé.
Aujourd'hui, contrairement à dimanche dernier, c'est sur France 2 que les militants UMP vont suivre la soirée électorale. "Backstage", l'atmosphère est plutôt calme, loin de l'agitation et des incessants coups de fils du premier tour.
La fédération UMP du Bas-Rhin est aussi déserte que les bureaux de vote l'étaient aujourd'hui. Les quelques militants présents consultent les sites d'informations belges et plaisantent en commentant les premiers résultats.
La Salamandre, où les candidats strasbourgeois du Parti socialiste devraient se retrouver par intermittence ce soir, est ouverte depuis une demi-heure, mais encore vide. Un écran géant a été installé, où sera diffusée l'intégralité de la soirée électorale sur France 3 Alsace.
Ça ne se remplit pas très vite... Le bureau de vote n°6 à Hoenheim :

(par @sofiane671)

Sérieuse dégradation de la participation dans le Bas-Rhin. Le taux arrêté à 16 heures était de 36,14% dans le Bas-Rhin, contre 43,89 % au premier tour. En 2007, ces taux étaient respectivement de 38,21% et 42,43%. Et la participation finale s'était établie à 51,15% au second tour des élections législatives en 2007. En France, la participation à 16h est de 46,16%.
Au bureau de vote 209 à Strasbourg, Jean-Jacques Gsell peu regardant sur l'âge des votants...

(Photo PF)

Dans la quatrième circonscription, à Lampertheim :

(Photo Christian Landomiel)

La participation à 11 heures vient de tomber. Elle s'établit à 16,05% dans le Bas-Rhin. C'est très faible par rapport au premier tour, où elle s'était établie autour de 20,7%, et également par rapport au premier tour des élections législatives de 2007, où elle s'était établie autour de 17,57%. En France, le taux de participation au second tour des élections législatives était de 21,41% dimanche à midi, en légère hausse par rapport au premier tour, la semaine dernière (21,06% à la même heure), a indiqué le ministère de l'Intérieur. L'abstention est donc partie pour être record pour ce scrutin, pourtant déterminant et alors que les écarts entre les candidats dans la deuxième et la troisième circonscription ne sont que de quelques centaines de voix.

Pour aller plus loin

Sur Rue89 :  Suivez les résultats nationaux

Article actualisé le 26/09/2014 à 17h46
L'AUTEUR
Rue89 Strasbourg
Rue89 Strasbourg
Site d'informations strasbourgeois fondé en 2012. Média indépendant d'enquêtes, nous avons besoin de soutien via les abonnements pour nous développer.

En BREF

Ateliers Ouverts : dans toute l’Alsace, des artistes dévoilent leur travail les week-ends du 14 et du 21 mai

par Alizée Chebboub-Courtin. 899 visites. 2 commentaires.

Stocamine : début des travaux de confinement, la Collectivité d’Alsace demande leur suspension

par Thibault Vetter. 437 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Parade à vélo au rythme de musiques électro samedi à Strasbourg

par Nicolas Dumont. 991 visites. 2 commentaires.
×